LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Etude de documents

Étude de cas : Etude de documents. Recherche parmi 240 000+ dissertations

Par   •  3 Décembre 2011  •  Étude de cas  •  6 255 Mots (26 Pages)  •  867 Vues

Page 1 sur 26

Il est demandé au candidat :

1. de répondre à la question posée explicitement ou implicitement dans le sujet ;

2. de construire une argumentation à partir d’une problématique qu’il devra élaborer ;

3. de mobiliser des connaissances et des informations pertinentes pour traiter le sujet, notamment celles

figurant dans le dossier ;

4. de rédiger en utilisant un vocabulaire économique et social spécifique et approprié à la question, en

organisant le développement sous la forme d’un plan cohérent qui ménage l’équilibre des parties.

Il sera tenu compte, dans la notation, de la clarté de l’expression et du soin apporté à la présentation.

Sujet = Une croissance élevée est elle compatible avec un développement

DOCUMENT 1 – Différence annuelle entre les découvertes de réserves de pétrole,

(Source : Association for the Study of Peak Oil and Gas (Association pour l’étude du pic

http://www.wolfatthedoor.org.uk/francais/ Octobre 2006

DOCUMENT 2 –

Si le monde disposait seulement d'une offre fixe de ressources naturelles non renouvelables,

futures pourraient-elles satisfaire leurs besoins ? L'exemple typique est celui du pétrole. Lorsque la quantité disponible sera

épuisée, les générations vivant à ce moment

Malgré le caractère presque évident de ces arguments, des économistes répondent que le progrès technique donne souvent

des moyens de dépasser ces limites. Si on compare l'économie d'aujourd'hui à l'économie du passé, on peut observer que la

manière d'utiliser les ressources naturelles s'est modifiée, parfois dans le sens d'une amélioration. Les voitures consomment

moins, les maisons neuves ont des performances énergétiques supérieures. L'extraction du pétrole est plus efficiente. Le

développement d'énergies alternatives permet de substituer des ressources renouvelables à des ressources non renouvelables.

[...]

Toutes les politiques visant au développement des énergies renouvelables, à encourager les logements « basse énergie »,

etc. s'inspirent de cette logique, et donnent un « coup de pouce » au progrès technique pour assurer un développement durable.

(Source : Guillaume GIRMENS, « Développement durable et principes économiques

144, juin 2006)

DOCUMENT 3 – Croissance économique entre 1988 et 2007

En % par an

Economies avancées

Pays émergents et en développement

Chine

Inde

Monde

(Source : Fonds Monétaire International, Perspectives de l’économie mondiale

DISSERTATION

ment durable

et la consommation de pétrole

(En milliards de barils)

de pétrole et de gaz),

2006)

moment-là devront s'en passer et auront un niveau de vie moins élev

re ent », IDEES, la revue des sciences économiques et sociales

1988-1997

2,9

4,1

9,9

5,9

3,4

mondiale, 2006)

?

comment les générations

élevé.

sociales,

1998-2007

2,6

5,8

8,9

6,5

4,1

DOCUMENT 4 –

Le protocole de Kyoto, ouvert à ratification le 16 mars 1998, est entré en vigueur en février 2005. Il a été ratifié à ce jour par

156 pays, mais ni par les Etats-Unis, ni par l'Australie. [...]

Le protocole de Kyoto repose sur un principe relativement simple : les pays développés et en transition se sont engagés sur

un objectif global de réduction de leurs émissions de Gaz à effet de serre de 5,2 % en 2008-2012 par rapport au niveau de 1990.

Cet objectif global a ensuite été décliné en objectifs individuels par pays en fonction de leurs projections de croissance des

émissions (en forte hausse ou en stabilisation), de leur capacité financière, mais aussi de leur engagement politique sur la

question du climat : certains pays ont des objectifs à la baisse (-8 % pour l'Union européenne, -6 % pour le Japon) et d'autres en

stabilisation (0 % pour la Russie). Les Etats-Unis, qui avaient décidé de ne pas ratifier le protocole, avaient un objectif de -7 %. Si

l'on considère l'ensemble des pays développés, l'objectif de -5,2 % fixé par le protocole représente en réalité une diminution de

20 % par rapport au niveau d'émissions anticipé pour 2010 si aucune mesure de contrôle n'avait été adoptée. Les engagements

de réduction sont donc loin d'être négligeables.

(Source : Aurélie VIEILLEFOSSE, « Que faire après Kyoto ? Les principaux enjeux »,

...

Télécharger au format  txt (43.4 Kb)   pdf (349.6 Kb)   docx (31 Kb)  
Voir 25 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com