LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Notes de lecture d'En attendant Godot de Becket

Discours : Notes de lecture d'En attendant Godot de Becket. Recherche parmi 241 000+ dissertations

Par   •  21 Octobre 2018  •  Discours  •  350 Mots (2 Pages)  •  201 Vues

Page 1 sur 2

Notes : En attendant Godot :

ACTE 1:

DÉCOR : seulement un arbre sans feuille.

Estragon et Vladimir, dont les surnoms respectifs sont Gogo et Didi

E n’arrive pas à enlever sa chaussure au début, et y arrive après plusieurs essais laborieux.

V offre a E une carotte (il n’avait que des navets et il lui restait une seule et unique carotte).

Ils ont des discussions inutiles, parlant pour passer le temps, tous les deux en attendant Godot. Ces discussions tournent autour la mort, ils pensent à se pendre.

Apparition de Pozzo et Lucky : Pozzo est sont maître. Le nom de Lucky se veut ironique : il signifie « chanceux » en anglais

Lucky est son « knouk » depuis plus de 60ans : serviteur de Pozzo. Ce dernier à la soixantaine, et nous informe que durant le siècle dernier, les knouks étaient connus sous le nom de bouffons.

L et P ne sont apparu que vers la moitié de l’acte 1. Ils ont marché plus de 6h avant de rencontrer E et V. Ils allaient à Saint-Sauveur. P voulait y vendre L.

L a une corde autour de son coup. Il transporte toutes les affaires de son maître, à savoir :

Un pliant

Son manteau

Fouet

Panier (poulet et bouteille de vin)

valise

Chapeau

Après avoir mangé son poulet, P en offre les os aux deux clochards (les os appartenait originellement à son serviteur, mais celui-ci ne répondant pas, les os sont offerts aux deux clochards)

P décide d’attendre G avec les clochards

Pourquoi L une dépose-t-il pas les bagages de son maître? D’après P, c’est pour l’impressionner., pour ne pas qu’il le vende.

P à fumé deux pipes. D’après lui, la seconde n’est pas aussi bonne qui la première, mais elle reste tout de même bonne.

L commence à pleurer. P leur dit de le consoler avec un mouchoir pour essuyer ses larmes. Lorsqu’E s’approche, il le frappe violemment à la jambe qui se met à saigner.

D’abord éprouvant de la peine pour la situation de L, V&E commencent à le mépriser quand ils apprennent que celui-ci fait souffrir son maître. « il était autrefois gentil et généreux. Maintenant, il m’assassine ».

Réflexe de V&E&L: E examine sa chaussure, V son chapeau, L somnole

...

Télécharger au format  txt (2.1 Kb)   pdf (39.4 Kb)   docx (11.1 Kb)  
Voir 1 page de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com