LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Histoire des arts martiaux

Chronologie : Histoire des arts martiaux. Recherche parmi 299 000+ dissertations

Par   •  27 Octobre 2018  •  Chronologie  •  1 065 Mots (5 Pages)  •  795 Vues

Page 1 sur 5



L’Aikido

  • L’aïkido fait partie d’un groupe d’arts martiaux japonais ayant atteint une renommée international dans les années qui ont suivi  la seconde guerre mondiale  cette discipline est plutôt moins bien connue que les autres car accordent à la compétition

  • l’aïkido adopte une approche non-compétitive qui intègre un système d’éthique se souciant de la protection de l’attaquant en tant que partie intégrante de l’acte de défense.

  • Les années 20 et 30 : Développé par Morihei Ueshiba 

  • Les années 50 d’après-guerre : Il se fait spectaculaire quand de nombreuses écoles virent le jour partout au japon, principalement dans les universités et les compagnies privées.

  • Parmi les responsables de ce développement:

Gozo Shioda de l’école Yoshinkan d’aikido

Koishi tohei qui devint par la suite indépendant de l’école Ueshiba

Kisshomaru le fils et successeur du maitre fondateur

Début des années 50 l’aïkido apparut en occident grâce à Minoru Mochizuki qui le fit connaitre en France et, peu de temps après, koichi Tohei l’introduisit aux Etats-Unis.

  • Tohei en particulier joue un rôle primordial dans le développement initial de cette discipline grâce à des méthodes d’enseignement faciles à comprendre qui mettaient l’accent sur le concept de « ki» (énergie vitale) il a rédigé quelque livres et réalisé de nombreuses tournées d’enseignement.

  • Les années 60 de nombreux jeunes instructeurs furent envoyées aux Etats-Unis et en Europe.

  • Le développement de l’aïkido se poursuivit sans relâche pendant la décennie qui le suivit et de nombreuses organisations tant japonaises que internationales furent crées la plus remarquable est la fédération internationale d’aïkido établie en 1976 à Tokyo au JAPON et rassemble des fédérations constituantes dans plusieurs dizaines de pays de l’Europe et particulièrement en France qui compte la plus importante population de pratiquants.

  • L’émergence d’organisations centralisées permet une certaine standardisation de l’enseignement et du système des grades au sein des groupes (influence bureaucratique grandissante)

  • De nombreuses écoles et associations vont se séparer des grandes fédérations dans un mouvement de fragmentation

  • Ces tendances ne semblent aucunement freiner le développement de l’art lui-même qui continue de progresser en dépit de conceptions opposées quant à son organisation.

Ces dernières années l’aikido est mieux connu grace à son apparition dans de nombreux films bien que dans un esprit très opposé à celui dont son fondateur MOrihei Ueshiba était l’exemple vivant.

LES INTERACTIONS HARMONIEUSES Entre les pratiquants dans la technique et le caractère attire de plu en plus une large audience

Le taekwondo

Le taekwondo est un sport martial coréen qui a pu dépasser son lieu d’origine et est devenu un des arts martiaux les plus populaires du monde.  

En 1988 : y est intégré aux jeux olympiques de Séoul et en 1992 à ceux de Barcelone comme un sport de démonstration

En 2000 : il a obtenu sa reconnaissance officielle dans le monde du sport international au cours des Jeux Olympiques de 2000 à Sydney, en Australie.

Le Taekwondo d’aujord’hui est la résultante moderne d’arts martiaux et de jeux folkloriques qui se sont développés durant plusieurs siècles en Corée. Etant donné que la Chine la Corée et le Japon partageaient à l’époque un important commerce entre eux ; il est forcément probable que les arts martiaux qui s’y pratiquaient se soient mutuellement influencés évidemment que chaque pays les développaient avec des caractéristiques qui leur étaient propres.

  • 1/Le mot apparait pour la première fois dans un document historique concernant l’histoire de la dynastie Koryo (918-1392). Cette période est connue par ses matchs qui de dérolaient devant le roi cela nous apprend que à cette époque les Coréens prenaient plaisir à regarder des compétitions d’arts martiaux. Le caractère SU veut dire « la main» BAK c’est « frapper» et HI a le sens de «jeu » , d’amusement » .On peut en conclure que le subakhi n’était pas seulement un art martial mais aussi un sport de compétition.

  • 2/ Durant la dynastie Koguryo la Corée a attent l’apogée de son pouvoir militaire . a ce moment là la Corée et la Chine sesont heurtées à plusieurs reprises . il y a eu un grand échange dans le domaine des techniques militaires. Une ancienne peinture murale de la tombe Muyong montre que l’on pratiquait des arts martiaux à mains nues dans les premiers siècles de l’histoire de la Corée.

  • Pendant la dynastie Choson (1392-1910) , les arts martiaux qui se pratiquaient sans armes ont été désavantagés par la classe dominante des lettrés qui méprisaient les activités physiques cependant il ne cesse de se développer jusqu‘à ce qu’on lui appelle plus tard le TAEKKYON. Dont on en parle d’un sport moderne d’une compétition aux règles établis avec un travail des pieds et une stratégie . ce jeu devint si populaire que les gens en vinrent à parier sur les résultats des matchs ce qui entraina une interdiction de la part du gouvernement néo-confucéen .

  • A la fin du 19ème siècle la Corée connut une sorte d’ouverture aux influences étrangères hormis la Chine et le Japon. Avec l’ établissement de plusieurs missions diplomatiques dont celles du Royaume –Uni des etats unis de l allemagne et de la France. MALHEUREUSEMENT CE FUT L4EPOQUE ou l’armée coréenne était la plus faible les années de negligence dues aux lettrés qui gouvernaient avaient conduit au declin de la defense nationale. Ce muvement eut aussi des consequences sur la culture populaie.LA CULTURE COR2ENNE traditionnelle souffrait encore plus de la politique japo,aise tendant à intégrer la Corée dans l’empire japo,ais. Heureusement que le TAEKKYON ne disparut pas complètement et fut préservé grace à Song Dok Ki (1893-1987) qui lui redonna vie apres la liberation en 1945.LE taekyon a été désigné comme 76 e bien national culturel par le gouvernement coréen.

LE TAEKWONDO MODERNE  

  • A la fin de la 2eme guerre mondiale au moment de la liberation de la Coree de la colonisation japonaise que commence lhistoire du developpement du taekwondo moderne il y avait entre 1945 et 1947 cinq ecoles principales pour le taekwondo . au milieu des années 50 LES CHEFS DES DIFFERENTES ECOLES commencerent à ressentir le besoin d’un nom commun pour l’enseignement qu’ils prodigaient on se met daccors sur un seul nom dont le taekwondo.

  • En 1950 Jusqua 1953 la guerre de la corée mit fin au developpement des arts martiaux en Corée.apres le milieu des années 50 CES 2COLES ROUVRIRENT leurs portes

  • Au debut des années 60 on assiste à une organisation du Taekwondo tant sur le plan administratif que sur le plan technique

...

Télécharger au format  txt (6.8 Kb)   pdf (237.3 Kb)   docx (396.6 Kb)  
Voir 4 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com