LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Citation de Stendhal

Mémoire : Citation de Stendhal. Recherche parmi 259 000+ dissertations

Par   •  27 Janvier 2013  •  912 Mots (4 Pages)  •  3 210 Vues

Page 1 sur 4

Sujet : selon Stendhal : « Un roman : c’est un miroir qu’on promène le long du chemin »

Tout d’abord, Stendhal affirme que : « un roman : c’est un miroir qu’on promène le long du chemin » mais cela n’est qu’un aperçu de son opinion. Chaque écrivain, auteur, compositeur ou lecteur ne possède pas le même point de vue. Même si toutes citations possèdent sa propre vérité, toutes ne sont pas vraies. Une citation, c’est comme une vérité dite par un scientifique, elle n’est que provisoire, il n’en reste pas moins que certaines opinions sont fausses. Prenons comme exemple : croire que l’humanité est apparue en 6 jours est scientifiquement faux. La vérité scientifique ne tolère pas l’ignorance, cela est le même principe pour une citation. Une citation n’est que pur invention désignant une pensé, un ressenti d’une personne. Une même citation peut-être être interpréter de différente façon. Selon Stendhal, un roman est un miroir mais d’après d’autre auteur, il peut être considéré comme une fiction, un fantastique, un moyen de s’évader « dans un autre monde » des classiques, … . Par exemple, « Le père Goriot » de Balzac (1799-1850) qui raconte l’histoire de Rastignac qui vient à Paris espérant y rencontrer la fortune. Mais il n'a ni l'argent, ni la connaissance de la société parisienne nécessaire. A travers leurs observations de la société, les écrivains réalistes retranscrivent la réalité. Cependant, leur argumentation n'est pas toujours objective, beaucoup de métaphores apparaissent.

Selon nous, Stendhal a voulu faire passer dans son message le fait qu’un romain soit le reflet de nos expériences vécues et qui nous suivent tout au long de notre vie. Cependant une personne change de personnalité à chaque étape de sa vie, le roman lui ne change pas, son histoire reste toujours la même, au fil du temps. C’est à se moment là, que le roman n’est plus considéré comme un miroir, mais plus comme le reflet d’un passage de notre vie. Un roman ne peut raconter toute une vie, il n’explique que quelques passages important de notre existence. Par exemple, il peut raconter le passage de la naissance, à la majorité puis à la fin de vie d’une personne sans raconter les petites anecdotes de son enfance, de son adolescence… Comme le dit Guy de Maupassant (1850-1893), dans la préface de Pierre et Jean : « Raconter tout serait impossible, car il faudrait alors un volume au moins par journée, pour énumérer les. multitudes d’incidents insignifiants qui emplissent notre existence »……

Dans d’autre cas, certain romans réalistes ne raconte pas l’histoire de leurauteur. Ils argumentent sur une vie qui peut être réelle mais sans être inspirer directement des vécus de l’écrivain.

Dans l’œuvre « Pierre et Jean » de Maupassant (1887), Guy de Maupassant raconte la vie d’une famille, où la mère a commit des adultères, plus tard, suite à la venu d’une somme d’argent laissée en héritage au cadet par un ami de la famille, la rivalité des deux frères va se renforcer.

Dans cette œuvre réaliste, Guy de Maupassant s’intéresse principalement à des événements particuliers, des passages de la vie de la famille important. Cela prouve bien dans ce cas, qu’un roman n’est que le

...

Télécharger au format  txt (4.9 Kb)   pdf (70 Kb)   docx (9.6 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com