LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Méthodologie de la pensée écrite PHI 1000

Analyse sectorielle : Méthodologie de la pensée écrite PHI 1000. Recherche parmi 240 000+ dissertations

Par   •  2 Avril 2018  •  Analyse sectorielle  •  1 091 Mots (5 Pages)  •  325 Vues

Page 1 sur 5

MÉTHODOLOGIE DE LA PENSÉE ÉCRITE

PHI 1000

La méthodologie est l'étude des méthodes. Dans notre cours, nous avons étudié une méthode d'analyse pour les textes (c.-à-d., la pensée écrite) dans le domaine des humanités et des sciences humaines et sociales. Pourriez-vous m'expliquer dans les grandes lignes quelle est cette méthode, en particulier son objectif, ses concepts principaux et son mode de fonctionnement. 

Le méthode d'analyse pour les textes dans le domaine des humanités et des sciences humaines et sociales

Les méthodes de recherche en sciences humaines sont des procédures définies qui sont utilisées pour développer la connaissance scientifique des phénomènes humains. Laquelle se caractérise par la rigueur de ses raisonnements — mathématiques ou logiques — et par la précision de ses observations empiriques. En plus, la méthodologie joue un grand rôle en sciences (autant dans les sciences humaines et les sciences sociales que dans les sciences pures), car elle est le fruit d’une longue tradition de recherche et définit la manière scientifique d’étudier les phénomènes.

La méthode scientifique :

D’abord, il faut considérer que la méthode scientifique essaie de résoudre le problème des choses incertaines ou improbables comme vraies. Évidemment, toutes les questions ne peuvent pas être résolues scientifiquement. Cependant, il y a un nombre indéfini de questions qui peuvent être abordées avec la méthode scientifique. Ainsi, cette méthode se distingue par le fait que ses résultats sont reproductibles, fiables, instructifs et très solides. Depuis plus d’un siècle, la méthode scientifique a été adoptée par des chercheurs en sciences humaines qui ont fait grandes découvertes en psychologie, en histoire, en sociologie, en linguistique et dans toutes les autres branches des sciences humaines.  

Formuler une problématique de recherche

Les chercheurs organisent leur recherche en précisant et en définissant une problématique de celle-ci. Cela leur a permis de se concentrer sur le processus de recherche pour tirer des conclusions qui représentent le monde réel de la meilleure façon possible.

La force de la méthode scientifique

La puissance de la recherche scientifique repose sur ses huit qualités propres :

 

  1. Le caractère exhaustif et rigoureux des descriptions et des classifications. En science, la classification des éléments doit se faire sur une base logique et objective.
  2. Le caractère systématique et exact des observations. Elles ne doivent rien laisser au hasard et se dérouler de manière ordonnée et complète. Elles doivent être le fait de nombreux observateurs indépendants les uns des autres.
  3. La reproductibilité des expériences. Elles doivent être menées et décrites de manière rigoureuse et de façon à ce que le plus haut degré possible d’objectivité soit atteint. Toute expérience doit être décrite de façon à pouvoir être reproduite et vérifiée. L’objectivité est la capacité de reconnaître ce qui est réel, indépendamment de tout préjugé et de toute interprétation personnelle.
  4. La rigueur des concepts. Ils doivent être définis de manière rigoureuse, sans aucune équivoque, ou à tout le moins de la manière la plus exacte possible.
  • La logique des raisonnements. Ils doivent être parfaitement clairs et doivent obéir aux lois de la logique bien qu’ils soient inductifs, déductifs ou probabilistes.
  • Un raisonnement inductif est un raisonnement basé sur un très grand nombre de cas ou d’observations qui permet ainsi une généralisation.
  • Un raisonnement déductif est un raisonnement logique par lequel on tire une conclusion nécessaire à partir de prémisses.
  1. Un raisonnement probabiliste est un raisonnement qui repose sur les probabilités et comportant une certaine marge d’erreur.
  2. La faillibilité des théories qui expliquent les phénomènes en faisant intervenir des facteurs ou des causes particulières doivent être faillibles, c’est-à-dire qu’elles doivent avoir des conséquences concrètes qu’on peut potentiellement observer et qui vont permettre de confirmer ou de démentir les théories en question. Les théories qui sont compatibles avec n’importe quels faits et ne prédisent rien de précis ne sont d’aucune utilité.
  3. Le caractère provisoire des conclusions. Toute conclusion scientifique, aussi ferme qu’elle soit, elle doit être considérée comme vraie jusqu’à ce qu’on ait prouvé le contraire ou qu’on dispose d’une meilleure explication, plus exacte ou plus complète. Il n’y a pas de vérité définitive ni de vérité absolue en science.
  4. La probité des chercheurs. Les chercheurs ne doivent jamais fausser ou modifier leurs résultats afin de les rendre conformes à leurs théories ou à leurs hypothèses. Ils doivent se soumettre volontiers à toute vérification extérieure au besoin. Quels que soient ses résultats, toute recherche scientifique aboutit à l’obligation d’entreprendre de nouvelles recherches. Ce processus est indépendant des individus particuliers. Il se peut qu’une recherche donne naissance à un nouveau sujet de recherche qui sera étudié bien des années plus tard ou à des milliers de
    kilomètres du lieu où la recherche a d’abord été faite. Ce caractère impersonnel de la recherche scientifique lui permet de progresser grâce à l’universalité de ses méthodes à travers des générations de chercheurs, indépendamment des frontières.  

La recherche en sciences humaines et sociales

La recherche qualitative approche les phénomènes de manière systématique mais non quantitative. Elle utilise des techniques spécifiques de cueillette et de traitement de données, comme l’entrevue, l’analyse de cas ou l’observation participative. Ce modèle est également très utile pour les designers qui veulent créer un produit qui se vendra bien.

...

Télécharger au format  txt (7.7 Kb)   pdf (73.9 Kb)   docx (15.2 Kb)  
Voir 4 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com