LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

La question de la philosophie: qu'est-ce qui explique la nécessité de rejoindre un groupe (social, religieux, politique ou autre)

Analyse sectorielle : La question de la philosophie: qu'est-ce qui explique la nécessité de rejoindre un groupe (social, religieux, politique ou autre). Recherche parmi 265 000+ dissertations

Par   •  13 Septembre 2013  •  Analyse sectorielle  •  819 Mots (4 Pages)  •  1 041 Vues

Page 1 sur 4

Voilà ma question de philosophie : Qu’est-ce qui explique le besoin d’adhérer à un groupe quelconque (social, religieux, politique ou autre) ? S’agit-il d’un choix délibéré ou d’une forme d’aliénation ?

Voilà mon début de texte !

En 2012, il n’est pas rare de connaitre quelqu’un ou de faire soi-même partie d’un groupe. On parle ici de groupes sociaux, religieux, politiques ou tout rassemblement de personnes qui se réunissent ayant un ou des points communs. Notre société est composée de plusieurs groupes que nous connaissons sans réellement le savoir, par exemple : les témoins de Jéhovah, les alcooliques anonymes, etc. Mais quel est le besoin de faire partie d’un groupe, est-ce un choix ou tout simplement une forme d’aliénation ? L’action de choisir entre différentes options qui s’offre à l’homme est un choix et l’aliénation consiste à la dépossession de l’individu et la perte de sa propre personnalité au profit d’un autre, soit une personne, un groupe ou pour la société en générale. Pour Sartre, il est évident que faire partie d’un groupe est un choix personnel tandis que pour le philosophe Karl Marx, chercher à s’identifier à une cohorte est plutôt une forme d’aliénation. Pour ma part, je serais davantage d’avis avec Jean-Paul Sartre qui exprime mieux mon avis sur les besoins de l’humain d’adhérer à un groupe.

Jean-Paul Sartre, est né à Paris en 1905 et est décédé en 1980. Comme romancier et dramaturge, on lui doit les pièces de théâtre : Huit clos et Nausée qui s’inspire directement de sa philosophie de l’existentialisme, d’où son surnom; le pape de l’existentialisme. Il conte d’ailleurs plusieurs métiers dans sa vie, tel que militant politique, écrivain, journaliste, philosophe et j’en passe. Né en 1818 en Allemagne et décédé en 1883 à Londres, Karl Marx entreprit des études de droits, mais termina ses études en philosophie. Marx de nourrit principalement des œuvres de Jean-Jacques Rousseau, du socialisme français et de l’ultrarationalisme pour son observation des conditions de vie et de luttes du mouvement ouvrier européen. Par ailleurs, ses observation visaient un but précis, permettre aux salariés, d’accéder à des conditions de travail favorables.

Selon Jean-Paul Sartre, le besoin d’adhérer à un group quelconque est un choix personnel. En effet, il considère que dans la vie, l’homme est libre de ses choix qui s’offrent à lui, il prend alors l’entière responsabilité que du nouveau sens qu’aura sa vie. Par exemple, lorsque Agnès rencontra les compagnons de rue, elle aurait pu refuser d’adhéré à ce groupe ou au contraire y faire partie. Cette décision c’est prise selon ses besoins qui étaient de se sentir appartenir à un groupe.

À la différence de Sartre, Karl Marx voit l’adhérence à un groupe comme une forme d’aliénation. En effet, pour Marx, l’humain est sans cesse dirigé par les autres, ce qui l’amène à devenir un être aliéné. Prenons exemple de la religion catholique, qui dès la naissance, tente d’incruster des valeurs et des idéologies religieuses à l’humain par le baptême, la première communion, la confirmation, etc. Si l’être humain ne suit pas ces règles en tentant d’être en possession de tous ses moyens, l’homme sera réprimandé

...

Télécharger au format  txt (5.1 Kb)   pdf (72.3 Kb)   docx (9.9 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com