LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Commentaire Du Texte De Renaan

Recherche de Documents : Commentaire Du Texte De Renaan. Recherche parmi 265 000+ dissertations

Par   •  14 Avril 2012  •  1 149 Mots (5 Pages)  •  1 114 Vues

Page 1 sur 5

Commentaire du texte de Renan

Le texte de Renan (1823-1892) est une lettre (communication épistolaire) qu’il adresse à sa sœur Henriette, désignée par l’apostrophe « ma chère amie » (cf. la fonction conative de R. Jakobson). Il y décrit les conséquences de l’insurrection des ouvriers, en juin 1848, contre le gouvernement bourgeois qui a chassé le roi Louis-Philippe du pouvoir, la même année. C’est pourquoi, seule une contextualisation socio-historique des événements est à même d’éclairer le sens de certains référents (l’échafaud, la Terreur, les guerres de religion…). Dans une perspective de réception, la compréhension de tout texte, de surcroît le texte littéraire, mobilise, outre une compétence linguistique indispensable, une compétence encyclopédique (culturelle, référentielle).

Une énonciation discursive

L’énonciation épistolaire est une énonciation fondamentalement discursive, dans la mesure où elle se caractérise par une intensification de la relation entre les interlocuteurs de l’échange.

D'un point de vue énonciatif, l'énonciateur (l'auteur) s'implique fortement dans son discours, et sa présence est dénotée par diverses marques dont l'emploi des déictiques personnels et des possessifs de 1ère personne : ma – nous - j' - mes. La date de la rédaction de la lettre, et qui constitue le premier élément péritextuel, fonctionnant comme un déictique temporel (1er juillet 1848), ainsi que l’évocation de Paris (déictique spatial), lieu de l’insurrection populaire et de sa répression, constituent les paramètres de la scène d’énonciation telle qu’elle est mise en œuvre dans le texte. En outre, l’énonciation discursive se caractérise par l’usage du système temporel du discours (au sens benvenistien du terme) qui s’organise autour du présent de l’énonciateur : est – a – caractérisent – font…Les autres temps sont également employés : le futur simple (laissera) ainsi que le passé composé (a succédé ; a prouvé). Il s’agit pour Renan de relater des événements qui lui sont contemporains.

Par ailleurs, le recours à la modalité exclamative, dans la 1ère phrase du texte, traduit une certaine attitude subjective à l'endroit des événements qui ont eu lieu, attitude toute empreinte de regret. Les négations restrictives, employées au début du texte, confirment cette hypothèse de lecture et véhiculent la figure de l'antithèse (chants et folies vs deuils et fureurs). L’utilisation de l’interrogation directe, autre modalité d’énonciation, permet à l’énonciateur de modaliser son discours (cf. Et ils croient), de marquer sa distance par rapport à ses adversaires.

Structure périodique et cadence majeure

D’un point de vue rythmique, l’auteur adopte, dans son texte, une structure périodique (la période étant une unité de discours, en principe formée d’une seule phrase complexe et caractérisée par le souffle, l’ampleur), propice à la caractérisation et au développement de l’argumentation : L’orage est passé……………fureurs. ; Les personnes d’ordre………d’égoïsme de plus.

Le schéma intonatif de la phrase française étant circonflexe, la cadence majeure domine dans ce texte (l’apodose est plus longue que la protase). Elle produit, notamment, un effet de traîne dû à l’allongement de la seconde partie de la phrase, ménageant ainsi des effets de surprise et de retardement de l’information : L’orage est passé ma chère amie ; mais qu’il laissera après lui de funestes traces.

Cependant, la cadence mineure est aussi présente (dans ce cas, la protase est plus longue que l’apodose), ce qui permet de mettre en relief l’idée contenue dans la deuxième partie de la phrase et de rendre la chute plus brutale (la clausule) : la classe bourgeoise a prouvé qu’elle était capable de tous les excès de notre première Terreur, avec un degré de réflexion et d’égoïsme de plus. L’attitude inqualifiable

...

Télécharger au format  txt (7.7 Kb)   pdf (93.6 Kb)   docx (11.2 Kb)  
Voir 4 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com