LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Étude du roman Belle Du Seigneur d'Albert Cohen: En quoi cette scène de rencontre est-elle atypique ?

Recherche de Documents : Étude du roman Belle Du Seigneur d'Albert Cohen: En quoi cette scène de rencontre est-elle atypique ?. Recherche parmi 275 000+ dissertations

Par   •  24 Avril 2013  •  547 Mots (3 Pages)  •  5 776 Vues

Page 1 sur 3

Belle du Seigneur, Albert Cohen, 1968

INTRO : - roman

- Solal bel homme entre dans la chambre d’Ariane déguisé en juif errant, Ariane a peur et ce laisse dominé par Solal

- Le Roman moderne est un roman réaliste proche de la parodie du roman de chevalerie, il refuse le développement de l’intrigue et de la psychologie du roman traditionnel

- Registre lyrique

PB : En quoi cette scène de rencontre est-elle atypique ?

I- CODE DETOURNE DE LA SCENE DE RENCONTRE

A) Regard

- Aucune notion du regard de l’homme sur la femme, ignorance de son apparence physique

- Dégout de la femme devant cette homme « baissa les yeux » : elle refuse de le regarder à cause de sa laideur : anti rencontre amoureuse

- Impératif : Solal contrôle la vision d’Ariane, la reconnaissance passe par la beauté physique, elle le reconnait que dans son apparence de la perfection

- « Les yeux frits » : la vision est déformée : le fait de ce déguisé lui permet de comprendre Ariane

B) Effet

- « tremblement », « lèvre sèche » : manifestation physique de sa peur

- Répulsion « recula », « cri rauque » : mouvement d’agressivité, violence qui va jusqu’à la détérioration de l’autre « lance un verre », « essuya le sang : reflexe animal d’Ariane

- Le seul sentiment évoquer est la peur et la haine

C) Echange

- Placer sous le signe de la domination, Solal impose les rythmes de la scène « frappa », « ordonna » : mise en valeur avec la cravache

- Tentative d’approche très précisement décrite mais qui va se terminer par un éloignement « recula »

- Violence physique « le sange », rien ne ce passe comme une scène de rencontre amoureuse

II- PERSONNAGE, ANTI HEROS ?

A) Solal

- Présenté en homme horrible « atroce », « sans dent », « pauvre, blanc de barbe », « bouche vide », comme un veillard barbue et édenté

- A la fin il est présenté comme un bel homme, personnification « sombre diamant »

- zones de mystères sur ce personnage

B) Ariane

- « femelle », « chienne », « idiote », « nez soudain trop grand », « luit » : unique description

- Présenté de façon méprisante, elle apparaît comme une femme quelconque

B) Couple

- Séduction « je te séduirai comme une chienne »

- Solal prononce une condamnation de la femme, il tente d’obtenir l’amour pur malgré la laideur

...

Télécharger au format  txt (3 Kb)   pdf (56.2 Kb)   docx (9.2 Kb)  
Voir 2 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com