LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Rapport De Stage compagnie d’Assurances et de Réassurances

Commentaires Composés : Rapport De Stage compagnie d’Assurances et de Réassurances. Recherche parmi 280 000+ dissertations

Par   •  25 Décembre 2012  •  1 411 Mots (6 Pages)  •  1 336 Vues

Page 1 sur 6

Présentation :

LA MAROCAINE-VIE, 3ème assureur vie et seule compagnie d’Assurances et de Réassurances spécialisée dans les branches d’assurance de personnes, est présente sur le marché marocain depuis plus de 30 années.

Acquise en 2001 par le Groupe, elle a depuis lors réorienté son activité vers le développement de la bancassurance.

Cette prise de contrôle permet au groupe SOCIETE GENERALE de diversifier ses métiers dans le cadre de son développement au MAROC.

Innovatrice sur le marché, LA MAROCAINE-VIE met à la disposition de sa clientèle une gamme complète de produits d’Epargne et de Prévoyance. En effet, après avoir lancé fin 2007 les premiers contrats multi-supports individuels en unités de compte, LA MAROCAINE-VIE innove à nouveau en 2010, en créant une offre d’assurance retraite complémentaire multi-supports réservée aux entreprises.

LA MAROCAINE-VIE conjugue ses compétences à celles de LA SOCIETE GENERALE MAROC afin d’apporter à sa clientèle de particuliers et d’entreprises, des solutions adaptées et performantes en matière de préparation de l’avenir et de protection sociale.

SOGECAP apporte, en outre à la MAROCAINE-VIE, une expertise et une assistance en termes humain et technique de par son expérience et sa position dominante aujourd’hui.

 

Contexte :

Dans le cadre du lancement d’un nouveau produit d’assurance la marocaine vie veut créer une identité visuelle propre au produit « prévoyance entreprise »

Objectifs

Faire connaitre le nouveau produit « prévoyance entreprise » auprès des entreprises désireuses de mettre en place une assurance prévoyance auprès de leurs salariés

Fidéliser et recruter de nouveaux clients potentiels

Cible :

Pour la commercialisation de son nouveau produit la MAROCAINE –VIE cible les entreprises et spécialement les présidents, directeur général, directeur des ressources humaines, directeurs administratifs et financiers

Concurrents :

Al wataniya

Atlanta

Axa assurance Maroc

La cnia assurance

Essaada

La mutuelle centrale marocaine d’assurance

La royale marocaine d’assurance

Sanad

Wafa assurance

Zurich compagnie marocaine d’assurance

Situation marketing :

-secteur assurance au Maroc

A travers les sommes qu’il mobilise le secteur des assurances joue un rôle important dans la collecte de l’épargne intérieure et dans son acheminement vers le financement des besoins de l’économie

-Analyse swot

forces

faiblesses

Le Maroc est le marché "le plus mature" au Maghreb en matière d'assurance, avec un taux de pénétration de 2.8% et une prime moyenne par tête de 60,40 euros

Le marché marocain des assurances est le marché le plus mature au Maghreb.

L'agence indique que le volume des primes s'élevait en 2010 à 1,96 milliard d'euros (21,7 milliards de DH) au Maroc, contre 821 millions d'euros en Algérie et 550 millions d'euros en Tunisie.

“Le Maroc affiche un bon potentiel de croissance dans la plupart des métiers d'assurance, en avance sur les programmes gouvernementaux de généralisation d'assurance, et en dépit de la maturité élevée de la filière Vie par rapport à ses voisins du Maghreb.”

Le Maroc, deuxième plus grand marché en Afrique

“Le Maroc est le deuxième plus grand marché en Afrique, en plus de sa position de premier plan dans le monde arabe”, souligne-t-elle, notant que le secteur y a enregistré la plus forte pénétration d'assurance et de primes par habitant dans les pays du Maghreb (respectivement à 2,8% et 60,4 euros en 2010).

L'agence prévoit que les principaux moteurs de croissance du secteur dans le Royaume seront les assurances “vie” et de “biens”, compte tenu de l'environnement fiscal bénin pour la filière vie et l'introduction probable de l'obligation de la couverture des biens immobiliers.

S&P anticipe également une croissance découlant des risques industriels, étant donné que le gouvernement continue d'investir dans des projets de grandes infrastructures et que les industries exportatrices marocaines poursuivent leur développement.

Au cours des cinq dernières années, rappelle-t-elle, le marché a affiché une forte croissance de 10,7% en moyenne, en termes de primes. Cette croissance a toutefois ralenti à un modeste 3,9% en 2010, reflétant

...

Télécharger au format  txt (9.4 Kb)   pdf (114.3 Kb)   docx (12.1 Kb)  
Voir 5 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com