LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Avantages et limites de la division du travail chez Smith

Dissertation : Avantages et limites de la division du travail chez Smith. Recherche parmi 245 000+ dissertations

Par   •  14 Septembre 2015  •  Dissertation  •  1 859 Mots (8 Pages)  •  10 293 Vues

Page 1 sur 8

Avantages et limites de la division du travail chez Smith

[pic 1]

La DT est-elle seulement facteur de croissance économique ou, à l'inverse

présente-t-elle des méfaits envers la société?

P

laton dans La République évoque les bienfaits de la division du travail, facteur d'enrichissement et de création de liens entre les Hommes fondant la société civile.

Adam Smith a présenté dans son ouvrage Enquête sur la nature et les causes de la richesse des Nations et plus particulièrement dans le premier chapitre de ce livre, la division du travail. Selon lui, la division du travail, qui est la subdivision en plusieurs tâches d’un même processus de fabrication, permet à la société de s’enrichir plus rapidement. Il prend notamment son célèbre exemple de la manufacture d’épingle où il démontre que par cette parcellisation des tâches, la production a été multiplié par deux cent quarante. Cependant, cette division du travail n’est pas sans risque pour le travailleur et ne permet pas d’avoir une croissance infinie au vue d’une demande toujours décroissante.

Ainsi ce sujet nous mène à nous poser la question suivante : la division du travail est-elle seulement facteur de croissance économique ou, à l'inverse présente-t-elle des méfaits envers la société?

Dans une première partie, nous étudierons l’opulence des sociétés qui s’opère d’un passage de la division technique du travail à la division sociale du travail puis, dans un second temps, nous expliciterons les effets néfastes de cette division du travail notamment pour les travailleurs.


  1.  De la DTT à la DST, l'opulence des sociétés

La division du travail selon Adam Smith se décompose en deux : la division sociale du travail (DST) et la division technique du travail (DTT). La DST et la DTT combinées permettent à la nation et aux manufactures (aux entreprises de nos jours) d’avoir une plus forte croissance et par conséquent permet l’opulence des sociétés.

  1.  Les avantages de la DTT…

Adam Smith a une vision très optimiste en ce qui concerne la division technique du travail. En effet, cette division présente trois avantages.

 Tout d’abord, les travailleurs gagnent en habileté du fait de la reproduction d'une même tâche simple. De même, un gain de temps est réalisé par cette Division Technique du Travail (DTT)  s’opérant par un gain de temps "physique", c’est-à-dire le temps de déplacement d’un travailleur d’une tâche à une autre, comme par exemple l’agriculteur-vendeur qui devrait exploiter son champs et aller sur les marchés vendre ses marchandises: la division du travail lui permettrait de s’occuper d’une seule tâche et de ne pas avoir à se déplacer ce qui lui ferait perdre du temps et donc de l’argent. Il y a également un gain de temps du point de vue "psychologique" car, le temps que l’on se mette à une autre activité avec un même niveau d’efficacité est optimisé si il y a DTT, c'est-à-dire qu'il n'y a plus d'opportunité pour les ouvriers pour flâner entre deux tâches. Enfin, la DTT conduit à des innovations de machines et de procédés nouveaux par les ouvriers eux-mêmes pour faciliter leur condition de travail : c’est ce qu’on peut appeler des innovations incrémentales de nos jours.

Ainsi, nous pouvons clairement distinguer les trois avantages de la DTT soulevé par Smith.

  1.  ... contribuent à l'opulence des sociétés...

Ces trois avantages résultant de la DTT permettent à la société de s’enrichir.

        En effet, la séparation des métiers fait naître une forme d’interdépendance entre les individus qui renforcent les liens entre eux. Emile Durkheim, sociologue français du milieu du 19e siècle, parlera de “solidarité organique”  où les individus sont interdépendants créant ainsi du lien social entre eux. Cette interdépendance pousse la société à l'échange - qui est un penchant de l’Homme depuis son existence. Chacun peut alors échanger les excédents de son travail contre l'excédent du travail des autres dont il a lui-même besoin.

        Par ailleurs, cette DTT permet d’accroître la productivité des manufactures et par conséquent de générer plus de richesse. En effet, la quantité de marchandises est décuplée, ce qui contribue à l'opulence des sociétés.

On passe alors d'une échelle microéconomique où la DTT offre des possibilités d'augmentation de la productivité à une échelle macroéconomique avec un enrichissement, soit, l'opulence des sociétés. C'est ce qui sera appelé par Smith la division sociale du travail (DST).

  1.  ...aboutissant à une hiérarchisation de la société qui permet la DST

        La multiplication des échanges impose aux Hommes le besoin d'améliorer l'organisation des structures de la société: c'est ce que Smith va appeler la Division Sociale du Travail (DST), c'est à dire une diversité des talents au sein de la société. Il s'agit d'une séparation des métiers décentralisée qui n'est pas planifié ni hiérarchisé - à l'inverse de la DTT - et c'est le travail qui maîtrise l'intégralité du processus de production.

Par ailleurs, Smith par son concept de « la main invisible » présente le principe est le suivant : l’intérêt de chacun mène à l’intérêt du collectif, de la société. En effet, l’intérêt personnel conduit, via cette « main invisible », à l’intérêt de la société toute entière.

La DST, qui est dans une optique macroéconomique, permet à la société dans son ensemble, d’être un tout qui lui permet de s’organiser efficacement pour optimiser l’intérêt du collectif par le concept de « la main invisible ».


La division du travail qu'elle soit technique ou sociale,

permet d'accroître la productivité et donne lieu à cette

opulence générale jusqu'à la dernière classe du

peuple. Cependant, les mécanismes de cette division

du travail n'ont-ils pas des effets dits "pervers"

pouvant nuire aux travailleurs et à la société?

 


  1.  La DT peut tout de fois être nuisible au bon fonctionnement de la société notamment des travailleurs

La division du travail évoqué par Smith n’est cependant pas sans controverses : en effet, les travailleurs sont les plus touchés par cette division, mais également à l’échelle macroéconomique, l’étendue du marché est aussi problématique. Une intervention de l’Etat serait alors une optique pour faire face aux inconvénients de la division du travail évoqués précédemment.

...

Télécharger au format  txt (12.1 Kb)   pdf (268.9 Kb)   docx (360.3 Kb)  
Voir 7 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com