LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Finance d'entreprise CIPA diagnostic

Étude de cas : Finance d'entreprise CIPA diagnostic. Recherche parmi 233 000+ dissertations

Par   •  16 Décembre 2019  •  Étude de cas  •  798 Mots (4 Pages)  •  30 Vues

Page 1 sur 4

Finance d’entreprise

        Cas n°1 : CIPA

Exercice

1.

        Analyse des soldes intermédiaires de gestion

        La CIPA est une entreprise familiale spécialisée dans la fabrication de pièces plastiques. Ses principaux clients appartiennent à l’industrie automobile, en particulier des équipementiers. De ce fait, l’entreprise CIPA est fortement dépendante du marché de l’automobile or, les constructeurs, en se rapprochant d’un modèle de production à la demande, imposent des contraintes importantes quant aux prix, aux délais et à la qualité.

        Depuis 2003, la baisse de l’immatriculation des véhicules légers en Europe de l’Ouest (-15,2% entre 2003 et 2011 sur les véhicules particuliers) a entrainé des difficultés dans le secteur. En effet, la production française automobile a baissé d’un quart. Cette conjoncture défavorable a été amplifiée par la crise économique mondiale.

        

                Une baisse de l’activité dans l’entreprise

        L’entreprise a subi un infléchissement de 12% de son chiffre d’affaires sur la période 2008-2011. Cette baisse se répercute sur l’activité de l’entreprise qui chute de 10%, et ce, malgré un léger rebond du secteur qui a bénéficié à la CIPA en 2010 avec une augmentation de 1% du chiffre d’affaires entre 2009 et 2010. Cette baisse est d’autant plus notable que le chiffre d’affaires dans les entreprises du même secteur augmente de 11% entre 2009 et 2011. Cependant, le taux de marge brute augmente régulièrement sur la période (environ 3% par an), car la marge brute ne diminue que faiblement grâce à une bonne gestion des achats de matières premières. En effet, la CIPA a bien adapté sa politique d’achat à la baisse de l’activité, on remarque que le coût d’achat des marchandises diminue de 20% entre 2008 et 2011.

         De même, si la valeur ajoutée diminue, l’entreprise n’en affiche pas moins des performances remarquables par rapport à ses concurrentes. Son taux de valeur ajoutée est de 43% contre 31% dans les autres entreprises de son secteur en 2011, cette différence témoigne une meilleure productivité de l’entreprise ce qui pourrait s’expliquer par le s choix d’investissement avec notamment le renouvellement du parc de machines à injection évoqué par le PDG de la CIPA, Monsieur Tosi.

        L’excédent brut d’exploitation reste relativement stable entre 2008 et 2011, malgré une diminution de la valeur ajoutée. Cela peut s’expliquer par une bonne maîtrise des charges de personnel qui diminuent de 11% sur cette période, grâce notamment à une baisse  substantielle  (-98,6% entre 2008 et 2011) du recours au personnel extérieur à l’entreprise. Ainsi, la part salarié dans la VA est inférieure à la moyenne des entreprises du secteur, qui est de 84% en 2011 contre 84% pour la CIPA.

...

Télécharger au format  txt (4.6 Kb)   pdf (60 Kb)   docx (216.4 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com