LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

CAS YOPLAIT - CATEGORY MANAGEMENT

Analyse sectorielle : CAS YOPLAIT - CATEGORY MANAGEMENT. Recherche parmi 274 000+ dissertations

Par   •  21 Septembre 2022  •  Analyse sectorielle  •  362 Mots (2 Pages)  •  22 Vues

Page 1 sur 2

CAS YOPLAIT - CATEGORY MANAGEMENT

  1. Faites ressortir les principales opportunités et menaces du marché de l’ultra-frais ?

OPPORTUNITÉS

  • Tendance à la naturalité
  • Tendance à la gourmandise
  • Ultra-frais représente 17% du CA total de l’alimentaire (en valeur, fin 2010)
  • Ultra-frais = rayon incontournable de la grande distribution
  • Tous les segments du marché de l’ultra-frais (hormis le segment enfant) sont en hausse en 2010 par rapport à 2009 (en volume et en valeur)
  • Les clients sont prêts à dépenser plus si leurs attentes en gourmandise sont pleinement satisfaites
  • Familles modestes et CSP - sont sur-consommateurs de desserts
  • Linéaire consacré aux desserts est passé de 22,9 à 26 mètres
  • Français parmi les plus gros consommateurs mondiaux de l’ultra-frais
  • Dans l’esprit du consommateur : ultra-frais représente : gourmandise, plaisir et santé

MENACES

  • Secteur très concurrentiel avec près 138 références de produits ultra-frais
  • MDD ne cessent de gagner des parts de marché (depuis 2 ans, stabilisation autour de 31% de parts de marché en valeur)
  • Taux de ruptures de stocks important
  • 75% des français consomment un dessert en fin de repas, sur ces 75% seulement ⅓ consomme de l’ultra-frais
  • En termes d’images, les produits laitiers (8/10) sont passés derrière les légumes (8,5/10) et les fruits (8,4/10)
  • Temps passé par les consommateurs devant le rayon ne cesse de diminuer
  • Taux d’achat d’impulsion est faible et dépend principalement de la nature des produits
  • Besoin d’améliorer la gestion du linéaire car les consommateurs ne regardent principalement que les produits qu’ils souhaitent acheter au départ

  1. Analyser la situation de la catégorie dans l’enseigne A.
  • Rayon ultra-frais attractif : 1er rayon en termes de pénétration
  • Ultra-frais = 12% du CA du secteur alimentaire
  • Chute des ventes de yaourts : réduction de l’espace disponible au profit des desserts qui ont gagné du terrain
  • Équation difficile à trouver pour organiser le rayon entre fabricants et MDD
  • Rationalisation des assortiments (y compris ultra-frais) : passage de 630 réf en 2008 à 554 en 2010
  • MDD = 25% des réf de l’assortiment
  • Etude menée : consommateurs estiment ne pas avoir assez de choix en particulier sur les desserts et yaourts aux fruits
  • Pas de signalétique pour délimiter les différents segments
  • Politique promotionnelle agressive
  • Promotions = 26% du volume

...

Télécharger au format  txt (2.5 Kb)   pdf (49.6 Kb)   docx (8 Kb)  
Voir 1 page de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com