LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

La justice peut-elle se passer de la loi ?

Dissertation : La justice peut-elle se passer de la loi ?. Recherche parmi 263 000+ dissertations

Par   •  30 Septembre 2016  •  Dissertation  •  1 660 Mots (7 Pages)  •  3 912 Vues

Page 1 sur 7

La justice peut-elle se passer de la loi ?    Plan détaillé

         (1er paragr de l’intro : on arrive à la question du sujet, à travers une opposition, et en posant les définitions des termes)  La justice est un principe moral, exigeant que chacun ait ce qui lui est dû, que les droits de chacun soient respectés. Les hommes lui sont attachés, et dénoncent les injustices lorsqu’il leur semble qu’elles se produisent ; y compris lorsqu ‘elles frappent d’autres qu’eux-mêmes. Cependant, il n’est pas facile de savoir ce qui est juste et ce qui ne l’est pas, les hommes peuvent même se disputer à ce propos. Et donc, ils tranchent, pour ce qui est de leur vie sociale, en instituant la loi : règle juridique établie dans la cité par le pouvoir législatif, et qui édicte ce qui juste et injuste pour tous. En ce sens, il ne peut y avoir de justice sans la loi. Toutefois, il arrive, et même assez fréquemment, que les hommes dénoncent la loi en vigueur ; par exemple Rosa Parks refusant de céder sa  place dans un bus à un passager blanc, comme la loi de l’époque aux Etats-Unis l’exigeait pourtant ; elle est devenue une figure emblématique de la lutte contre la ségrégation raciale ; son geste conduisit la Cour suprême à déclarer anticonstitutionnelles de telles lois. Mais cela voudrait dire alors que ce qui est juste existe en dehors de la loi. Ainsi, la justice peut-elle se passer de la loi ?

         (2e paragr de l’intro : on pose la problématique, en définissant le terme restant) Dans un premier temps, ne doit-on pas admettre que la loi est nécessaire à la justice, qui ne pourrait exister sans elle ? Ou bien est-il possible que la justice soit une valeur indépendante de la loi ; et même, que c’est la loi au contraire qui ne peut pas se passer de la justice ? Cependant, même si tel est le cas, la justice comme principe et valeur, n’a-t-elle pas besoin tout de même de la loi pour pouvoir se réaliser effectivement, au lieu de rester une idée inappliquée ?

  1. LA JUSTICE NE PEUT PAS SE PASSER DE LA LOI
  1. Sans la loi, il y aurait l’injustice de l’état de nature

Supposons que nulle loi ne soit instituée --- hypothèse probable = guerre de chacun contre chacun cô dit Hobbes, car le seul droit serait alors le droit naturel, dont une définition est qu’il est = à la puissance de chacun, expliquer. Donc chacun serait soumis à la loi du plus fort. Cours 2e Grande partie p. 8

Est-ce juste ?? Non car le droit du plus fort est le contraire même du vrai droit et de la justice, cô l’explique Rousseau  Cours 2e Grande partie p. 3

  1. Donc la justice ne peut pas exister sans la loi

La loi existe par l’institution du droit positif, qui limite le droit naturel   Cours 2e Grande Partie p. 8       Ds l’hypoth de Hobbes, le droit positif doit ê institué sur le fondement d’un contrat, Cours     Ainsi la loi est impartiale, la même pour tous ; et c’est elle qui dit ce qui est juste ou injuste, pas chacun selon sa force ou son intérêt = justice ! La loi instituée par contrat social respecte la liberté et l’égalité naturelles, est juste en ce sens.

De plus il faut mettre fin aux controverses : pour les uns le juste c’est ceci, pour les autres c’est cela… cf Socrate/Calliclès : trop sujbectif ; il faut que la loi tranche.

  1. La justice judiciaire crée la justice en s’opposant à la vengeance

L’institution judic est créée justement pr que les conflits entre les hms soient réglés de manière juste : arbitre neutre, avocats, peines fixées par la loi et non par les victimes….Sinon, vengeance, qui est le contraire de la justice, puisqu’on est juge et partie, et on applique des règles arbitraires.

Transition (conclusion) Donc, il semble bien que la justice ne puisse pas se passer de la loi (Objection) Pourtant, comme déjà dit, on peut à bon droit accuser la loi, et donc c’est qu’on se réfère à une  idée de la justice, qui est autre que ce qu’en dit la loi ; donc la justice pourrait exister indépendamment de la loi ?

  1. POURTANT, LA LOI PEUT CONTREDIRE LA JUSTICE, DONC CELLE-CI EST UNE IDEE INDEPENDANTE DE LA LOI
  1. La loi peut ê injuste : opposition légal/légitime

Si on devait dire que la loi est tjrs juste, on devrait tjrs y obéir, or notre raison nous indique que pourtant il arrive qu’il ne le faille pas.   Expliquer le repère légal/légitime

La loi peut ê en effet la simple légalisation de la force, cô l’explique Rousseau, et dans ce cas la loi n’est pas juste Cours 1e Grande Partie, p. 3        Donc ça va contre ce qu’on a dit en 1.1 : le droit du plus fort n’est pas un droit du tout.

De plus, l’hm a des droits naturels, et pas au sens où ‘’j’ai le droit de faire tt ce qui est en mon pouvoir’’ ; au sens des droits exigibles par tt hm pr l’accomplissement de sa nature même d’hm   Cours 2e Grande Partie p. 9-10

...

Télécharger au format  txt (8.8 Kb)   pdf (87.4 Kb)   docx (122 Kb)  
Voir 6 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com