LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Analyse du Roman La petite fille qui aimait trop les allumettes de Gaétan Soucy

Commentaires Composés : Analyse du Roman La petite fille qui aimait trop les allumettes de Gaétan Soucy. Recherche parmi 265 000+ dissertations

Par   •  24 Décembre 2014  •  237 Mots (1 Pages)  •  1 346 Vues

La petite fille qui aimait trop les allumettes

ou la métaphore du Québec

Gaétan Soucy

La petite fille qui aimait

trop les allumettes

Aurélien Boivin

Troisième roman de Gaétan Soucy, qui a déjà publié L'Immaculée Conception ( J 994)

et L'acquittement (1997), La petite fille qui aimait trop les allumettes' été acclamé

par ba critique, tant québécoise que française, au moment de sa parution en 1998. Grande

vedette du « Printemps du Québec à Paris » (1999), dans le cadre du Salon du livre,

l'écrivain, originaire d'un quartier ouvrier de Montréal, a mérité, avec ce

roman, le prix du public de La Presse, décerné au Salon du Uvre de Montréal

( 1999), et le prix Ringuet de l'Académie des lettres du Québec ( 1999). Point

étonnant qu'un tel succès ait obligé l'éditeur à le réimprimer à quelques reprises

et à le rééditer dans la collection Boréal compact, dès février 2000.

DE QUOI S'AGIT-IL ?

Plus près du mythe et du conte, voire de

la fable, que du roman proprement dit, La petite fille qui aimait trop les allumettes n'est pas

facile à résumer car un bon lecteur ne doit pas

se contenter du premier niveau de lecture de

cette œuvre, riche et dense, certes, mais aussi

d'une grande portée symbolique et métaphorique (voir, plus loin, la portée de l'œuvre).

L'intrigue s'amorce sur la mort du père trouvé

pendu, événement qui perturbe l'existence

des deux enfants que le

...

Uniquement disponible sur LaDissertation.com