LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Le fondement des échanges internationaux.

Cours : Le fondement des échanges internationaux.. Recherche parmi 241 000+ dissertations

Par   •  25 Mai 2016  •  Cours  •  975 Mots (4 Pages)  •  273 Vues

Page 1 sur 4

Chapitre 2 : Le fondement des échanges internationaux

Le développement des échanges internationaux est fondé sur un ensemble théorique qui s’est développé à partir de la fin du XVIIIème siècle.

Les échanges internationaux reposent sur 2 théories économiques opposées :

La 1ère théorie : Le libre échange.

La 2ème théorie : Le protectionnisme.

I. La théorie sur le libre échange

Le libre échange est une théorie qui prône la libre circulation des B&m/ses sans obstacles et sans barrières entre pays.

A. La théorie des avantages absolus d’Adam SMITH

Ecole libérale : montrer l’intérêt des échanges entre les pays  bon pour l’économie mondiale.

Il montre que les nations ont intérêt à rentrer dans l’échange international = avantages :

- Ecouler les surplus de P°

- Baisse des prix

- Augmenter la diversité des produits

- Elargir les marchés

Pour Adam SMITH chaque pays a intérêt à se spécialiser dans la P° de biens pour lequel ses coûts de P° sont + faibles qu’à l’étranger, c.-à-d. qu’il présente cette P° comme un avantage absolu. Le pays va donc importer le produit qui serait trop coûteux pour sa P° et exporter le produit où il est compétitif.

SMITH explique que les pays participants à l’échange, enregistre alors un gain économique global puisque le commerce international va stimuler la croissance économique en créant de nouveaux débouchés et en assurant une meilleure redistribution des ressources.

Cette spécialisation internationale mène alors à une division internationale du travail.

Le raisonnement de SMITH peut cependant aboutir à une impossibilité de l’échange si un pays présente un avantage absolu dans la P° de tous les biens dans ce cas là, le pays le moins bien placé serait amené à importer la totalité des biens dans rien vendre (= échange impossible).

B. La théorie des avantages comparatifs de David RICARDO

David RICARDO résout l’impasse dans la théorie de SMITH en montrant que chaque pays doit se spécialiser dans les P° dans lesquelles elle connaît le moindre désavantage c.-à-d. qu’elle dispose de la productivité la + forte vis-à-vis de ses partenaires  avantage comparatif.

C. La théorie HOS (HECKSCHER OLHIN SAMUELSON)

Pour eux, la spécialisation économique des pays va s’expliquer en grande partie par leur dotation en facteur de P° et par la disparité de prix de ses facteurs.

Cette théorie montre donc que les nations se spécialisent dans des P° qui incorporent une forte faculté de P° qu’elles détiennent en abondance.

D. La théorie des économies d’échelle et de la différence des produits

Paul KRUGMAN explique le développement des échanges par les rendements d’économies d’échelle et la différenciation sur les produits. Il explique que les économies d’échelle vont permettre aux E d’être plus efficace sur un certain nombre de P° et elles ont donc intérêt à se spécialiser dans ses P° puisqu’elles sont plus compétitives sur le marché international.

KRUGMAN rajoute que les consommateurs désireux de variété, les E vont elles aussi différencier leur P° afin de répondre à ce besoin et obtenir ainsi des situations de quasi monopole qui rend leur produit unique.

E. La théorie par rapport à la division internationale du travail

Qui explique aussi la spécialisation

...

Télécharger au format  txt (6.8 Kb)   pdf (84 Kb)   docx (10.9 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com