LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Ebauche D'un Travail Personnel

Mémoire : Ebauche D'un Travail Personnel. Recherche parmi 242 000+ dissertations

Par   •  13 Novembre 2012  •  708 Mots (3 Pages)  •  548 Vues

Page 1 sur 3

Dur de se dire qu'à 15 ans on a déjà une certaine opinion concernant la vie et toutes ces choses bla bla bla... Et pourtant c'est bien possible. Je me présente : Marine, 15 ans et toutes ses dents (enfin ça, c'est une longue histoire...), et pour couronner le tout en pleine crise d'adolescence ! En fait, ce que moi je qualifie de « crise d'adolescence » c'est tout ce qui se passe dans la tête d'un individu qui arrive à maturité, pas cette stupide manie qu'ont tous ces jeunes à jouer les rebelles et à se dire que personne ne les aime ou les comprend. C'est amusant tout de même tous ces bobards que les ados peuvent inventer pour se justifier de leur comportement ! Selon certains d'entre eux, la vie est même carrément un complot maléfique pour leur pourrir l'existence et les pousser au suicide. Déprimant... Enfin bref, tout ça pour dire que la paranoïa est un symptôme courant chez les jeunes.

Moi je parle du vrai, du concret. De cette socialisation dont on commence à prendre conscience à un certain âge, et c'est à ce moment précis qu'on ouvre les yeux sur le monde qui nous entoure. Personnellement, dès l'âge de 14 ans je me suis rendue compte de certaines choses et notamment du comportement des gens de toutes générations confondues. Il est vrai que, peu importe son âge ou sa personnalité, l'être humain évolue dans sa généralité et ne fait que très peu de différence entre chacune des personnes. La caractère, la culture, le vécu certes sont des facteurs indéniables de la façon d'agir d'un homme (ou d'une femme évidemment, je parle dans un contexte général) mais malgré tout n'influent que peu et ne changent pas son instinct primitif ainsi qu'évolutif. La solidarité n'est pas le point fort de la race humaine, et c'est un fait. Ce n'est pas une caractéristique propre à l'Homme. En réalité et depuis le Commencement, l'Homme est une espèce faite pour vivre en société, en communauté, tout en gardant une certaine indépendance et autonomie vis-à-vis de ses semblables. La société que forment les groupes d'hommes et femmes est dirigée par des dominants facilement repérables. On a beau cacher, dissimuler ou maquiller la vérité, le naturel revient toujours au galop. Et il est vrai que l'être humain à une forte tendance à obéir à une politique spécifique : celle du « chacun pour soi ». Les éléments les plus faibles sont rejetés, et les plus puissants (en l'occurrence les plus riches dans la société actuelle) contrôlent tous les autres. Et cette politique fonctionne dans chaque situation, pour chaque génération. De mon expérience personnelle, je vois bien que les plus populaires au lycée sont les plus riches. On les reconnaît bien sûr par leur façon de s'habiller mais pas seulement. De mon œil de lynx, je sais parfaitement bien repérer les fringues de marque, les téléphones et autres gadgets en tout genre qui coûtent bonbon et les conversations qui veulent tout dire. Inconsciemment ces personnes-là ont une certaine confiance en elles et laissent aux autres involontairement (pas toujours) ce sentiment d'infériorité que beaucoup de gens connaissent. Bien évidemment je parle de généralité. Ce n'est pas toujours le cas, et fort heureusement. Il y a toujours des exceptions à la règle.

Mais

...

Télécharger au format  txt (4.2 Kb)   pdf (64.8 Kb)   docx (9.4 Kb)  
Voir 2 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com