LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Est-il nécessaire de tuer un personnage pour donner un sens a son existence?

Commentaire de texte : Est-il nécessaire de tuer un personnage pour donner un sens a son existence?. Recherche parmi 259 000+ dissertations

Par   •  1 Juillet 2019  •  Commentaire de texte  •  1 670 Mots (7 Pages)  •  186 Vues

Page 1 sur 7

   La mort d’un personnage est-elle nécessaire pour donner du sens a son existence ?   

Rf : Le Procès, L’étranger, Les Misérables + œuvres lue hors classe.

La mort : Terme d’une vie (Platon), dissolution de l’âme et du corps (Lucrèce).

                Représentation symbolique ; représentation douce et austère.Douce mort ; qui libère des   souffrances infinies auxquelles la vie nous oblige.Deuxième représentation ; mort cruelle, froide et irrémédiable (proches du défunt).

L’existence : Ensemble des événements d’une vie humaine.

Clarte plan OK

exposition idées (originalité)

developpement des expls

Qualité de la réflexion

Qualité expression

Thèse : Non         

Anti-thèse : oui

Synthèse :  

problématique : Un romancier doit-il obligatoirement faire mourir son personnage principal pour faire sens a son existence ?

Sous-questions : -Pourquoi faire mourir le personnage principal ?

                            -Qu’apporte la mort du personnage ?

                            -Pourquoi ne pas faire mourir le personnage ?

                            -Quels inconvénients y a-t-il à faire mourir son personnage ?

                            -

Réponses/arguments :

NARRATIVE

- point final de l’intrigue ; mort = aboutissement = sens a la vie d’un perso.

                                    -gloire du perso, revanche sur son existence.Ou l’échec...Et c’est l’occasion                                                            de faire un bilan sur la vie du perso (lui-même ou par l’auteur).

                                    -préserver le personnage;fixe les choses définitivement.

DRAME

-créer l’émotion si elle est inattendue et imprévisible surprise)

ARGUMENTATIVE

-fonction morale ; _elle punit (met un terme aux crimes – rf ciné)

                              _elle récompense et sanctifie, le roman devient alors un apologue.

                              _elle porte la fonction critique

PHILOSOPHIQUE

-vie a la vitesse de la passion humaine.

-réalité de la conscience humaine.

-côté tragique de la vie.

-absurdité de l’existence.

 --------- Ne pas tuer un perso c’est donné une impression d’inachevé --------------

PROMESSE

-intérêt pour l’avenir du perso, nouveau départ (Bel-Ami)

-le romancier fait poursuivre leur combat à ses personnages valeureux: Camus dans La
Peste, ne fait pas mourir Rieux car il veut montrer la capacité de résistance d’hommes héroiques modèles, qui continuent leurs bienfaits dans le monde en défiant la mort.

- a l’inverse, survivre peut etre pire que mourir;juge JB Clamence dans La Chute de Camus, reste en vie mais traîne sa mauvaise conscience, liée aux fautes qu’il a avouées tout au long du roman.Supplice sans fin pire que la mort.

POINT DE VUE

-maintenir un héros en vie correspondrait a la vision du monde du romancier : optimiste comme dans Germinal ( Le garçon a lancé les révoltes et part la disperser ailleurs) négative comme dans __

--------- Mourir ou non ? Réelle alternative ---------------

_mort annoncée,déguisée ou sublimée : le perso ne meurt pas mais c’est tout comme

→ le roman se termine sur une mort annoncée ( L’Etranger) condamnation a la peine de mort pour le héros-narrateur.

→ mort déguisée:mort physique et sociale par exemple.

→ il survit spirituellement a sa mort physique:présence morale et conséquences de ses actions.Valjean ne meurt pas réellement.

Le lecteur cherche a ressentir des émotions

On ne tue que par nécessité.On ne tue pas pour choquer le lecteur, ni pour le rendre triste.On ne tue pas un personnage pour se débarrasser de lui parce qu’il est gênant.

On tue pour avoir un impact émotionnel, elle arrive au bon moment.On doit ressentir l’émotion du mourant,les témoins et celles que nous même ressentons.Mort brutale et qui fait venir les larmes.

La mort d’un personnage lui permet d’accomplir son objectif personnel.La mort du personnage motive d’autres personnage a avancer. Ca créer du réalisme dans le récit. Ca peut être la récompense ultime aux actions du perso.

/Romeo et Juliette

/

 Un romancier, en écrivant son texte, a le choix de tuer ou non ses personnages mais doit-il obligatoirement faire mourir son personnage afin de faire sens à son existence?Mettre un terme à une vie (fictive) est-elle utile pour donner un sens à la vie d’un protagoniste ?L’auteur doit-il créer une fin de vie pour faire vivre ses figures ? D’une part, il n’est pas nécessaire de les éteindre, d’une autre part, il vaut mieux les tuer pour les faire exister.Mais parfois il est préférable de terminer un récit en faisant mourir intérieurement les acteurs, ce sont des morts morales, imagées. Ce sont là les différents chemins que nous allons analyser.

...

Télécharger au format  txt (9.1 Kb)   pdf (111.3 Kb)   docx (216 Kb)  
Voir 6 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com