LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Idée pour répondre à la question: A-t-on besoin d'idéaux en politique?

Dissertation : Idée pour répondre à la question: A-t-on besoin d'idéaux en politique?. Recherche parmi 263 000+ dissertations

Par   •  3 Janvier 2012  •  Dissertation  •  970 Mots (4 Pages)  •  738 Vues

Page 1 sur 4

== Pour la recherche des idées:

A t-on besoin d'idéaux en politique?.

Pour la recherche des idées:

I-la politique est-elle affaire de tous

Vous pouvez utiliser la loi, la violence le pouvoir

=> Pour la première partie: non =>voir Machiavel: la nature des peuples

=> Du point de vue théorique: Oui =>Voir l'Etat http://www.philagora.net/philo-poche/pochetat.php en insistant sur le rapport à la loi.

Si la loi est un être de raison ( pour tous = égalité et par tous = liberté) il est évident que la politique est l'affaire de tous.

=>Posez le problème de la représentation des citoyens: est-il possible de représenter des citoyens sans leur faire dire ce qu'on veut qu'ils disent?

Soulignez les difficultés des pays qui ont des millions d'habitants.

=>Demandez-vous, étant donné la complexité des problèmes à régler en quel sens la politique ne peut pas être l'affaire de tous.

En quel sens, étant donné que ce qui justifie l'état c'est la poursuite du bien commun, elle reste l'affaire de tous.

II- Quel rapport la politique entretient-elle avec la morale?

Voir dans Citations : l'ETAT

Vous pouvez opposer la pensée de Machiavel http://www.philagora.net/grenier/machiavel.php et la pensée de Rousseau.

Pour Rousseau la politique tient radicalement à la morale, à l'autonomie comme obéissance à la loi qu'on s'est prescrite..

Pour Montesquieu, la vertu consiste à donner la priorité à l'universel. Vous avez à vous interroger sur ce qui permet d'obtenir l'obéissance à la loi: est-ce la crainte, les promesses, la ruse ou la vertu.

Notez que la loi ne s'intéresse qu'aux actions et non pas aux intentions. Distinguer la morale personnelle , propre au sujet et la morale sociale ou éthique.

== Machiavel nous dit que la politique est purement d'ordre technique et que elle ne doit donc pas être examinée "sous les rapports de la justice et de la morale."

Cela signifierait que le pouvoir politique est le pouvoir de la force et non du droit.

Si l'état est fondé par un contrat social qui le rend légitime, il est bien évident que la morale, au fondement de cet engagement légitime cet engagement: la morale comme obéissance à la loi qu'on s'est prescrite serait fondement de la politique.

Analyser bien le contrat social (comprendre que passer un contrat c'est s'engager: renoncer à la liberté naturelle, à la violence pour recevoir en échange la liberté civile. Tenir cet engagement c'est obéir à la loi. C'est un problème de comportement fidèle à l'engagement, moral)

Vous trouverez des éléments de réponses en lisant attentivement l'aide suivante.

Faire de la politique est-ce agir?

"Tout l'art de la politiques est de se servir des conjonctures." Louis XIV.

Étonnez-vous: n'est-ce pas une tautologie (dire la même chose) que ce jugement qui interroge en vain semble-t-il? Faire c'est agir!

Questionner en fonction du sujet: serait-ce que faire serait différent d'agir?

Notez que l'opinion confond le simplement utile et le vraiment utile des siècles et des siècles après Platon: elle met tout le monde

...

Télécharger au format  txt (6.5 Kb)   pdf (85.9 Kb)   docx (10.9 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com