LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

L'apologie de socrate

Dissertation : L'apologie de socrate. Recherche parmi 257 000+ dissertations

Par   •  23 Mai 2019  •  Dissertation  •  1 939 Mots (8 Pages)  •  1 289 Vues

Page 1 sur 8

PLAN

Introduction

  1. Platon : Biographie et bibliographie 
  1. Biographie de Platon ;
  2. Bibliographie de Platon ;
  1.  Plan et résumé de l’apologie de Socrate 
  1. Plan de l’ouvrage
  2. Résumé de l’apologie de Socrate
  1. Analyse des thèmes

Conclusion

Introduction

A Athènes, 399 avant notre ère, Socrate, citoyen sans fortune ni pouvoir politique comparut devant le tribunal de la cité. Quels sont les faits reprochés ? On l’accuse de ne pas reconnaître l’existence des dieux traditionnels, d’introduire de nouvelles divinités et de corrompre la jeunesse. Face à ses juges, Socrate assure seul sa défense et met en garde les athéniens : le philosophe est un bienfait pour la cité et celle-ci se condamne en mettant elle-même à mort son héros. Mais le verdict est sans appel : la condamnation à mort.  

  1. Platon : biographie et bibliographie

  1. Biographie de Platon

Platon est né à Athènes en 424/423 avant J.C et il est mort en 348/347 avant J.C. C’est un philosophe grec, contemporain, il critiqua énormément la démocratie athénienne et les sophistes. Il reprit le travail philosophique de certains de ses prédécesseurs, notamment Socrate, qui avait mis en garde les athéniens contre leur ignorance, l'injustice et l'amoralité de leur société. Platon le rencontra lorsqu’il eu à peu près 20ans. Il s’essayait, à l’époque, à la peinture et à la poésie, il brula tout cela lorsqu’il vit pour la première fois Socrate, ce fut pour lui une rencontre bouleversante. Il ce mit à la philosophie, et il en vécu tout au long de sa vie. Le travail de ses précurseurs lui permit d'élaborer sa propre pensée, il s’intéressa à toute sorte de champ important, tel que la métaphysique, l'éthique, l'esthétique et la politique.

Le courant dans lequel Platon a évolué c’est celui des sophistes, Platon est devenu officiellement la plus grande menace des sophistes c’est lui qui leur a donné la détestable réputation. A nos yeux, un sophiste est un cynique, c’est un virtuose dans l’art de faire passer pour vrai ce qui est faux et d’exhorter les naïfs qui l’écoutent. A L’opposé du vrai philosophe, le sophiste ne croit pas à ce qu’il dit, c’est une façade. Car il est capable de plaider le contre aussi bien que le pour. Les sophistes utilisent notre langue comme d’un instrument pour persuader sans se soucier de la vérité. Platon dans l’apologie de Socrate, oppose donc à Socrate (le vrai philosophe, son porte parole), les sophistes (les faux philosophes qui n’ont pour seul but d’influencer les jeunes et obtenir le maximum d’argent). Platon est un ennemi résolu du relativisme, or les sophistes sont relativistes. Platon ne s’opposait pas aux sophistes seulement pour une raison philosophique il avait aussi des motivations politiques. Les sophistes étaient démocrates, Platon, lui, était un fervent partisan du régime aristocratique, et pour lui, un démocrate est un flatteur des passions de la foule ignorante.

  1.  Bibliographie de Platon

Platon fut un très grand auteur et rédigea maints ouvrages durant sa pauvre existence ; Il rédigea :

  • L’Hippias mineur, l’Ion, le Lachès, le Charmide, le Protagoras et l’Eutyphron  (399-390 avant J-C) ;
  • Le Gorgias, le Ménon, l’apologie de Socrate, le Criton, l’Euthydème, le Lysis, le Ménexène et le Cratyle (390-385 avant J-C) ;
  • Le Phédon, le banquet, la République et le Phèdre (385-370 avant J-C) ;
  • Le Théétète, le Parménide, le Sophiste, le Politique, le Timée, le Critias et le Philèbe (370-346 avant J-C) ;
  • Il meurt pendant la rédaction de sa dernière œuvre « les Lois » ;

   

  1. Plan et résumé de l’apologie de Socrate
  1. Plan de l’ouvrage

Premier Discours sur la culpabilité de Socrate :

  1.  Exorde
  2. Plan du développement
  3. Réfutation
  1. Les anciens accusateurs
  1. Partie négative : ce que Socrate n’est pas
  • Socrate n’est pas un penseur de la nature
  • Il n’est pas un sophiste
  1. Partie Positive : ce que Socrate est vraiment
  • La réponse de l’Oracle
  • L’enquête sur le sens de cette réponse
  • Les résultats de l’enquête
  1. Des nouveaux accusateurs : Interrogatoire de Mélétos
  1. Introduction
  2. Sur l’éducation
  3. Sur l’athéisme
  4. Conclusion

 Conclusion générales sur les charges allégées contre Socrate

Second discours sur la peine encourue par Socrate

  • Introduction 
  • Proposition de peine :
  1. Détermination de la peine en fonction de ce qu’il mérite 
  2. Détermination de la peine en fonction des règles judiciaires 
  1. Socrate ne mérite pas de peine 
  2.  Proposition de Socrate

Troisième discours

  1. Allocution aux juges qui ont voté la condamnation à mort (38c-39d) :
  1. Introduction : leur responsabilité (38 c-d).
  2. Comparaison entre Socrate et ses accusateurs 
  1. Prédiction de Socrate 
  2.  Allocution aux juges qui ont voté l’acquittement  [ :38c-39d] :
  1. Le signe divin ne l’a averti d’aucun danger 
  2. Socrate évoque ensuite deux représentations populaires de la mort 
  3. Prière de Socrate pour ses fils auprès des juges

  1. Résumé de l’apologie de Socrate

Le propos de Socrate se scinde en trois parties séparées : d'abord, il plaide non-coupable (17a-35d) ; ensuite, reconnu coupable, il propose une sentence alternative à la peine capitale (35e-38b) ; enfin, il clôt le procès par une adresse informelle, ou péroraison (38c-42a)

...

Télécharger au format  txt (12.5 Kb)   pdf (177.1 Kb)   docx (856.7 Kb)  
Voir 7 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com