LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Exposé de dessin de presse

Commentaire d'oeuvre : Exposé de dessin de presse. Recherche parmi 241 000+ dissertations

Par   •  18 Janvier 2020  •  Commentaire d'oeuvre  •  2 738 Mots (11 Pages)  •  85 Vues

Page 1 sur 11

 

Préface

Jacques Prévert est un poète et un scénariste français. Son œuvre, par ces thèmes plein d’émotion et son vocabulaire imagé, est très populaire. Les poèmes, composés en vers libres, mêlent l’humour à la tendresse, le rêve à la vie de tous les jours.

Jacques Prévert se fait connaître au grand public à la publication du recueil de poésie de paroles. D’abord publié partiellement dans des revues, les poèmes de Prévert sont réunis sous forme d’un recueil en 1945 par l’éditeur Français René Berthelé. Cette réunion permet au poète d’être enfin reconnu pour son talent.

Les thèmes abordés dans ce recueil sont nombreux, on y retrouve ceux qui sont chers au poète, comme la dénonciation de la violence et en particulier de celle de la guerre. L’auteur  résumait parfois des moments très cruels et horribles a la fois mais il ne fait que transmettre son ressentie. Prévert aborde aussi la vie quotidienne, la société de son époque et les personnes et lieux qu’il fréquente. L’auteur parle beaucoup d’amour, ce qui était la chose la plus belle de son époque pendant la guerre. Le dernier thème abordé est celui de l’art et de la création.  

Jacques Prévert n’hésite pas à s’engager sur le plan politique et social qui est important pendant l’époque de l’entre-deux-guerres. Le fait que son recueil traite aussi des scandales, des crises économique, des salaires bas, fait de « Paroles »  une œuvre intemporelle car elle traite des sujets actuels.

Les poèmes dans « Paroles » ont par ailleurs été utilisés et adaptés en chansons qui ont étaient  vendu par millions d’exemplaires, ses recueils font donc de lui le poète le plus lu actuellement.

Dans ce recueil j’ai retenu dix poèmes qui abordent un thème commun, les enfants. Je trouve que les enfants ont toujours étaient importants dans notre société et aussi que toutes les choses que ces enfants ont subie sont très graves.

 

Tout d’abord le poème page d’écriture. Dans ce poème, l’un des plus connus du recueil, Prévert met en scène son protagoniste préféré : l’enfant. Nous le trouvons ici dans une salle de classe primaire, qui est suggérée d’emblée par la récitation chorale d’une table d’addition un peu inhabituelle : « Deux et deux quatre

quatre et quatre huit

huit et huit font seize ».

Il y a aussi le champ lexical de l’école (professeur, classe, pupitres…). Le poème est bâti sur cette opposition. D'un côté il y a la récitation monotone des opérations de la table d’addition, scandée par l’ordre du maître : (Répétez lignes 4 et 19), et de l’autre le goût du jeu et du chant, propre à l’enfant. j’ai donc choisie ce poème car il  montre bien l’ambiance de l’école et ses règles.

Ensuite nous allons parler du poème « Le Cancre ». Tout d’abord dans ce texte nous pouvons remarquer le champ lexical de la classe : « cancre, professeur, maître, enfant, tableau, craie ». Nous sommes alors donc dans une salle de classe. La discutions se passe entre un enfant (le cancre) et le professeur. Le cancre refuse de travailler, il le dit physiquement ( il dit non de la tête ) puis il est ensuite formulé (il dit non au professeur) ; il y a une répétition. Le cancre se révolte face au professeur d’abord en riant (fou rire) et ensuite par un geste (il est debout) mais cette révolte est justifiée car le cancre ne veux pas apprendre par cœur les chiffres, les mots et les dates. Il se révolte face au règles. Le cancre dis oui avec son cœur et non avec sa tête comme le professeur. Sa révolte est inconsciente. J’ai choisie ce poème car il  montre bien les grands stéréotypes de l’école.

Puis nous allons parler du poème « Chasse à l’enfant ». D'abord on s'interroge sur les raisons de la chasse, car l'auteur nous entraîne dans l'action dès le début du poème. En effet, le premier vers est : « Bandit ! Voyou ! Voleur ! Chenapan ! ». Puis on est indigné par cette mutinerie. L'enfant mérite-t-il vraiment ces mauvais traitements ? Les rimes et les vers permettent au lecteur d'identifier le genre poétique de ce texte. Le titre indique que le thème du poème est : « La chasse à l'enfant ». Le récit prend place sur une île. On perçoit des cris « d'honnêtes gens » qui poursuivent un enfant, échappé d'une maison de redressement où il était malmené. « Les gendarmes, les touristes, les rentiers, les artistes » le pourchassent en pleine nuit, ce qui le pousse à fuir à la nage. Des coups de fusil sont tirés. Ainsi le poème s'achève, sans que le lecteur sache si l'enfant est mort ou s'il survit. Ce dernier est parfois représenté par le pronom personnel «  il » (vers 13) ; les « honnêtes gens », par le pronom personnel « ils » (vers 11). Le poème cherche en premier lieu à dénoncer la maltraitance que les enfants peuvent subir. Il témoigne également d'un fait divers qui s'est réellement produit et cherche ainsi à sensibiliser et émouvoir ses lecteurs. Enfin, Jacques Prévert suscite notre curiosité en créant une fin ouverte.

J’ai choisi ce poème car il exprime bien la maltraitance des enfants.

Après nous allons parler du poème « Silence de vie ». Ce poème est très intéressant car il contient beaucoup de négation ce qui accentue l’effet du refus de l’enfant ( il  ne veux rien entendre rien comprendre…). Il refuse de se soumettre à la société. Le poème est court mais très explicite.

Il y a un champ lexical : l’école (apprendre, chiffre, nombres, enfant) mais surtout Prévert insiste sur la simplicité de la vie car l’enfant n’a pas besoin de tout ces choses à apprendre pour avoir une belle vie. J’ai choisie ce poème car il exprime bien l’innocence des enfants.

Ensuite nous allons parler du poème « Enfant de la haute ville ». Dans ce poème les enfant sont très riches, ils ont des beaux habits, ce sont ces enfant qui  lancerons les modes ou changerons le monde c’est pourquoi j’ai choisi ce poème car Prévert donne la parole aux enfantx qui ont encore des esprits libres. Prévert exprime aussi Paris dans son texte car c’est le centre de la France et c’est une ville très importante. J’ai choisie ce poème car il exprime l’importance des enfants dans cette société.

...

Télécharger au format  txt (18.9 Kb)   pdf (220.1 Kb)   docx (333.7 Kb)  
Voir 10 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com