LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Tartuffe - Commentaire Composé

Mémoire : Tartuffe - Commentaire Composé. Recherche parmi 283 000+ dissertations

Par   •  29 Mai 2013  •  498 Mots (2 Pages)  •  2 197 Vues

Page 1 sur 2

MOLIERE, TARTUFFE – EXPLICATION 1

INTRODUCTION

Molière : 1622-1673. Dramaturge comique du XVIIe siècle. A voulu donner à la comédie les mêmes lettres de noblesses que la tragédie. Son oeuvre : diverse et variée → comédies en vers, prose, ballets. Toutes veulent « corriger les moeurs par le rire ». Bcp dénoncent les travers de la société du XVIIe s.mais au delà, ceux de l'Être humain : l'avarice, l'hypocrisie ssle et religieuse, le snobisme...

« Tartuffe » : thème de l'hypocrisie religieuse, fausse dévotion. Pers. Éponyme accumule tous les travers du monde catho faisant horreur à M. Tartuffe : pers. Composite.

Scène étudiée : 1ere du premier acte de la version définitive de 1669, les versions de 1664 et 1667 ayant été interdites. Cette sc pose les tenants/aboutissants de la pièce en mettant en présence deux clans : les anti et pro-Tartuffe, et se présente comme une exposition unique en son genre.

Nous verrons dans un premier temps en quoi cet extrait relève bien de l'exposition, et dans un second temps ce qui le rend unique.

I/ Une scène d'exposition.

a) Renseigner le lecteur et le spectateur.

Texte : avare de renseignements quant au lieu et à l'époque. Mais → « chez vous » v.9 adressé à Elmire permet au spectateur de situer la scène. Le lecteur → informé dès la didascalie intiale « à Paris, dans la maison d'Orgon ». Pour définir l'époque → v.88 « caresses ».

Aucun pers. Présent n'est nommé : spectateur → ignore qui est devant lui. Lecteur → s'appuie sur les didascalies.

Liens de parenté entre pers présents : connus.

→ Mme Pernelle : grand mère paternelle de Damis et Marianne (v.17-18). Marianne et Damis : frère et soeur (v.21b). Elmire : bru de Mme Pernelle qui prononce 5 fois l'apostrophe « ma bru ». Elmire : seconde épouse d'Orgon et belle-mère de Marianne et Damis (v.28-35). Cléante : frère d'Elmire (v.33b). Dorine : servante (v.13b).

Pers absents → Orgon et Tartuffe. Orgon : pas nommé mais apparaît v.18-35-54-145. Tartuffe : nommé.

Scèné de conflit entre Mme Pernelle et le reste de la famille qui semble être libérée des valeurs morales et traditionnelles. Conflit de génération. Désaccord profond autour d'un pers absent → Tartuffe.

Deux conceptions de vie s'affrontent : une vie austère, stricte et dévote, et une vie honnête, ouverte au monde et laissant place aux plaisirs.

Tartuffe : magnifié par Mme Pernelle. Mais critiqué par le reste de la famille, qui met en doute l'honnêteté du personnage (dénonce son hypocrisie notamment).

Ces désaccords entre générations excitent la curiosité du lecteur et du spectateur.

b) Éveiller la curiosité du lecteur et du spectateur.

2Cde fonction de l'exposition : éveiller curiosité. Molière → distille infos qui

...

Télécharger au format  txt (2.9 Kb)   pdf (57.5 Kb)   docx (9.1 Kb)  
Voir 1 page de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com