LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Commentaire De L'incipit De Celine

Dissertations Gratuits : Commentaire De L'incipit De Celine. Recherche parmi 275 000+ dissertations

Par   •  10 Février 2013  •  676 Mots (3 Pages)  •  1 469 Vues

Page 1 sur 3

La première guerre mondiale a inspiré de nombreux artistes au XXe siècle, un roman particulier a marqué les esprits pour deux raisons : la virulence avec la quelle il dénonce la guerre et le style d’écriture très novateur. Ce roman, voyage au bout de la nuit publié en 1932 année au cours de la quelle il commence une carrière littéraire en parallèle de sa carrière de médecin. L’incipit du roman s’ouvre sur les réflexions de Ferdinand bardamu, narrateur-personnage, avant qu’il ne s’engage par excès d’héroïsme dans l’armée et qu’il découvre avec effroi l’horreur de la guerre mondiale. En quoi cette ouverture romanesque se détourne-t-elle des incipit traditionnels 9? Nous verrons dans un premier temps les repères de l’incipit traditionnel, puis dans un second temps un incipit habilement détourné.

Céline essaye de crée un cadre réaliste temporelle : « après le déjeuner » il introduit également une chronologie tres inspiré , un lieu, avec place Clichy qui nous indique que l’action se trouve a paris a qui vient s’ajouter le climat avec une référence fait a la chaleur, l’auteur introduit également une caractérisation des personnages. En effet le narrateur-personnage apparais des le deuxième phrase : « mai je… » Également la redondance de bardamu du coup la narration est a la première personne avec un point de vue interne. On remarque également qu’Arthur ganate finit par prendre toute la place dans cette narration puisqu’il apparait des la deuxième ligne et de façon répétitive, face a cette redondance, on se demande si Arthur est le héros de l’histoire. Egalement l’évocation de la proximité des deux hommes.

La première phrase de roman annonce au lecteur que Céline ce livre au passage obligé de tout le roman traditionnelle qui est l’incipit, il faut un début mais par ce contenue le lecteur comprend que l’auteur cherche à se détourner de ce lieu commun.

Cette incipit est un incipit habilement détournée en effet on constate que le texte est très structuré car il y a un emploie répétitif du présentatif : « ca » « c’est » qui permet d’afficher la banalité des évènements, le présentatif marque la désinvolture du personnage l’auteur cherche a entrainé le lecteur sur des fausses pistes, notamment avec la mise en avant d’un personnage secondaire : Arthur ganate. Il ralentit la présentation de bardamu et crée un effet d’attente pour le lecteur. On remarque aussi que celine emploie une langue en apparence facile mais très travailler, un langage familier avec des constructions de phrases incorrect pour but de renouveler l’écriture romanesque un peu vieilli. A l’ouverture de cette incipit le lecteur tombe directement dans la discussion entre deux personnages le narrateur emploie le présent de narration, la chronologie est donnée au fil du discours : « après la conversation ». Cet incipit introduit également l’expression d’une vision négative de l’homme et de la société. En effet bardamu est présenté comment un personnage sans sens il n’y a aucune caractéristique physique de ce personnage, il finit par s’oublier dans son propre récit et c’est Arthur ganate qui finit par le ramener a l’ordre. On observe un désaccord d’opignon entre les deux hommes, le mot « anarchiste » résume la personnalité de bardamu. Cette

...

Télécharger au format  txt (4 Kb)   pdf (62.2 Kb)   docx (9.2 Kb)  
Voir 2 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com