LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Livre, pourquoi j'ai mangé mon père

Fiche de lecture : Livre, pourquoi j'ai mangé mon père. Recherche parmi 263 000+ dissertations

Par   •  29 Novembre 2012  •  Fiche de lecture  •  3 400 Mots (14 Pages)  •  1 947 Vues

Page 1 sur 14

SOMMAIRE

I. Résumé de l’œuvre

II. Qui est Roy Lewis ?

III. Où se déroule l’histoire ?

IV. Quand se déroule l’histoire ?

V. Quel genre d’œuvre est Pourquoi j’ai mangé mon père ?

VI. Les personnages, leur langage, les lieux insolites et nouvelles technologies (!)

VII. Mon impression à la lecture de l’œuvre

VIII. Petits extraits de l’œuvre

IX. Source et définitions.

Annexe

I. Résumé de l’œuvre

Pourquoi j’ai mangé mon père est un roman extrêmement drôle et surprenant qui parle avec humour de l’évolution des hommes durant la préhistoire.

On se retrouve alors en plein pléistocène1 dans une famille essayant d’évoluer (les pithécanthropes sont des Homo erectus dont la taille est relativement petite et dont les principaux traits, tels le front aplati, des bourrelets osseux au-dessus des yeux et le menton effacé, rappellent ceux du singe2).

Ce groupe est composé d’individus ayant chacun leur propre vision des choses. Le père et chef de famille, Édouard, veut faire évoluer l’espèce et est obsédé par l’évolution, disant à propos de chaque invention (un peu comme un « Géo Trouvetout » ou « Mac Gyver ») que «les possibilités sont prodigieuses3 ». Ses inventions sont à mon avis la plume du livre.

On découvre ainsi comment successivement, il a découvert le feu, sa capacité à solidifier les armes de chasse, l’art, la cuisine… il cherche continuellement de nouvelles créations qui feront avancer l’espèce entière.

Le narrateur est interne à l’histoire, c’est le fils d’Édouard, « Ernest ». Moins intéressé par le progrès que son père, ce qui l’importe le plus, c’est juste de vivre tranquillement, en compagnie de sa charmante femme, Griselda.

Un autre personnage joue un rôle important dans cette histoire, le frère d’Édouard, Vania, très conservateur, cet homme est toujours contre les inventions de son frère et n’hésite pas à le lui faire remarquer, sa devise, « Back to the trees » qui signifie : « retour au arbres », montre son attachement à la vie de ces ancêtres arboricoles… Pourtant, tout en se disputant avec son frère, il profite de ses inventions sans aucune gêne…

Bref, tandis que son père, donnait les clés de ses expériences à tous les membres de son espèce qu’il rencontrait, qu’il inventait tous les jours des ustensiles plus dangereux les uns que les autres, Ernest et ses frères commencent à se demander ce qui serait le mieux pour la sécurité de l’espèce, laisser leur père découvrir les secrets du monde et les divulguer aux autres pithécanthropes ou alors l’éliminer…

Ce roman montre comment l’homme veut toujours inventer de nouvelles choses, évolué trop vite, souvent à son détriment.

C’est un vrai miroir de la société que nous propose Roy Lewis, avec d’un côté ceux qui ne se soucient pas tellement de l’évolution de l’espèce et qui profite des inventions quand elles arrivent, mais ne sont pas gênés de leur absence.

De l’autre côté, on voit, à travers le personnage de l’oncle Vania, ceux qui se plaignent tout le temps de la marche du monde mais qui sont les premiers à l’utiliser à leur avantage. Un livre qui fait rire au premier abord mais qui fait ensuite réfléchir sur les fondements de notre société moderne.

II. Qui est Roy Lewis ?

Biographie :

Roy Lewis est né le 6 novembre 1913 et a passé son enfance dans la ville de Birmingham (Angleterre). Il y a commencé ses études supérieures à la réputée université à Oxford. Il termine ses études à la prestigieuse London School of Economics.

En 1938 au seuil de la vingtaine, il part explorer le monde avec sa femme. Il s’installe ensuite en Australie jusqu’en 1946, après quoi il rentre en Angleterre. Il commence alors une carrière dans le journalisme et la sociologie (ce pourquoi il avait fait des études). Il écrit ainsi de nombreux d’ouvrages socio-économiques.

C’est grâce à son ami Félix St-Amand, anthropologue, qu’il commence à s’intéresser et à se documenter sur la préhistoire et les hommes préhistoriques. C’est même suite à ces recherches que Roy Lewis écrira Pourquoi j’ai mangé mon père. Il commence ensuite à écrire pour The Economist, puis pour le Times, où il s’engage en 1961, jusqu’à la fin de sa carrière en 1971. Roy Lewis est décédé le 9 octobre 1996 à Londres.

Bibliographie :

- Pourquoi j'ai mangé mon père

- Mr Gladstone et la demi-mondaine

- La Véritable Histoire du dernier roi socialis

III. Où se déroule l’histoire ?

L’histoire se déroule en Afrique préhistorique, en Ouganda4 plus précisément, bien différente de celle que nous connaissons. Les personnages habitent en Afrique orientale, non loin des volcans du Kilimandjaro et du Ruwenzori et des monts Kenya et N’Gorongoro.

Leur habitat est une caverne spacieuse autrefois habitée par des ours5. L’eau courante, des chambres séparées pour chaque membre de la famille, une grande terrasse donnant une superbe vue sur la vallée, la forêt et la brousse sont proches donc le gibier aussi… l’habitat de rêve de n’importe pithécanthrope…L’oncle Ian, un oncle que l’on rencontre brièvement au cours de l’histoire mais ayant beaucoup voyagé, nous décrit aussi d’autres espaces :

- l’immense forêt d’Afrique centrale (Guinée).

- le Sahara, qu’il désigne comme le « paradis terrestre 6» (étonnant n’est-ce pas ?), il parle alors de « collines verdoyantes », « de larges fleuves où coule une eau fraiche et pure, pullulant de poissons », de montagnes peuplées de toute sorte d’arbres, de

...

Télécharger au format  txt (21.6 Kb)   pdf (283.4 Kb)   docx (19.6 Kb)  
Voir 13 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com