LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Leibniz

Cours : Leibniz. Recherche parmi 241 000+ dissertations

Par   •  12 Novembre 2013  •  Cours  •  241 Mots (1 Pages)  •  234 Vues

LEIBNIZ

On considère habituellement que les hommes se différencient des animaux par leur capacité de réflexion et de raisonnement. Pourtant il est difficilement niable que les animaux ont des comportements qui témoignent de certaines connaissances et de certaines facultés de réflexion. Lorsqu’une corneille verse de l’eau dans une souche pour récupérer les noix qui restent sinon inaccessibles au fond, elle fait preuve de connaissances sur la nature de l’eau et des noix ainsi que d’une certaine capacité d’inférence de causes à effets. Peut-on alors réellement faire une distinction de nature entre hommes et animaux sur la vase de différents types et modes de connaissance ou n’y a-t-il qu’une différence de degrés entre connaissance humaine et animale ?

Leibniz, dans cet extrait du texte issu de la préface des Nouveaux essais sur l’entendement humain, soutient qu’il est possible de différencier clairement deux formes de connaissances, les consécutions empiriques des raisonnements nécessaires des sciences démonstratives, la premières correspondant à de simples enchaînement d’images ayant frappé l’imagination est inférieure à la seconde qui permet d’identifier la nécessité qui lie les causes et les effets réels et dont seuls les humains sont capables.

En effet, comme l’expose Leibniz dans un premier moment correspondant au premier paragraphe du texte, après avoir énoncé sa thèse, la connaissance par consécution consiste à n’attendre que la répétition de cas déjà rencontrés et elle se retrouve aussi bien chez les animaux que chez les humains se comportant comme de « simples empiristes.»

...

Uniquement disponible sur LaDissertation.com