LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

L'objet : oeuvre ou produit ?

Fiche : L'objet : oeuvre ou produit ?. Recherche parmi 240 000+ dissertations

Par   •  11 Décembre 2017  •  Fiche  •  1 123 Mots (5 Pages)  •  144 Vues

Page 1 sur 5

[pic 1]

Résumé de la semaine 13/11 au 17/11    

Nous avons débuté le cours de philosophie par une citation de Dostoïevsky : « Toute la loi de l’existence humaine consiste en la possibilité pour l’homme de s’incliner devant quelque chose d’infiniment grand. » Puis nous avons commencé une nouvelle partie qui se porte sur le monde de la technique classique et l’arraisonnement de la technique moderne.

Nous distinguons deux définitions du verbe arraisonner avec un sens habituel puis un sens philosophique. Le verbe est utilisé par les marins, les aviateurs et qui renvoie à une force de contrôle comme la police qui prend le contrôle d’un bateau par la force.

Dans le sens philosophique, c’est le fait que la raison peut devenir une puissance de contrôle, de gestion, de domination, plus exactement, c’est la technique qui est devenue à notre époque la puissance nationale d’arraisonnement du monde.

Ce qui nous amène à définir le mot technique. Au sens étymologique, c’est la technè, le savoir, le savoir qui fait un maître comme les cuisiniers et les maçons.

De plus, on parle d’art au sens de ce savoir qui permet de créer un poème au sens d’œuvre comme des tables par les menuisiers ou des sculptures fait par des sculpteurs comme Rodin, Michel Ange ou Alberto Giacometti.

À partir de la technique, on parle de savoir-faire comme la technique de la dissertation de philosophie ou encore le château Davout. De là, on définit un étant qui comporte un objet. Un objet peut soit être une œuvre ou un produit. Qu’elle est la différence entre ces deux notions ?

Tout d’abord, une œuvre est inutile comme le Penseur de Rodin, elle est faite manuellement avec des outils par un artisan qui a de la technique. Une œuvre est un étant absolument unique et exceptionnel. Au contraire, un produit est fabriqué, produite en chaîne par des machines et personne ne les crée comme les tables des classes. Cependant, on peut aussi parler de table-œuvre qui est différente des œuvres produites en chaîne.

La philosophe Hannah Arendt ouvre sa réflexion sur le monde moderne dans Les Conditions de l’homme moderne. L’homme a trois manières de s’accomplir qui sont le travail, l’œuvre et l’action.

Le travail comporte les travailleurs, les paysans qui consomment, détruisent, on parle de double consommation avec le salaire qui va être détruit et l’énergie qui va être détruite pour obtenir le salaire.

Quand on parle d’œuvres, cela concerne des ouvriers, des artistes et des artisans. Les vraies œuvres font le monde durable.

Quant à Descartes, il explique dans Le discours de la méthode que lorsque la technique devient technologie, elle permet de nous rendre comme maîtres et possesseurs de la Nature ».

La technologie est conçue comme efficacité technique. La connaissance n’est plus une fin en soi ni un savoir pour savoir, mais un savoir pour pouvoir.

 

La citation du philosophe et célèbre anthropologue Claude Lévi-Strauss vient compléter la réflexion : « Ce n’est pas seulement pour duper les enfants que nous les entretenons dans la croyance au Père Noël : leur ferveur nous réchauffe, nous aide à nous tromper nous-mêmes. » tiré de son autobiographie où il raconte ses voyages.  Cette citation nous explique qu’au fond le plus trompé sont les parents.

...

Télécharger au format  txt (6.9 Kb)   pdf (86.1 Kb)   docx (13.9 Kb)  
Voir 4 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com