LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Etude du prologue de la pièce de théâtre Antigone de Jean Anouilh

Commentaire de texte : Etude du prologue de la pièce de théâtre Antigone de Jean Anouilh. Recherche parmi 279 000+ dissertations

Par   •  21 Avril 2013  •  Commentaire de texte  •  533 Mots (3 Pages)  •  869 Vues

Page 1 sur 3

Antigone, Jean Anouilh

Bonjour je vais vous présenter aujourd’hui le prologue d’Antigone écrit par Jean Anouilh. Il s’agit d’une œuvre qui fut d’abord écrite par Sophocle en 441 av. J.-C. et Anouilh la reprend en la modernisant (vulgarisant) un peu. Sophocle (496-405 av. J.-C.) est un auteur de tragédies grec et s’est un des seuls dont quelques pièces ont pu être conservée.

Anouilh est né en 1910 et mort en 1987. Il a beaucoup écrit mais le succès ne fut pas toujours très grand. En 1944 il écrit Antigone, en pleine occupation allemande. Il ne se prononça jamais clairement au sujet de la guerre, cependant la pièce d’Antigone met en avant la résistance d’Antigone contre l’empereur Créon. Un parallèle avec la situation de l’époque peut être fait, Antigone représentant la Resistance, Créon Pétain.

La Resistance est l’ensemble des luttes menées contre l’occupant allemande pendant la Seconde Guerre mondiale.

Philippe Pétain est maréchal et homme politique français qui dès le 26 Juin 1940 est président du conseil, il a le plein pouvoir et conclut l’armistice avec l’Allemagne.

I. Exposition originale se détachant d'une scène classique

1. Didascalies et mise en scène

Le rideau se lève sur plusieurs personnnages de la pièce qui se livrent à des activités banales.

Le dialogue entre les personnages donne des indications sur la pièce.

Spectateur placé devant une scène animée.

2. Occupations originales :

Activité familière : bavarde, jeu (l.3). Inattendu dans la tragédie que suggère le titre "Antigone". Les personnages ne semblent pas vraiment communiquer entre eux. Leur connaissance passe donc par le rôle du Prologue. Présence conjointe de la première et deuxième personne du pluriel (nous, vous). Adresse au spectateur a travers le vous --> détruit l'illusion théâtrale.

Nous = je + spectateur --> comme un spectateur privilégié : cela crée un lien entre la scène et la salle.

3. Présentation des personnages

Termes jouer... (l.4) + évocation du lever du rideau (l.12) et didascalies (l.1) ont pour objet de présenter les personnages comme des figures imaginaires.

Construction utilisée pour présenter les 2 groupes : présentation d'Antigone et d'Ismène (l.5, l.16). Avenir indéterminé.

II. Informations délivrées

1. Antigone (l'éponyme)

Portrait physique. Insistance sur sa jeunesse et son dépouillement.

Psychologie : être marginal, obstiné qui se révolte.

Évocation de la mort (l.9-10, l.14-15)

2. Autres personnages

Ismène se définit par rapport à sa sœur. Elle insiste sur sa beauté (l. 16, l. 20-22), blondeur.

Reprise de

...

Télécharger au format  txt (3.8 Kb)   pdf (68.4 Kb)   docx (9.9 Kb)  
Voir 2 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com