LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Faut-il rétablir le service militaire en France

Dissertation : Faut-il rétablir le service militaire en France. Recherche parmi 236 000+ dissertations

Par   •  15 Janvier 2016  •  Dissertation  •  1 969 Mots (8 Pages)  •  884 Vues

Page 1 sur 8

« La France est en guerre » a déclaré François Hollande à plusieurs reprises suite aux récents attentats de novembre dernier. Face à cette guerre entamée faut-il à nouveau rétablir le sens patriotique ? Selon une étude réalisée par le Figaro en décembre dernier, 93% des français étaient attachés au drapeau tricolore une majorité souhaitait même que notre étendard fleurisse aux façades de nos maisons. Face à la menace terroriste intérieure et extérieure et à la nécessité de renforcer la sécurité, le président de la République a décidé de stopper toute suppression de poste dans l’armée et de faire davantage appel aux réservistes mais le chef de l’Etat va pas voulu aller jusqu’à rétablir le service militaire obligatoire. En effet, depuis 1996, et une décision de Jacques Chirac, il n'y a plus en France de service militaire obligatoire, avec la professionnalisation des armées. Il a été remplacé par la Journée d'appel de préparation à la défense (JAPD) puis par la Journée défense et citoyenneté (JDC) Le débat sur la nécessité de rétablir un véritable service national obligatoire, est bel et bien relancé. Il l'avait déjà été en janvier dernier après l'attentat contre Charlie Hebdo.

  • Problématique :  Faut-il rétablir le service militaire obligatoire en France ?

  1. OUI, à une mesure emblématique :
  1. Une mesure symbolique et utile :

La réintroduction du service militaire obligatoire serait utile pour trois raisons, puisque cela permettrait :

  • De conforter l’esprit de défense :

Suite aux commémorations des attentats 13 novembre, les drapeaux bleu-blanc-rouge affluent aux fenêtres. Depuis, un nombre exponentiel de jeunes ou de personnes aux profils atypiques se bouscule aux guichets des centres de recrutement. Pour eux, la solution évidente pour se sentir utile est alors de prendre les armes ou de servir sa communauté.

Exemple : dans les stations du métro de Paris et dans les lieux touristiques notamment, on peut constater une présence militaire renforcée qui ne se limite plus qu’aux gares, cela permet aux français de se sentir soutenu, défendu par sa nation.

  • D’adhérer à la communauté nationale et d’affirmer une citoyenneté totale :

Le service militaire obligatoire semble alors l’engagement citoyen par excellence. On peut noter que l’Etat finance la majeure partie des études de la population, offrant à chacun une égalité des chances. Le service militaire obligatoire pourrait être perçu comme un juste retour des choses, un devoir de citoyen.

Le service militaire obligatoire apparaît également comme un outil de lutte contre le décrochage scolaire qui améliore le taux d’employabilité des jeunes au sortir de leur mission. Avec son système pédagogue, il encadre ces jeunes pour les rendre opérationnels et leur apporter expérience et rigueur.

  1. Raisons historiques et politiques :

L’histoire de la République est indissociable de l’histoire du service militaire obligatoire  Le lien s’est noué à deux moments

  • Durant la Révolution française :

Sous la forme de la conscription votée le 5 septembre 1798 pendant la Directoire peu de temps avant le coup d’Etat du 18 Brumaire → on a souvent associé la conscription à l’Empire (en effet Napoléon va en faire l’usage) mais en réalité c’est la République qui a voté cette loi. Au début de la Révolution, alors qu’il y a un fort rejet du service militaire, la Révolution va apprivoiser l’idée du service militaire en plusieurs étapes :

Tout d’abord, concernant l’armée de métier cela va se faire très facilement car les soldats étaient gagnés par les idéaux révolutionnaires, ils sont alors devenus un support de la Révolution : les militaires sont devenus des citoyens, ont leur a donné des droits. Exemple : on a voté un code pénal militaire 1791, ils ont ainsi été intégrés dans le corps civique

Puis la Révolution est entrée en guerre contre les puissances de l’Europe coalisées, il a fallu faire appel au volontariat, des volontaires que l’on retrouve à Valmy avec les soldats bleus volontaires et les soldats blancs anciens soldats de l’armée du roi. Le 20 septembre 1792 a pris forme cette idée d’une armée qui n’était plus celle du roi (tombé le 10 aout 1792) ni que celle des volontaires mais la fusion des deux, qui se traduit par le décret du 21 février 1793 sur l’amalgame de l’armée royale et des bataillons de volontaires nationaux. Rappelons que ce sont les volontaires nationaux, qui montaient à Paris avant d’aller sur le front, et que ce sont eux qui ont pris les Tuileries. C’est le peuple en arme qui a fait tomber la Monarchie et lorsqu’ils rejoignent l’armée de métiers (soldats professionnels de la Monarchie) tous crient pour la nation, la nation souveraine. Le lendemain, le 21 septembre 1792, est proclamée la République.

De plus, l’idée du suffrage universel est d’abord portée par l’idée que chaque citoyen contribue à la défense de la nation, on ne peut pas séparer la République du service militaire obligatoire. La guerre c’est la conquête de la souveraineté ; c’est en faisant la guerre qu’un peuple apprend la souveraineté, c’est donc dans la guerre que la nation se construit

  • La IIIème République

De 1914 à 1997, une logique est admise quasiment par tous : il ne peut y avoir d’armée que par biais de la nation, la Première Guerre mondiale, victorieuse mais douloureuse confirme aussi bien politiquement à gauche qu’à droite, puis même les communistes dans les années 30 (au moment du 14 juillet 1936) l’idée que l’armée doit être une armée de conscription. Au sortir de la guerre ce modèle a peu d’opposant et la nécessité d’une armée de masse est assumée.

La France a vécu dans cette idée jusqu’en 1997, période durant laquelle par exemple la guerre d’Algérie va confirmer face notamment aux risques de putsch d’une armée de conscription

Aujourd’hui, nous n’avons pas d’expérience de l’existence de République sans service militaire obligatoire, on est en train de l’inventer et on peut sembler désemparé car on ne sait pas ce que c’est. Ce lien entre l’armée et de nation n’existe plus que sous forme de relique avec la réserve. C’est un lien patrimonial qui est de plus en plus symbolique : on se souvient le 14 juillet que la France a une armée.

...

Télécharger au format  txt (12.7 Kb)   pdf (232.2 Kb)   docx (14.4 Kb)  
Voir 7 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com