LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Sport Et Violences

Note de Recherches : Sport Et Violences. Recherche parmi 257 000+ dissertations

Par   •  4 Avril 2012  •  1 392 Mots (6 Pages)  •  1 908 Vues

Page 1 sur 6

L'augmentation des incivilités et des faits de violence dans le sport se fait de plus en plus ressentir. Pourtant, la violence n'est pas un fait nouveau, puisque l'Europe a adopté une Convention européenne relative à la violence des spectateurs en 1985 suite à un fait d'actualité grave (dans un stade à Heysel en 1985). La violence est considérée comme « un acte intentionnel afin de provoquer un dommage ». Ces dégradations actuelles sont dues à des enjeux de plus en plus complexes. Le sport devient une économie très intéressante avec ses dérives telles que la spéculation. Certains sports ont été détournés de leur activité principale pour devenir un vrai business comme le football professionnel. La surexposition médiatique de ces enjeux économiques et sociaux n'apaise pas les comportements violents de certaines personnes.

Afin de garantir la sécurité dans le sport, il faut déterminer les formes de violence ainsi que les auteurs de ces actes (I) ce qui permettra de construire des plans de prévention et de répression plus efficaces (II)

Le sport a toujours eut un lien étroit avec la société, il a souvent eut un rôle important au cours de l’histoire. Il est malheureusement souvent associé à diverses formes de violences, que ce soit parmi les athlètes ou les spectateur. Le corpus de texte étudié traite de cette violence sous diverses formes. Johan Heilbronn et Maarten Van Bottenburg analyse en 2009 l’apparition de nouvelles violences dans leur texte gladiateur du troisième millénaire. Pascal Duret quand à lui mesure l’impact sur l’opinion publique du coup de boulle de zidane lors de la coupe du monde dans son texte perception du « coup de boulle » par des collégiens écrit en 2007. Renaud dans sa chanson cinq cent connards sur la ligne de départ écrit en 1991 dénonce la violence du Paris Dakar. Pour finir, Patrick Mignon, dans une étude sociologique hooliganisme en France extrait du journal lire et savoir de 1996 tente d’analyser l’ampleur du hooliganisme.

Dans une société où la violence devient banale, il est normal de se demander ce que celle ci apporte au spectacle du sport ? Dans un premier temps, nous verrons ce que la violence contribue à mettre en avant, puis nous verrons dans un deuxième temps les conséquences de cette violence.

Dans un premier temps, nous allons voir en quoi la violence contribue à mettre en avant certain valeurs, ou la façon dont elle est utilisé comme faire valoir transformant la compétition en spectacle.

Initialement, il semble qu’un combat ne peu être légitime que lors ce qu’il s’appuy sur la confrontation de valeurs morales. Heilbronn et Bottenburg introduisent très bien cette idée en parlant du combat de gladiateur duquel découlent beaucoup des valeurs sportives actuelles. Ils expliquent que l’athlète s’appuy sur des valeurs physiques et mentales ainsi que sur de grandes motivations. Mignon ajoutera de manière plus subtiles que les athlètes incarnent des valeurs morales qui leur sont chère, une ligne de conduite qui leur semble idéale, c’est pourquoi le spectateur s’identifie au sportif, il se reconnaît dans les valeurs que celui-ci incarne sans se soucier réellement du sportif en lui même. Cela est positif dans le sens où le spectateur se veut défendre ces valeurs. Dans le texte de Pascal Duret sur le coup de boulle de Zidane, on comprend également que ces valeurs sont fonction d’une variable sociodémographique, en effet un acte de violence comme celui de Zidane peu être perçu comme légitime ou non en fonction des valeurs que l’on veut défendre dans le sport mais surtout en fonctions de ses propres valeurs. Duret ajoute même à cela que cette acte violent, a rapproché le footballer des français car il c’est montré plus humain par cette acte ainsi certain on reconnu des valeurs qu’eux même défendent en la personne de Zidane, tandis que d’autre ont réprouvé ces actes qu’il penser à l’encontre des règles sportives.

Par la suite, il semble que la violence donne une dimension spectacle ou spectaculaire à la compétition. Heilbronn et Bottenbutg une fois de plus introduisent cette idée avec brio. La violence mis au service d’un spectacle sportif s’illustrent dans des combat nos rules, tout les coups sont permis. En effet, les chaines Tv ne diffuse pas des exploits sportifs, mais un spectacle où la violence est

...

Télécharger au format  txt (8.7 Kb)   pdf (100.2 Kb)   docx (11.1 Kb)  
Voir 5 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com