LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Dossier d'analyse psychologique

Dissertation : Dossier d'analyse psychologique. Recherche parmi 299 000+ dissertations

Par   •  13 Mars 2023  •  Dissertation  •  3 758 Mots (16 Pages)  •  276 Vues

Page 1 sur 16

[pic 1]

Année Scolaire 2022-2023

Dossier de recueil des données (DC3)

Module 3.1

Étudiant : PECON Chloé[pic 2]

Identifiant : 37713

Intervenante : Bousquet Sophie

Diplôme/ Spécialité : DEES/Diplôme d’Etat Éducateur Spécialisé



Introduction

        L’association dont je fais partie, L’ADEI 17(Associer, Développer, Eduquer, Insérer) a été fondée en 1964 en Charente-Maritime, à l’initiative des pouvoirs publics. Elle gère plus de 50 établissements et services sociaux et médico-sociaux. Parmi eux il y a le service médico-social dans lequel je travaille, le SESSAD (Service d’Education Spéciale et de Soins A Domicile) de Jonzac, qui a été créé en 2012. Le service intervient principalement sur les secteurs du Sud Saintonge et de Haute Saintonge dans un rayon de 50 kilomètres. Il est agréé pour accueillir 43 jeunes de 0 à 20 ans (soit 32 places pour des jeunes présentant des troubles du développement intellectuel et 11 places pour des enfants et adolescents présentant des troubles du spectre autistique et des troubles envahissant du développement).

Le SESSAD rattaché au pôle Ambulatoire, a pour mission de favoriser le maintien du jeune dans son milieu de vie ordinaire, tant d’un point familial et social que du point de vue scolaire ou de sa formation pré-professionnelle. Le SESSAD a pour objectif de mettre en place pour chaque jeune, des moyens adaptés à ses besoins pour lui proposer des soutiens éducatifs, pédagogiques, rééducatifs et thérapeutiques, qui associent l’environnement familial. Il intervient donc dans les écoles, à domicile et lors des activités périscolaires.

Aujourd’hui il se compose de 13 professionnels.         

Depuis le 1 er septembre 2012, soit l’ouverture du service, le SESSAD fonctionnait avec deux chefs de service à temps partiel (8 h par semaine) sur les deux services TDI/TSA (SESSAD) et IME, soit une présence d’une journée par semaine durant une dizaine d’années. Ce petit temps engendrait peu d’échange sur les dispositifs de travail et d’accompagnement. A partir du 30 aout 2021, un nouveau chef de service prend son poste au sein du SESSAD TDI/TSA à temps complet. Il met en œuvre une nouvelle façon de travailler qui, dans un premier temps, rassemble les deux services TDI/TSA avec l’objectif d’harmoniser le fonctionnement du service (admission, accompagnement, comportement à problème) à partir d’un socle commun. Le socle commun est travaillé lors de la réunion commune. Cette réunion permet d’assurer une bonne cohésion au sein du service et d’améliorer la productivité des employés. La réunion commune réunis tous les professionnels du service afin d’aborder des questions matérielles ou d’organisation, de construire des projets conduits collectivement ou de présenter un programme d’action et d’évaluer la pertinence des outils et les informations associatives (formations).

Mon recueil de données tentera par l’observation de l’une de ces réunions « commune », de mettre en lien certains moments de cette réunion avec les notions de psychologie sociale vues en cours.

Je commencerai par une description de cette réunion puis ferai le lien avec les notions dégagées de ces échanges /situations.

I.PRÉSENTATION DE LA SITUATION OBSERVÉE :

        Lorsque l’on est chargé d’animer une réunion, il est important de repérer les signes d’influence du groupe afin de recadrer les choses et faire en sorte que les décisions prises soient bel et bien les meilleures et non simplement de vague consensus.

Mon analyse de cette réunion « commune » se basera sur ce concept. Cette réunion qui se déroule deux fois par mois, a pour but de débriefer les moments importants passés ou à venir du SESSAD (procédure de service, points administratifs). Riche en informations concrètes concernant le bon fonctionnement du service, je me pose donc en observatrice attentive.

Voici donc un résumé de la réunion du Jeudi 15 décembre 2022.

Il est 9 heures, tout le monde est arrivé ou presque, chacun commence sa journée avec ses habitudes (Café, thé, cigarette).

 Vers 9 h 05, ils commencent à s’installer sur des places qui sont non sans importance. Je remarque que certains réfléchissent à quelle place se mettre. Tout le monde est enfin installé donc j’ai dessiné sur ma feuille le plan de table avec les professionnels présents pour mieux analyser l’importance qu’ils donnent aux places. Il faut noter qu’il y a trois absents lors de cette réunion.

[pic 3]On peut remarquer que le chef de service se met automatiquement sur le côté et non en bout de table et que le reste de l’équipe se met à distance de lui.

Nous pouvons vite constater que c’est lui qui a la figure hiérarchique. En lien avec le concept de proxémie.

Sa position n’est pas anodine, il se met d’une façon particulière avec la méthode « vu et être vue » sans pour autant afficher son autorité. Il se positionne de biais sur sa chaise afin d’être vu par tout le monde et voir tout le monde lors de ses prises de parole.

Sur la table tout le monde a pris de quoi écrire (cahier, stylos, ordinateur), sans oublier de quoi boire (une tasse ou thermos).

La psychologue arrive en retard, le chef de service dit fort sur un ton humoristique « on commence la réunion, il est 9h07 ». (Pour répondre à une réunion précédente où la psychologue avait fait remarquer au chef de service que la réunion avait quelques minutes de retard). Elle entre dans la salle, dit bonjour et s’installe directement à sa place « habituelle ».

Le chef de service, commence à aborder les points qu’il a mis à l’ordre du jour en les affichant également sur l’écran. (Formations, RBPP, Evaluation d’admission).

Chacun note ce qui lui semble important, tout le monde est à l’écoute des autres.

 Le chef de service ne se met pas en position de force, il parle avec aisance et fluidité ce qui permet à tous d’être centré sur son discours. Au fil de la réunion, se fait remarquer des communications non verbales entre collègue (expression faciale, recherche de réponses dans les regards) mais aussi individuel (croiser les bras et/ou les jambes, faire tourner constamment son stylo, geste répétitif de caresse dans les cheveux).

...

Télécharger au format  txt (24.3 Kb)   pdf (275.2 Kb)   docx (288.8 Kb)  
Voir 15 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com