LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Diaporama Distribution DUT TC

Dissertation : Diaporama Distribution DUT TC. Recherche parmi 241 000+ dissertations

Par   •  14 Mai 2019  •  Dissertation  •  656 Mots (3 Pages)  •  168 Vues

Page 1 sur 3

Diana DIAS

Naïma DIB

Rachel DOS SANTOS

TC1

DÉVELOPPEMENT DES COMPÉTENCES

RELATIONNELLES

[pic 1]


1-Définir l’échelle d’inférence

L’échelle d’inférence, également nommée échelle d’induction, fût créée par le théoricien Chris Argyriset et fût approfondie par Peter Senge par la suite dans La Cinquième Discipline. L’échelle d’inférence illustre la manière dont un individu construit ses croyances après avoir été exposés à des faits réels et observables dans le temps. L’échelle d’inférence est un outil qui peut être utilisée de façon individuelle ou collective. En gravissant l'échelle, l’individu transforme les données objectives et observables en opinions subjectives ou conclusions basées sur des interprétations et des hypothèses. Les croyances sont alors adoptées comme étant la réalité et la vérité, fondées sur les expériences passées. L’objectif est de découvrir le raisonnement qui pousse un groupe d’individus à prendre des décisions. Ces croyances vont agir sur les comportements et influencer les choix afin de comprendre le monde qui nous entoure. Les objectifs de cette échelle d’inférence  sont multiples :

  • Comprendre le fait que nos croyances influencent grandement les données choisies parmi celles observées dont découlent nos décisions et nos comportements.
  • Prendre conscience du mécanisme d'abstraction en œuvre lorsque l'échelle est gravie rapidement.
  • Rendre explicite le processus de pensée qui peut limiter nos choix d'options.
  • Apprendre également comment les autres arrivent à leur propre point de vue.

L’échelle d’inférence permet à l’individu de s’ouvrir davantage aux autres notamment au niveau de la communication autrement dit pouvoir mieux écouter autrui.

Plus monte l’échelle, plus l’individu va transformer les données qu’il a vu en des conclusions axées sur sa propre et unique interprétation. Les croyances vont alors être perçues comme étant la réalité alors que celles-ci restent des certitudes infondées.

Le mécanisme de l’échelle d’inférence peut être traduit sous forme d’un schéma :

[pic 2]

 

2-Analyser à partir de cette échelle la communication du texte

Si l’on reprend le schéma établi précédemment avec notre cas pratique, on obtient : [pic 3]

Analyse :

Faits réels : Guillaume fait une présentation devant un groupe de collègues dont Laurent qui semble ne pas être intéressé

Sélection des données observées : Guillaume remarque que Laurent détourne les yeux, porte la main à sa bouche (comme pour bailler) et qu’il ne pose aucune question

Interprétations : Guillaume pense que Laurent s’ennuie et s’impatiente face à sa présentation

...

Télécharger au format  txt (4.8 Kb)   pdf (267.2 Kb)   docx (29.3 Kb)  
Voir 2 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com