LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Étude du poème Automne Malade du recueil Alcool de Guillaume Apollinaire

Recherche de Documents : Étude du poème Automne Malade du recueil Alcool de Guillaume Apollinaire. Recherche parmi 265 000+ dissertations

Par   •  24 Juin 2014  •  1 203 Mots (5 Pages)  •  829 Vues

Page 1 sur 5

Séance 7 : «Automne malade », Alcools

2

Intro :

« Je suis soumis au Chef du Signe de l’Automne / Ô Automne éternel, ô ma saison mentale » écrit Apollinaire dans son poème Signes. Apollinaire est né le premier jour de l’automne, et il faut savoir que la saison d’automne a une importance centrale dans sa poétique. Il fait de cette saison sa saison = associée à la mort et à la souffrance amoureuse.

Le poème Automne malade fait partie de son recueil Alcool, et il a été écrit environ vers 1902, lors de son retour de Rhénanie. On relève des traces de ce voyage, mais ici le thème de la fuite du temps prévaut sur le décor géographique.

- vers libres, sans ponctuation, thème tradi de l’automne lié à nostalgie, souffrance, fuite du temps

-> Obj : Peindre la fuite du temps dans un poème élégiaque.

-> Originalité : Apo s’adresse directement à l’automne, s’apparente à une déclaration amoureuse du poète à l’automne, étant associée à la mort prochaine et au temps qui passe, élégie remaniée, on est loin de la lamentation, art de suggérer l’automne, art de la brièveté, musicalité du poème

Pb : En quoi s’agit-il d’une reprise originale du motif élégiaque de la fuite du temps ?

. Manières de suggérer l’automne

. Suggérée par un tableau cubiste

- Fait d’éléments éparpillés, description non suivie, suggestion de la saison grâce à des fragments, des touches.

- Différentes strophes de différentes tailles, pas de lien entre elles.

- Effets de reprise, maladie et la mort, la blancheur la neige, richesse fruits murs, permet d’affecter certains éléments à l’automne et des éléments qui représentent à la fois la vie et la mort prochaines. Les contrastes entre les symboles de la vie et de la mort.

- Eléments évoquant l’automne de manière stéréotypée dans dernière strophe : « forêt, feuilles ».

- Les touches de couleur : la blancheur, les roseraies, les cheveux verts, les fruits mûrs, éléments contrastés entre vie et mort qui font de cette saison une saison entre été hiver

. Le déclin, défaite irrémédiable, saison de la mort de la nature

- Violence destructive de l’ouragan qui annonce cette défaite, harmonie imitative en ‘ou’, allitération en ‘r’ « tu mourras », vers plus long que les autres souligne la violence de l’ouragan qui emporte tout sur son passage

- La chute des fruits + larmes + feuilles (suggérée par la répétition de feuille à feuille) après ouragan

- Importance de la présence de l’hiver, éléments menaçants : la neige (x3) ‘blancheur’ évoque le linceul (drap blanc pr envelopper les morts), destiné à mourir avec l’arrivée de l’hiver

- Les temps : présent et futur surtout

Présent : valeur de constat résigné, impératif au vers 6, poète se soumet à la nécessité de la mort prochaine de l’automne

Le futur : v.2 et 3 présente la maladie et la mort prochaine de l’automne comme inéluctable

. Suggérée par la musicalité :

- Harmonie imitative de l’ouragan et de son souffle qui disperse dans le vers ses sonorités ‘ou/a/an’ x3.

- Reprise du son ‘ou’ suggère le souffle du vent et le bruit de la chute des feuilles (derniers vers)

- Les derniers vers imitent la chute des vers/feuilles (dans leur disposition même sur la page) : font penser à des sanglots.

- les bruits de l’automne :

- bruit du train (modernité) suggère de manière auditive cet automne et cette saison,

- le vent et la foret pleurent : musique triste de l’automne

- cerf brame

- fruits qui tombent

. Un lyrisme discret

) Le ‘’je’’ discret

-

...

Télécharger au format  txt (7.7 Kb)   pdf (94.2 Kb)   docx (11.6 Kb)  
Voir 4 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com