LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Etude De L'oeuvre Ferragus, Chef Des dévorants Honoré De Balzac

Dissertations Gratuits : Etude De L'oeuvre Ferragus, Chef Des dévorants Honoré De Balzac. Recherche parmi 257 000+ dissertations

Par   •  17 Novembre 2011  •  3 954 Mots (16 Pages)  •  11 993 Vues

Page 1 sur 16

Les personnages dans Ferragus

- Madame Clémence Desmarets nommée aussi Madame Jules : la plus jolie femme de Paris, une femme élégante, riche, jeune et jolie, une chaste et délicieuse personne, une femme vertueuse, à la grâce décente et à l’imposante sainteté, mariée à Jules Desmarets. Clémence aime profondément son mari et ils forment un couple admiré de tous. Clémence est une pauvre enfant de l’amour, le fruit de quelque terrible passion adultérine. Quel lourd secret cache-t-elle ?

- Monsieur Jules Desmarets : agent de change entre autre du baron Nucingen, épris de passion pour Clémence, sa femme. Jules Desmarets est devenu en quatre ans après son mariage, l’un des plus riches particuliers de sa compagnie d’agent de change. C’est un homme bon, épris de sa femme mais toutes les preuves rendent coupables Mme Desmarets. Il doute donc de sa fidélité.

Les époux Desmarets vivent dans un grand et bel hôtel de la rue de Ménars à Paris

- Le Baron Auguste de Maulincour : jeune homme élégant, timide et sensible de 23 ans, élevé par la douairière, sa grand-mère, accompagnée du vidame de Pamiers qui a eu une certaine influence sur la destinée d’Auguste. Auguste est chef d’escadron d’un régiment de cavalerie, à l’esprit vengeur. Il est secrètement épris de Clémence Desmarets, amoureux à en perdre la tête. Cet amour est un amour purement admiratif, puisque Clémence est mariée.

- Ferragus, nommé aussi Gratien, Henri, Victor, Jean-Joseph Bourignard : C’est aussi Monsieur de Funcal, portugais fort riche ou encore Monsieur Camuset. En apparence, un mendiant, en fait, un homme secret, avec un lourd passé derrière lui. Il est ancien entrepreneur de bâtiments, jadis fort riche. Il a été simple ouvrier et les Compagnons de l’Ordre des Dévorants l’ont élu pour chef sous le nom de Ferragus XXIII. Il est un ancien forçat évadé du bagne. Ferragus est le père de Clémence Desmarets, dans le secret. Il est à l’origine de la fortune de Jules Desmarets (mais ce dernier ne la sait pas) et Clémence a fait promesse sur le lit de mort de sa mère de s’occuper de son père, en lieu et place de sa mère.

- Ida Gruget : Fille des quartiers populaires, couturière en corsets, elle aime profondément Ferragus, mais le croit infidèle.

- Madame Etienne Gruget, mère d’Ida

- Le vidame : Ancien commandeur de l’Ordre de Malte, ami de la douairière et confident du baron Auguste de Maulincour. Il a une idée particulière des femmes et est hypocrite envers elles. Séducteur, il les aime et les méprise à la fois.

- La douairière : (baronne de Maulincour, née De Rieux) Grand-mère d’Auguste de Maulincour, qui a élevé son petit fils avec un triple soin de mère, de femme noble et de douairière entêtée. Elle mourrait s’il arrivait quelque malheur à Auguste.

- Justin : vieux Figaro retiré du vidame, qui apporte des renseignements sur Ferragus auprès du baron Auguste de Maulincour et du vidame.

- Madame de Sérizy, sœur du marquis de Ronquerolles : ancienne liaison d’Auguste, vexée d’une plaisanterie que lui fait Auguste lors d’une soirée, un duel est imposé entre le marquis et Auguste. Auguste est blessé, le marquis le croit mort et s’en réjouit.

- Jacquet : Homme de probité, travailleur, un véritable ami de Jules Desmarets, il est employé au ministère des affaires étrangères.

Impressions

Ce roman est plein de péripéties, les coups de théâtre se succèdent. Cette histoire est avant tout celle de l’épouse aimante, innocente et pure qui succombe sous le poids des soupçons, plausibles mais erronés, d’un mari qui l’adore. Le cœur du roman est le couple, modèle de l’amour conjugal. Ce roman noir est aussi un roman de mœurs où l’on trouve une magnifique description de Paris (salons mondains, rues de bas-fonds et maisons suspectes), de la société parisienne du 19ième siècle.

A la fois roman policier, roman noir et drame conjugal, Ferragus est un récit ténébreux et violent, riche en histoires d’amour, de convoitise et de haine.

Ce roman est assez difficile à lire. Il comporte de très longues descriptions, parfois ennuyeuses et une multitude de mots peu connus. Les 25 premières pages sont très longues, on ne rentre pas vraiment dans l’histoire. Par contre, les chapitres 2 et 3 sont très agréables à lire. On se trouve au coeur de l’histoire. Les chapitres1 et 4 sont plus pénibles.

Balzac raconte dans Ferragus l’ascension et la disparition des époux Desmarets. Finalement, c’est la faute au doute. Clémence a douté que son mari pourrait comprendre son secret alors elle a préféré lui cacher la vérité. Son mari a douté de la fidélité de sa femme. Si ni l’un ni l’autre n’avaient douté de l’autre, alors l’histoire n’aurait pas lieu d’être et rien de tout ce qui est arrivé ne serait arrivé.

Les étapes du récit

- Auguste de Maulincour voit Clémence Desmarets Rue Soly, mauvais quartier de Paris à une heure tardive

- Bal 1 : Auguste évoque à Clémence sa visite Rue Soly. Elle nie, Auguste la croit alors infidèle

- Lecture de la lettre égarée du mendiant

- Restitution de la lettre à Ferragus. Auguste voit Clémence chez Ferragus

- Accident 1 : la pierre

- Accident 2 : l’essieu

- Justin donne des précisions sur Ferragus

- Bal 2 : Duel avec le marquis de Ronquerolles

- Enquête sur Ferragus

- Décès (faux) de Ferragus

- Bal 3 : Un homme prend le bras d’Auguste = le pauvre de la rue Coquillière, le Ferragus d’Ida, l’habitant de la rue Soly, le Bourignard de Justin, le forçat de la police, le mort de la veille = Ferragus = Monsieur de Funcal, riche portugais. Annonce claire est faite à Auguste : il doit mourir. Ferragus le secoue par les cheveux. Conversation entre Clémence et Auguste sur les tentatives d’assassinat d’Auguste, suggestion à Jules Desmarets de venir s’entretenir au domicile d’Auguste.

- Conversation entre les époux Desmarets, doutes qui s’installent dans le couple, silence, suspicion, douleur et souffrance des époux. Jules a des doutes involontaires

...

Télécharger au format  txt (24.5 Kb)   pdf (216.2 Kb)   docx (18.1 Kb)  
Voir 15 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com