LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Douter est-ce renoncer à la vérité?

Rapports de Stage : Douter est-ce renoncer à la vérité?. Recherche parmi 274 000+ dissertations

Par   •  7 Octobre 2012  •  809 Mots (4 Pages)  •  7 454 Vues

Page 1 sur 4

Douter, est-ce renoncer à la vérité ?

Tout d’abord, pour l’opinion commune, douter est un choix permettant de renoncer à la vérité, vérité unique. Douter des vérités établies sans preuves c’est remettre en cause leur fondement, leur caractère de vérité absolue.

Ensuite, pour les philosophes, douter n’est pas renoncer à la vérité car douter c’est rechercher la vérité, mettre en doute chaque vérité connue pour garder la plus juste des vérités car il n’existe pas une mais plusieurs vérités. Et, c’est simplement notre conscience qui choisit sa vérité, qui détient une idée comme sa vérité.

Nous montrerons donc en quoi le fait de remettre les opinions, idées ou vérités reçues en cause peut ou non amener à refuser la vérité.

I) Douter c’est renoncer à la vérité

L’opinion publique pense que lorsqu’elle doute, elle renonce à la vérité car celle-ci veut connaître la seule vérité qui existe, l’unique vérité. Or, en cherchant cette vérité qui n’existe pas toujours, elle met de côté la vérité relative. En effet, le fait que certains ne pensent comme elle la déstabilise et elle aimerait trouver une vérité universelle. Or, en dehors du domaine des sciences où tout est rigoureux, calculé, dans lequel il n’existe qu’une seule manière de démontrer telle ou telle chose, cela est souvent impossible car chacun pense différemment et n’aura pas la même croyance, opinion, idée qu’une autre personne. Chacun doute constamment par méfiance, il est ainsi naturel de tout remettre en question et de se réapproprier les vérités communes. On doute de la vérité tant qu’elle n’a pas été prouvée, démontrée. En doutant on renonce donc à la vérité proposée. En effet, le sceptique doute car il ne peut réussir à répondre à la question posée mais aussi parce qu’il a renoncé à trouver la vérité et donc finalement à la vérité elle-même.

Il arrive aussi à l’homme de douter lorsqu’il ne peut affronter une vérité qui se trouve soit blessante, inacceptable par manque de courage ou de force mentale. L’homme préfère douter que de se trouver face à la réalité, renonçant ainsi à la vérité.

De plus, arrivé à un âge mûr, l’homme commence à se poser de nombreuses questions, à remettre en cause l’enseignement qu’on lui a apporté ainsi que les vérités léguées. Il s’effectue alors une remise en question de la plupart de ces vérités et il arrive souvent que cet homme ne soit pas d’accord avec ces vérités enseignées. C’est pourquoi, elle va renoncer à la vérité enseignée, celle de son enfance pour s’en réapproprier une autre.

II) Douter c’est faire de la vérité sa propre vérité

Les philosophes, quant à eux, pensent que douter n’est pas renoncer à la vérité. Ainsi, le doute nait d’un besoin de connaissances certaines et indubitables, l’homme est comme Saint-Thomas, il ne croit que ce qu’il voit. Dans ce but, est utilisé le doute méthodique de Descartes qui consiste à mettre en doute temporairement les idées reçues, les opinions, les vérités pour s’en libérer puis de faire l’examen de la véracité de chacune de ces idées, opinions,... et de reconnaître soit leur fausseté

...

Télécharger au format  txt (5.1 Kb)   pdf (67.4 Kb)   docx (9.6 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com