LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

LES GRANDS COURANTS DE LA PENSEE ECONOMIQUE

Cours : LES GRANDS COURANTS DE LA PENSEE ECONOMIQUE. Recherche parmi 298 000+ dissertations

Par   •  31 Janvier 2016  •  Cours  •  1 335 Mots (6 Pages)  •  1 788 Vues

Page 1 sur 6

CHAPITRE 1 : LES GRANDS COURANTS DE LA PENSEE ECONOMIQUE

Liberté d’entreprendre, mais aussi de sortir et d’échanger avec qui on veut.

Adam SMITH - liberté

Les économistes n’interprètent pas un même phénomène de façon identique, pour mieux comprendre les interprétations réalisées par les grand courants de pensée il convient de tenir compte de l’environnement historique dans lequel ils se sont développés.

  1. Le courant liberal

  1. Contexte historique et social

La période comprise entre 1750 et 1850 a été marquée par des révolutions techniques et industrielles mais aussi philosophiques.

  • Les révolutions techniques et industrielles ont concernées les métiers à tisser, les industries métallurgique et aussi la machine à vapeur.
  • La révolution philosophique qui se produit s’appuie sur la raison et la liberté individuelle.

Dans ce contexte les économistes de l’époque « les économistes Classiques » réagissent contre le système mercantiliste en place.

Le système mercantiliste est un courant de pensée caractérisé par :

  • Une réglementation de la vie économique par l’état.
  • Un protectionisme et une défense de l’intérêt national.
  • Le corporatisme c’est à dire l’organisation sociale par métier.

Pour les libéraux, les idées mercantilistes apparaissent comme étant un obstacle à la révolution industrielle, c’est dans ce contexte que la bourgeoisie réclame de plus en plus de droits politiques et économiques.

B. Les principales caractéristiques du libéralisme

Définition :

Le libéralisme est un ensemble d’idées, de théories qui s’appliquent aux différents aspects de la vie de l’homme en société. L’idée commune repose sur une affirmation du principe de liberté sur un rôle limité de l’état dans l‘économie et la place centrale du marché.

Le libéralisme politique est fondé sur le droit des citoyens de participer aux décisions collectives par l’intermédiaire de la démocratie pluraliste. Les droits reposent sur la liberté de penser et la liberté de s’exprimer.

Le libéralisme économique est fondé sur deux principaux droits économiques, la première est la liberté de disposer librement de sa force de travail et des produits de son travail ses deux principes, sont une légitimation de la propriété privée. La secondes est la liberté d’échanger, de contracter et d’entreprendre, ces principes justifient de l’économie de marché comme étant le moyen le plus efficace pour assurer la meilleure utilisation des ressources.

Le marché est celui de CPP (concurrence pure et parfaite) qui est caractérisé par les éléments suivants :

  • atomicité (le marché est structuré, composé d’un très grand nombre de petits offreurs et de petits acheteurs)
  • libre entrée et sortie (entrer et sortir librement pour acheter et vendre)
  • transparence (on a toutes les infos qu’on veut au moment de l’achat)
  • homogénéité des produits (produit standard)
  • mobilité des facteurs de production (circule librement sur le marché)

II . Le marxisme

A. Contexte historique

La révolution industrielle qui a commencé en Angleterre au 18ème siècle vas progressivement s’étendre à la France et à l’Allemagne, cette révolution s’accompagne de condition de travail et de vie très pénible pour les ouvriers. Leurs salaires sont faibles et la durée de travail est élevée.

Le marxisme est le courant de pensé qui a réagit contre les souffrances humaines et les injustices sociales, Karl MARX est le fondateur de cette pensée, il soutient que l’économie de marché est la cause de ces souffrances et de l’injustice sociale.

B. Analyse du marxisme

Karl MARX a écrit de nombreux ouvrages dont le plus important est « le capital ».

Pour MARX l’humanité et les rapports sociaux évoluent en fonction des modes de productions il en distingue 5 :

  • l’antiquité (des productions qui sont artisanales, individuelles, troc)
  • le féodalisme
  • le capitalisme
  • le socialisme
  • le communisme

Dans cette marche de l’histoire, la technique joue un rôle fondamental. En effet, la nature des ressources de productions détermine le mode de production et les rapports sociaux.

La société vas être partagée en deux classes, la classe des producteurs et la classe des travailleurs.

MARX a analysé les contradictions du capitalisme et a prévu son déclin et son remplacement par le socialisme. Il démontre cette destruction du capitalisme par le mécanisme suivant :

...

Télécharger au format  txt (9.2 Kb)   pdf (157.9 Kb)   docx (17.4 Kb)  
Voir 5 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com