LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Soo Bahk Do rédaction : Expliquez Comment Vous Donnez Les Coups De Pied De Base (apcha Noki, Dollio Chagi, Yopodo Chagi), Et Votre Manière De Les Utiliser En Daeryon

Dissertations Gratuits : Soo Bahk Do rédaction : Expliquez Comment Vous Donnez Les Coups De Pied De Base (apcha Noki, Dollio Chagi, Yopodo Chagi), Et Votre Manière De Les Utiliser En Daeryon. Recherche parmi 250 000+ dissertations

Par   •  21 Janvier 2013  •  885 Mots (4 Pages)  •  800 Vues

Page 1 sur 4

Pour traiter le sujet je propose de commencer par ce que j’ai compris des principes généraux des coups de pieds de base, en commentant ce que je fais mieux ou moins bien. Ensuite un point sur chacun des 3 coups de pied du sujet, puis un point sur le daeryon.

1. Principes généraux :

L’objectif étant de taper sur quelque chose, ces coups de pied doivent être donnés en regardant la cible à tout moment.

On peut donner le coup jambe avant ou jambe arrière.

Tous les coups de pied se décomposent en 3 parties : préparation, frappe et retour.

Préparation

La préparation a pour objectif d’armer le corps avant de donner le coup de pied, comme on arme avant une technique de main (soogi), de façon à maximiser l’énergie potentielle. Donc en suivant le principe du sbd, il s’agit d’une position d’équilibre, hanche rentrée, jambe d’appui fléchie pour rester ancré au sol et pouvoir pousser dessus, corps souple, en même temps qu’on inspire. Penser à prendre la distance au moment de la préparation, au moment de la frappe c’est trop tard.

• Ce que j’ai le sentiment de faire le mieux : préparer la jambe qui va frapper, inspirer

• Ce que j’ai le sentiment de faire le moins bien : avoir le corps souple, notamment les épaules détendues, ce qui m’empêche de les tendre au bon moment.

Frappe

L’objectif est d’expulser toute l’énergie dirigée vers la cible. C’est-à-dire, en même temps qu’on kiape pour expulser l’énergie du tanjan qui sera alors tout contracté, envoyer la partie qui frappe vers la cible tout en utilisant la puissance de la hanche, et placer tout le reste de son corps pour que la partie qui frappe la cible le fasse au mieux : la tête continue à fixer la cible, le torse s’incline en fonction de la hauteur du coup, le pied d’appui pivote éventuellement suivant un angle permettant de libérer la hanche, les bras doivent se positionner pour aider à l’équilibre sans trop s’éloigner du corps pour qu’ils soient à l’abri d’être saisis . Au bout de la frappe tout est contracté, la jambe bien tendue, le genou verrouillé.

• Ce que j’ai le sentiment de faire le mieux : visualiser la partie du pied qui doit frapper pour que mes orteils se placent et que le coup soit précis

• Ce que j’ai le sentiment de faire le moins bien : empêcher mes bras de flotter n’importe où

Retour

Le retour a pour objectif de revenir à une position d’équilibre en ayant « récupéré » son pied et sa hanche avant d’enchaîner, soit par la pose du pied devant (on a alors fait un pas) ou derrière, éventuellement accompagnée d’un soogi.

Si on enchaîne 2 coups de pieds on n’est pas obligé de reposer entre les 2, et la position de retour sera la position de préparation du coup de pied suivant.

• Ce que j’ai le sentiment de faire le mieux : déjà j’y pense !

• Ce que j’ai le sentiment de faire le moins bien : j’ai encore besoin de choisir entre technique (là je ramène) et puissance (souvent je suis tellement contente d’avoir donné

...

Télécharger au format  txt (5.2 Kb)   pdf (71 Kb)   docx (9.8 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com