LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Étude de la pièce de théâtre Tartuffe de Molière

Compte Rendu : Étude de la pièce de théâtre Tartuffe de Molière. Recherche parmi 272 000+ dissertations

Par   •  21 Mars 2012  •  677 Mots (3 Pages)  •  3 882 Vues

Page 1 sur 3

Tartuffe interdit :

En mars-avril 1664, Molière écrit un premier Tartuffe, en trois actes, à un moment où les dévots, se regroupe autour de la puissante Compagnie du Saint-Sacrement de l'Autel . En mai de la même année, la somptueuse fête donnée à Versailles par le roi, et pour cette, occasion la troupe de Molière joue La princesse d'Élide, Les Fâcheux et Le Tartuffe. Rappelons brièvement que se fut la première représentation de l’oeuvre en public, sous le titre de Tartuffe, ou l’hypocrite. Cette dernière œuvre connaît un vif succès, et les spectateurs cherchent à deviner quel contemporain a pu servir de modèle au personnage du héros. Aussitôt, la cabale menée par la Compagnie du Saint-Sacrement se déchaîne avec une GRANDE ,violence. Cette organisation de dévots regroupés en société secrète, qui se propose, entre autres objectifs, la réforme des mœurs et la poursuite du blasphème et de l’impiété.

.Le parti dévot se lance dans la bataille, avec, à sa tête, Anne d'Autriche, devenue l'ennemie de Molière, et remporte une première victoire en faisant interdire la pièce par le roi. Car,Louis XIV voit bien le danger politique que représente la Compagnie, et la pièce, qu’il semble d’abord beaucoup apprécier,Il accepte de l’interdire cependant.

Cet événement, fait clairement voir que Louis XIV doit cette fois céder aux pressions d’un groupe suffisamment puissant pour contrarier son goût, son « plaisir », mais aussi, et par là même, capable de mettre en cause la nature absolue de son pouvoir.

. Molière entreprend des démarches pour défendre son œuvre, mais en vain; il reprend espoir quand un légat du Pape, le cardinal Chigi, s'y montre favorable, après une lecture privée. Pourtant, le 1er août, le curé de Saint-Barthélémy, traite Molière de «démon vêtu de chair», ce qui n'empêche pas Louis XIV d'accorder une gratification au dramaturge. À la suite de l'annulation d'une lecture dans un salon, Molière envoie un premier placet au roi, dans lequel il expose les intentions de sa comédie, se justifie, et fait allusion aux intrigues de la cabale : «Les originaux enfin ont fait supprimer la copie.» Par la suite, la Compagnie du Saint-Sacrement décide de ne plus nourrir la polémique, car, ainsi que l'écrit l'un de ses membres, «il [vaut] mieux l'oublier que de l'attaquer, de peur d'engager l'auteur à la défendre.» La pièce est représentée en privé à l'occasion de Visites, ce qui est toléré, en septembre chez Monsieur, frère du Roi, à Villers-Cotterêts, puis chez la Princesse Palatine, dans sa version en cinq actes.

Puis les choses évoluent CAR le 14 août 1665, Louis XIV prend la troupe sous sa protection, et, enfin, Anne d'Autriche et Conti meurent à peu de jours d'intervalle, ce qui décapite le parti dévot. Molière remanie Le Tartuffe, fait de son héros un laïc, Panulphe, et atténue certains passages, de sorte que le roi en autorise verbalement la représentation AVANT SON Départ A Flandres .Le 5 août, la première de L'Imposteur connaît un succès sans précédent, mais, deux jours plus tard, alors que le spectacle est sur le point de commencer, des huissiers mandés par le Premier Président du Parlement, M. de Lamoignon, l'interdisent. Deux

...

Télécharger au format  txt (4.2 Kb)   pdf (67.9 Kb)   docx (9.6 Kb)  
Voir 2 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com