LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Est-ce que la violence, même légitime ou justifiée, est-elle encore acceptable de nos jours ?

Compte Rendu : Est-ce que la violence, même légitime ou justifiée, est-elle encore acceptable de nos jours ?. Recherche parmi 274 000+ dissertations

Par   •  12 Mai 2013  •  618 Mots (3 Pages)  •  1 900 Vues

Page 1 sur 3

« Violence » : action d’intervenir sur quelqu’un en le faisant agir contre sa volonté, en employant la force et la brutalité.

« Légitime » : caractère de ce qui est reconnu conforme au droit, à l’équité, qui est justifié par le bon droit, la raison, le bon sens.

Dans notre société, tous les jours des personnes sont quotidiennement confrontés à toutes formes de violences urbaines, des attentats ou même des conflits mondiaux surviennent régulièrement. Nous pouvons donc nous demander si la violence, même légitime ou justifiée, est-elle encore acceptable de nos jours ?

C'est pourquoi nous analyserons dans une première partie en quoi certaine violence sont légitime pour nous pencher ensuite sur le fait que de nos jours toute violence paraît illégitime.

La violence peut être légitime, en effet le droit considère que tout acte, toute attitude sont légitimes à partir du moment où la personne qui en est l’auteur est dans son bon droit. Toutefois la riposte doit être proportionnelle à l’attaque. Par exemple un policier a le droit d'utiliser son arme de service en tant que légitime défense. Les violences peuvent être physiques, mais elles peuvent être aussi verbales. Il est légitime de se mettre en colère et d’agresser verbalement un agresseur.

Si, avec d’autres, l’individu considère que ce que l’État impose constitue une violence injuste et intolérable (dictature, totalitarisme), l’individu a le droit et même le devoir, de s’opposer à la pression par la violence. Ainsi dans ce cas la violence est légitime.

Par conséquent la légitime défense qui est une forme de violence peut être legal ou justifié dans certain cas.

Un état peut être contraint d'intervenir lorsque l’ordre sociale est en danger, il est dans certain cas obligé d'utiliser la violence. Néanmoins dans les cas extrêmes la violence se traduit par une guerre qui engendre toutes les formes de violence imaginables et intolérables.

Un état a le devoir de se faire respecter en utilisant une violence proportionnelle à la violence qu'il subit afin de faire cesser l’événement qui se produit et que l'ordre soit respecté.

La violence est illégitime, en effet le droit à la violence contenu dans l’expression "violence légitime" est paradoxale, en effet la fonction du droit est d'éviter la violence. Nous ne sommes pas obligé d'utiliser la force pour se faire respecter, il est possible de se contrôler et de convaincre tout agresseur de son irrespect. Tout individus peut être efficace dans sa force de persuasion si la cause est déterminé et si il persévère. Ses chances d’aboutir sont alors identiques ou même supérieures à celles qui auraient pu être obtenues par la violence.

Toute forme de violence légitime est donc paradoxale et les relations humaines devrai être basé sur le dialogue.

Le recours a la violence dans le cas des arrestation signifie une erreur de l'etat. En effet si cet etat était bien fait ses lois aurai était faite de sorte quelles aurai permis de prévenir toute forme de violence ou de terrorisme. Cette prévention nécessiterait des efforts considérables de dissuasions, de contrôles, d’enquêtes

...

Télécharger au format  txt (4 Kb)   pdf (61.8 Kb)   docx (9.3 Kb)  
Voir 2 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com