LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Histoire et théories de communication (partie 2)

Cours : Histoire et théories de communication (partie 2). Recherche parmi 256 000+ dissertations

Par   •  25 Mars 2016  •  Cours  •  2 701 Mots (11 Pages)  •  527 Vues

Page 1 sur 11

INTRODUCTION A L'HISTOIRE ET AUX THEORIES DE LA COMMUNICATION

(1)

Séance 2 : De l'information à la communication

Deux notions différentes.

                        I.LES THEORIES DE L'INFORMATION.

Durant XIX & XX ème siècle les techniques d'information n'ont fait qu'accroitres pour permettre de transmettre toujours plus de données, de meilleure qualité, plus vite et plus loin.

Un public à priori passif reçoit d'une minorité active.

→ vision paternaliste de l'information, ''Despotisme éclairé'' → ceux qui savent éclairent et expliquent le monde pour le plus grand bénéfice morale et politique des masses incultes.

A contrario, internet a développé → -ubiquité (être plusieurs endroit en mm temps)

                                            -interactivité

                                            -multilatérisation des échanges simultanés(videoconf)

                                            -multimédia        

                        Renouvellement des valeurs du monde de l'information.

Qu'il s'agisse de responsabilité juridique, fiabilité des contenus(wiki vrai/faux) ou efficacité des messages publicitaires(spam), nous sommes passé de l'ère de l'information à celle de la communication.

                                Informer : transmettre, signifier, influencer.

3 sens possible de la notion d'information :

  • Le niveau zéro de la signification (transmission du canal)
  • A un premier niveau de signification (l'information de l'émetteur)
  • A un deuxième niveau de signification (l'information du récepteur)

Le modèle de Shannon et Weaver

Transmission, théorie de l'information qui servira de modèle à la notion de communication.

Sans tenir compte de la signification du message.

        Bruit                                 Bruit                        Récepteur

          sémantique                        technique                 sémantique

source     →      Emetteur    →    Canal    →   Récepteur    →    Destinataire

                    (codage)                               (décodage)

            message                signal                signal                  message

Shannon définit la notion d'information comme la mesure quantitative de l'incertitude d'un message en fonction du degré de probabilité de chaque signal composant ce message.

Pif le chien n'a que deux sons pour s'exprimer : Glop ou Pas Glop

        Pour mesurer la quantité d'information contenu dans un msg, il faut une connaissance du repertoir de l'émetteur comme du récepteur.

        Un mot acquiert d'autant plus de signification et de nuances lorsqu'il est perçu par un récepteur dont le vocabulaire est riche.

        Comparez le vocabulaire d'un animateur NRJ et France Culture.

De plus, un message ne véhiculant qu'une faible quantité d'information peut revêtir une grand importance et bouleverser ''Oui/Non'' à la question ''Ai-je un cancer?''

        Il reste le décalage, entre l'émetteur/recepteur. Car le sens ne se transporte pas

        → signification que pour et dans le cerveau, le message n'a pas de sens en soi, c'est chacune des parties qui, distinctement, en attribue une. Ce qui peut aboutir à des résultats divergents (codages/décodages).

Le bruit à glissé une acception sémantique, un obstacle à la compréhension, qu'on cherche à corriger avec la redondance.

Poussée aux extrêmes, un message est toujours pris entre

surprise et répétition,

information et conditionnement.

Le lien que la marque cherche à entretenir passe pas la répétition → conditionnement

qui deviendra inopérante si il n'y a pas d'injection de nouveautés → informations

Nous cultivons inconsciemment nos stéréotypes intellectuels et privilégions donc la reconnaissance par rapport à la connaissance.

        

Signifier : Pas de fait sans interprétation.

''Les horribles dangers d'une information qui se vautre dans les faits''

-Voltaire

                        II.L'APPROCHE CYBERNETIQUE

Théorie de communication structurant le monde, le cybernétique est une science du contrôle des systèmes.

                → ''systèmes'' → une sociète, une économie, un réseau d'ordinateurs, une                                                 entreprise, une cellule, un individu, un écosystème.

Norbert Wiener a l'ambition de replacer la communication humaine dans le cadre plus général d'une compréhension des systèmes communicants et de faire de la communication ce que constitue le système.        ! C'est la communication qui fait le système !

...

Télécharger au format  txt (11.8 Kb)   pdf (219.2 Kb)   docx (160.3 Kb)  
Voir 10 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com