LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

La Science Et la Croyance

Commentaires Composés : La Science Et la Croyance. Recherche parmi 265 000+ dissertations

Par   •  9 Mai 2012  •  1 357 Mots (6 Pages)  •  1 416 Vues

Page 1 sur 6

On a l'habitude d'opposer la science et la croyance, comme si elles étaient incompatibles.

Or ces deux façons d'appréhender le monde nous habitent, nous constituent. Il me semble donc inutile de chercher à nier l'une pour ne tenir compte que de l'autre, et vice-versa. Il s'agit plutôt, je pense, d'avoir conscience de cela et d'apprendre à vivre avec ces deux aspects de notre personnalité; d'apprendre à discerner à quel moment l'une est plus adaptée que l'autre.

Pour moi, la démarche scientifique, rationnelle, cartésienne, n'est pas nécessairement la voix la plus appropriée pour appréhender les phénomènes ou les aspects inconnus de la réalité; mais des croyances aveugles et une foi dogmatique ne le sont pas non plus.

Par ailleurs la science n'est pas elle-même exempte de croyances, et la foi exempte de contre vérités évidemment.

Il est donc difficile de s'y retrouver lorsque l'on doit se faire une idée claire sur des phénomènes délicats du réel qu'il nous est difficile d'appréhender. A qui et à quoi se fier ?

Trop souvent on entend des discours pseudo-scientifiques s'abriter derrière des explications purement rationnelles pour rejeter tout ce qui paraît étrange ou différent. Mais le véritable champs de la science n’est pas le connu, mais l’inconnu. Ce n’est pas le domaine des connaissances acquises, mais les domaines où la connaissance est manquante ou incomplète.

Je dirais même que la démarche scientifique est d'aller vers cet inconnu, vers cet inexpliqué, pour lui trouver une explication. Mais encore faut-il en avoir la disposition mentale. Et pour cela il est nécessaire de sortir du discours intellectuel sécurisant scientifique.

Je pense qu'il est important que nous apprenions à ouvrir notre esprit, que nous allions voir là où il n’y a pas d’explication pour y apporter notre approche intellectuelle, notre réflexion, notre façon de concevoir le monde et la réalité.

Sinon le danger est grand de sombrer dans un scientisme qui ne ferait que prêcher du haut de son pseudo savoir des vérités certifiées devenues dogmes, méprisant par la même tous ceux, qui ne sont pas nécessairement charlatans, mais qui s’interrogent avec sincérité et raison sur les phénomènes que la science malheureusement dénigre et rejette.

Evitons de perdre notre temps, notre énergie et notre intelligence à nier des phénomènes tout simplement parce qu’ils contredisent nos certitudes, mais utilisons les pour chercher des explications, quitte à remettre en cause les modèles théoriques actuels. C’est ce qu’ont fait en leur temps Darwin, Newton, Einstein.

Voilà la véritable démarche scientifique. Ce n’est pas seulement énoncer des vérités acquises par d’autres en dénigrant ceux qui n’y adhérent pas. Chacun mérite le respect de ses convictions et de ses croyances. Et chacun est capable de sortir de sa propre ignorance, petit à petit, à son rythme. Aidons-nous, les uns les autres, à développer notre conscience plutôt que de nous sous-estimer ou pire nous mépriser les uns les autres.

Personne n’est à l’abri de la croyance, elle fait partie de la nature humaine.

Certains croient que le monde est cohérent, organisé, explicable

et que c’est Dieu qui détient toutes les réponses.

D’autres croient que le monde est cohérent, organisé, explicable

et que c’est la science qui peut tout expliquer.

La démarche scientifique est une démarche d’humilité car cette recherche de vérité est difficile et toujours remise en question. Avant d'affirmer quoi que ce soit il est important de se demander si nos outils mathématiques et scientifiques sur lesquels nous nous basons pour appréhender le réel sont véritablement adaptés aux phénomènes étudiés et notamment ceux qui touche l'inconnu.

Il ne s’agit pas de s’enfermer dans les vérités scientifiques du moment qui, il faut le rappeler ne sont que partielles, relatives et temporaires. Les vérités scientifiques du XX è siècle ne seront pas celles du XXX è, alors restons prudents quand nous prétendons avoir compris ou avoir une preuve scientifique d’un phénomène.

Il ne s’agit pas de croire à la science comme on croit

...

Télécharger au format  txt (8.7 Kb)   pdf (99.1 Kb)   docx (11.4 Kb)  
Voir 5 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com