LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

L'enjeu De Faire Pareil Comme Tout Le Monde En Se Disant Différent (ou L'inverse?)

Note de Recherches : L'enjeu De Faire Pareil Comme Tout Le Monde En Se Disant Différent (ou L'inverse?). Recherche parmi 263 000+ dissertations

Par   •  13 Février 2013  •  3 157 Mots (13 Pages)  •  641 Vues

Page 1 sur 13

Au Ve siècle avant Jésus-Christ, Socrate et les sophistes s’interrogeaient sur la valeur à accorder aux différentes opinions. Alors que Socrate s’efforçait de trouver des définitions véridiques et universelles concernant des vertus comme la justice; les sophistes soutenaient au contraire que la «vérité» est relative, estimant que toutes les opinions se valent, puisqu’elles reflètent toutes à leur manière un ensemble complexe et particulier de ce qui est vécu. Environ 2500 ans plus tard, le débat est toujours présent, mais beaucoup plus sanglant. En effet, les attentats dirigés par Ben Laden et dont ont été victimes les États-Unis le 11 septembre 2001 indiquent qu’on ne s’entend toujours pas sur une vérité universelle. Qu’est-ce que le Bien? Qu’est-ce que la justice? Est-ce qu’il peut y avoir des guerres justes ou des combats justes? Et si tel est le cas, qu’est-ce qui rend juste une intervention ou une réplique? Mais au fond, ce débat n’est pas présent seulement que dans des cas où il ressort de manière aussi sanglante. Après tout, combien de fois est-ce qu’on entend des phrases telles que : «à chacun sa vérité». Pourtant, si chacun a «sa» vérité, c’est qu’il n’y a pas vraiment de vérité : tout ne serait en fait qu’une affaire d’opinions et de convictions personnelles. Cette situation m’amène donc à me poser la question suivante :

Sujet posé (la question philosophique)

Au niveau des jugements de valeur et d'interprétation, est-il raisonnable de croire qu’une vérité est possible au-delà des opinions personnelles ?

Section de problématisation

Démonstration du caractère philosophique de la question :

a) Faire la démonstration du caractère fondamental de la question (2 pts.) :

Si je réponds qu’on ne peut pas croire qu’une vérité est possible au-delà des opinions, alors cela signifie qu’il sera toujours impossible de trouver une vérité universelle, ce qui implique qu’une entente entre tous les peuples, tous les êtres humains, est irréalisable. La guerre sera donc inévitablement toujours présente sur la Terre. De plus, ça implique que tout discours, du vendeur qui veut nous refiler ses trucs jusqu’au théoricien qui explique sa manière d'interpréter le sens des comportements des êtres humains, ne sera toujours au fond qu’un point de vue tentant de s’imposer sur d’autres points de vue. D’une certaine manière, l’idée de «vérité», à proprement parler, devrait alors être remplacée par l’idée d’un «jeu de pouvoir» au-delà duquel il n’y aurait pas vraiment de concordance avec le réel qui soit possible.

b) Faire la démonstration du caractère controversé de la question (3 pts.) :

Cette question est très certainement controversée, et en y songeant, on peut se demander qui peut établir ce qui est vrai, qui peut légitimement décider qu’une opinion ou une interprétation est meilleure qu’une autre. D’ailleurs, est-ce possible de le faire? Certains, comme Protagoras et les sophistes, croient que des opinions divergentes peuvent être aussi valables l’une que l’autre, car nos opinions proviennent de nos impressions, qui elles ont bien une «existence» et qu’en cela elles ne peuvent être fausses. Cependant, le problème est qu’il peut y avoir autant d’impressions concernant une même chose que de personnes pour en juger, ce qui pourra nous conduire à des contradictions. Aussi, certaines autres personnes, comme Socrate, affirment que des opinions différentes ne peuvent être toutes deux porteuses de vérité, car la vérité en tant que telle ne doit comporter aucune contradiction. Or, des opinions contraires sont justement basées sur un ensemble de contradictions. Il faudrait donc, selon eux, admettre qu’il existe une vérité au-delà des opinions, afin de ne pas sombrer dans l’incohérence.

Section de conceptualisation

Définition réelle du premier concept-clé (1 pt.)

Vérité : c’est une idée (ou une pensée, une affirmation) qui est conforme au réel.

Exemple venant illustrer la définition du premier concept-clé (1 pt.)

Si j’affirme que : je suis «ici» et pas «ailleurs»; cette affirmation est conforme au réel, puisque je ne vois logiquement pas comment je pourrais être «ailleurs» lorsque je suis bel et bien «ici».

Définition réelle du second concept-clé (1 pt.)

Opinion : c’est une interprétation (ou une croyance) qui est personnelle.

Exemple venant illustrer la définition du second concept-clé (1 pt.)

Je trouve qu’une petite dose d’humour peut être agréable. C‘est ma manière de concevoir une forme d’humour en situation, mais c’est quelque chose de personnel puisque d’autres pourraient très bien trouver que l’humour peut engendrer des confusions lorsqu’elle n’est pas comprise, ou encore trouver que de toute manière, l’humour, ça fait pas très sérieux…

Reformulation de la question philosophique à la lumière des définitions réelles (1 pt.)

Est-il raisonnable de croire qu’une idée qui est conforme au réel est possible au-delà des interprétations personnelles ?

Section d'argumentation

Formulation et développement d'un premier argument

Formulation de votre thèse (pas de point, c’est personnel !)

Je crois qu’il est raisonnable de croire qu’une vérité est possible au-delà des opinions personnelles.

Formulation du lien entre la thèse et l’argument («je crois que p parce que q») (1 pt.)

Je crois qu’il est raisonnable de croire qu’une vérité est possible au-delà des opinions personnelles, parce que les sens nous permettent d’accéder à la réalité.

Explication du lien entre l’argument et la thèse (3 pts.), avec l’intégration de la réf. philosophique (5 pts.)

Selon Lucrèce, nos sens sont les premiers à nous avoir donné les notions de vérité et de fausseté :

...

Télécharger au format  txt (20 Kb)   pdf (176.9 Kb)   docx (15.2 Kb)  
Voir 12 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com