LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Une Chaise

Mémoire : Une Chaise. Recherche parmi 241 000+ dissertations

Par   •  1 Novembre 2014  •  932 Mots (4 Pages)  •  404 Vues

Page 1 sur 4

Depuis les années d'après guerre et même avant, on retrouve deux grandes tendances dans la chanson française : d'un côté une tentation de chansons faciles et légères, promues par des artistes de music hall, tels que Maurice Chevalier, Charles Trenet, Patachou ou encore Yves Montand, fer de lance de la chanson populaire. Une tendance que l'on retrouve au début des années 1960, avec l'avènement d'une nouvelle génération de chanteurs dit Yéyé, tantôt légers, voire insouciants, qui favorisent le rythme (alors en phases avec des danses à mode, comme le Twist et le Madison) aux paroles ; Tantôt interprètes de chansons sentimentales, nostalgiques, ou d'amour, qui renouvelle le genre de la variété française. Citons : Dalida, Eddy Mitchell et ses Chaussettes noires, Claude François, Sylvie Vartan, Sheila, France Gall, Salvatore Adamo, Hervé Vilard, Pascal Danel, Richard Anthony, Christophe... À partir du milieu des années 1960, l'arrivée de chanteur tels que Antoine ou Michel Polnareff marquent la fin des années yéyé et livrent sur des rythmes contemporains, rock, Folk ou Pop des textes plus aboutis, voir engagés ; ils sont en cela précédés par des artistes tels que Hugues Aufray et même Eddy Mitchell ou Johnny Hallyday, (fer de lance de la vague yéyé) qui chantent les mots, les envies, ou le mal être de leur générations : Les élucubrations (Antoine), Le bal des lazes (Polnareff), Les crayons de couleurs (Aufray), Société anonyme (Mitchell), La génération perdue (Hallyday). Les années 1970 sont marquées par la pérennité de chansons dites de variétés avec des artistes tel que Claude François, Dalida, Mireille Mathieu, , Michelle Torr, Carlos... et des nouveaux venus comme Julien Clerc, Maxime le Forestier, où qui se révèlent "tardivement" comme Serge Lama, Michel Sardou, Michel Berger ou Michel Jonas. Les années 1970 sont aussi l'occasion de l'avènement de nouveaux auteurs-compositeurs-interprètes tel que Renaud, Alain Souchon, Francis Cabrel, Daniel Balavoine, Jean-Jacques Goldman, ou de groupe comme Indochine, Téléphone ou Trust. La variété actuelle est marquée par les chanteuses et chanteurs comme Garou, Grégoire, Hélène Ségara, Alizée, Amel Bent, Jenifer ...

Léo Ferré en concert, 1991.

De l'autre côté, la chanson dite « chanson à texte[réf. nécessaire] ». Parfois engagée, ou simplement plus exigeante sur l'écriture et/où son propos, qui toutes générations confondues sembles une constante indissociable de la chanson made in France, représenté par Boris Vian, Juliette Gréco, Anne Sylvestre, Francis Lemarque, Serge Gainsbourg, Jacques Brel, Georges Brassens, Claude Nougaro, Léo Ferré, Jean Ferrat, Barbara, Charles Aznavour, Serge Reggiani, Jean-Roger Caussimon... Et aussi par Renaud, Francis Cabrel, Alain Souchon, Jacques Higelin, Lavilliers, Daniel Balavoine, puis dans les années 1980 à nos jours, l'affirmation de nouveaux artistes tels que : Zazie, Juliette, Têtes Raides, Matthieu Chedid, Jean-Louis Murat, Miossec, Mathieu Boogaerts, Dominique A, Daniel Darc, Vincent Delerm, Bénabar, Cali, Benjamin Biolay...

On notera que ces deux « grandes » tendances, ne sont nullement des frontières infranchissables, ainsi un auteur-compositeur-interprète comme Charles Trenet alterne sans difficulté et avec la même

...

Télécharger au format  txt (6.2 Kb)   pdf (85.2 Kb)   docx (10.5 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com