LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

4 causes de la crise de subprimes et conséquences sociales

Fiche : 4 causes de la crise de subprimes et conséquences sociales. Recherche parmi 236 000+ dissertations

Par   •  22 Mai 2018  •  Fiche  •  1 094 Mots (5 Pages)  •  485 Vues

Page 1 sur 5

1) Depuis 1999, Bill Clinton  exerce une politique incitant les ménages à emprunter pour se procurer des maisons.  Selon cette dernière chaque citoyen américain devrait posséder une maison. ​Cette politique aura pour conséquence directe la hausse des demandes de crédits immobiliers.

2) La FED a agi sur son principal outil, le taux directeur, en menant une politique de taux bas, allant même jusqu’à le baisser à hauteur de 1% en Juillet 2003, pour venir en soutien aux États-Unis qui se relèvent de la crise boursière de 2001 et de l’éclatement de la bulle « Internet », et doivent faire face à une période incertaine après les attaques du 11 septembre.

3) Les investisseurs qui voulaient s'enrichir, allaient, traditionnellement, à la réserve fédéral américaine pour acheter des bons de trésor (perçu comme l'investissement le plus sûr AAA ) mais le 1% ne les intéressaient pas. C'est trop peu ​pour eux 

4) De l'autre côté les banques pouvaient emprunter avec 1% de frais d’intérêts. Elles empruntaient alors en masse et font d'excellentes affaires, s'enrichissent de plus en plus. Les investisseurs voulaient bénéficier avec les banques des ces investissements. Les banques connectent   le marché financier et le marché immobilier par le biais de la titrisation  (=transformation des créances de banques (crédit etc)  en titre :  objet virtuel qui a de la valeur sur le marché financier). (Ces titres sont des produits dérivés complexes)​

Ils lient donc les investisseurs aux propriétaires de bien immobiliers à travers les prêts hypothécaires.

4) Les agences de notation: leur rôle est d’évaluer la solidité d’un produit financier et son remboursement (notamment les titres)

elles classent du plus sûr au plus risqué et utilisent des notations AAA pour le sûr et BBB pour les moins sûr ou encore CCC pour les plus risqués.​ L'inconvénient est que ces notations étaient peu fiables:

En réalité même dans les produits notés AAA, on trouvait des crédits subprimes..​ 

Cette crise des Subprimes n'est pas seulement économique mais aussi sociale. Des ménages sont licenciés et ne peuvent plus rembourser leur crédits, de plus le taux d'intérêt variable est important et ne cesse d'augmenter. Il y'a alors défauts de paiements et les maisons sont saisies.

Les ménages perdent leur maisons, ils sont obligés de les revendre à perte pour pouvoir payer les crédits qui leur avaient permis, il y'a peu, de les acheter. Ce qui n'ont pas les moyens de déménager, louent un appartement, vont chez de la famille et les moins chanceux finissent SDF.

On compte des milliers de maisons abandonnées, pillées, des squats et des quartiers "fantômes", dépeuplés comme celui de l'Ohio à Cleveland, qui comptait en 2008, plus de 800 maisons abondonnées.​

Certaines maisons abandonnées sont reconverties en Trap House en faveur des jeunes et des gangs qui s’y installent pour pratiquer des activités illicites, ce phénomène est d’ailleurs à l’origine du style de musique «Trap», par contre d’autres maisons sont rasées ou brûlées comme à Detroit qui détient un nombre-record d’incendie aux Etats-Unis (500 par mois) mais il est compliqué d'agir sachant que chez les pompiers aussi l'Etat fait des économies et baisse l'effectif.

Pendant la crise on constate une hausse des inégalités sociales et de la délinquance des individus des plus jeunes au plus âgées y compris la population active.​

​L'état étant impuissant face à cette situation, c’est à la population de prendre des initiatives pour survivre: plusieurs cas par le biais de la délinquance  (braquages, vols, création des Trap Houses, etc..) d'autres enchaînent les "petits boulots".

​Témoignage de Barbara Anderson : Victime des Subprimes qui s'en est sorti en convainquant une banque plus scrupuleuse de racheter son empreint et de fixer un crédit fixe. Au final elle s'est endetté pour 30 ans et a acheté sa maison cinq fois plus chère que son prix initiale.

 

La délinquance et la criminalité ont augmenté dangereusement

...

Télécharger au format  txt (8.2 Kb)   pdf (59 Kb)   docx (15 Kb)  
Voir 4 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com