LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

21456

Fiche : 21456. Recherche parmi 233 000+ dissertations

Par   •  30 Juin 2015  •  Fiche  •  828 Mots (4 Pages)  •  439 Vues

Page 1 sur 4

Introduction :

« No et moi » fut écrit au XX ème siècle. L’auteur se nomme Delphine de Vigan, qui a obtenu grâce à cette œuvre le prix des libraires en 2008.

Le sujet de « No et mo », c’est la rencontre entre une surdouée de 13 ans et une jeune femme sans abri de 18 ans.

Le sujet de ce livre n’est pas le même que « L’attrape cœurs », « Bonjour tristesse » et que « L’élégance du hérisson ».

Il ne fait pas spécialement échos à « Quartier lointain » de Jirô  Taniguchi, car il n’y a pas cette notion de retour vers le passé

Objet-livre :

Le format du livre (de poche) est pratique car on peut le lire partout et c’est facile à lire (par rapport à « Arthur, l’autre légende » de Philip Reeve, qui a un plus grand format, qui est un peu plus encombrant).

La police d’écriture est un peu petite, donc si on le lit jusqu’à tard dans la nuit, il faut plisser les yeux pour pouvoir lire.

L’illustration de la première de couverture, donne envie de lire le livre car on peut voir deux jeunes filles regardant dans la même direction et on voudrait savoir ce qu’elles regardent avec tant d’intérêt.

Je trouve que ces points donnent envie de lire l’œuvre, mais c’est dommage qu’il n’y est pas un petit lexique pour certains mots qui peuvent paraitre complexes (« leurs frasques » p.202)

Tension dramatique :

Le récit en général n’est pas difficile à lire même si à certains moments on a du mal à accrocher au texte (quand elle parle de son passé).

Pour les lieux on n’a pas de difficultés, car ils sont souvent indiqués lorsque Lou Bertignac se déplacent (« la gare d’Austerlitz » p.15).

La chronologie est bien respectée car Lou utilise les temps du passé pour raconter un ou plusieurs de ses souvenirs.

Réalisme et/ ou vraisemblance :

Le récit est réaliste, car on rencontre des lieux de Paris et des départements de France (« Dordogne », « Montparnasse »)

Il n’y a pas de mélange entre la vraisemblance et l’invraisemblance, car le texte est un peu trop sérieux pour y trouver beaucoup d’humour.

Genre/thème :

Le récit me plaît pour son thème de l’amitié entre deux personnes complètement différentes.

L’actualité du sujet ne me déplaît point car l’histoire se passe à mon époque au XXI éme siècle et que ça change des récits fantastiques ou réalistes.

Ce livre donne envie d’en savoir ^plus sur la vie des SDF, car maintenant ils sont complètement ignorés.

Le récit m’attire aussi pour son genre qui évoque la magie de l’amitié donc des sentiments et l’adoption des différences des autres (de peau ou de classe sociale).

Style :

Le récit est remarquable du point de vue du niveau de langue (Lou utilise un langage plutôt soutenu, pour une fille âgée de 13 ans).

La musicalité des phrases est bien car on ressent les moments du livre (lorsque No pousse violement Lou devant l’entrée d’un foyer pour sans abri).

...

Télécharger au format  txt (5 Kb)   pdf (80.9 Kb)   docx (10.2 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com