LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

La Chaise

Note de Recherches : La Chaise. Recherche parmi 240 000+ dissertations

Par   •  2 Décembre 2013  •  936 Mots (4 Pages)  •  340 Vues

Page 1 sur 4

Définition

Une chaise est un type de siège, c'est-à-dire de meuble destiné à ce qu’une personne s’assoie dessus, muni d’un dossier. Un siège sans dossier ni repose-bras est un tabouret ; pour plus d'une personne c'est un sofa ou un banc. Un repose-pied séparé pour une chaise s’appelle un ottoman.

Le dossier s’élève parfois au-dessus de la hauteur de la tête, et souvent ne s’étend pas jusqu’au siège, permettant une circulation d'air. Le dossier et parfois l'assise sont souvent faits de matériaux poreux ou sont ajourés à fins de décoration et de ventilation. Il y a quelquefois des repose-têtes séparés.

La chaise comporte :

• un piètement, généralement composé de quatre pieds, parfois renforcé par une entretoise ;

• une assise, la profondeur d'assise d'une chaise est comprise entre 45 et 55 cm, et sa hauteur est normalement de 45 cm ;

• un dossier.

Elle ne comprend que très rarement des accotoirs (bras) réservés aux fauteuils. Mais elle peut comporter un accoudoir sur le haut du dossier comme pour le Prie-Dieu ou la chaise ponteuse.

Historique

C'est à la Renaissance que la chaise entre dans les maisons les plus aisées et ce n'est qu'au XVIIIe siècle qu'elle devient un meuble populaire.

Louis XIII (1610-1643)

Bien qu'elle garde son dossier bas comme à la Renaissance, la chaise devient plus confortable grâce à l'apparition d'une garniture de jonc (dit rotin) et à celle des pelotes de crin recouvertes de tissu, de tapisseries ou de cuir.

Le piètement est généralement en bois tourné, en chapelet ou en colonne spiralée, le tout renforcé par une entretoise en H. On voit aussi l'apparition de la console et du balustre sur ces piètements. La chaise ne perd pas encore ses bras, héritiers de l'époque médiévale, mais ils sont en bois tourné et non garni.

Louis XIV (1661-1715)

Le dossier est plus haut et l'assise s'élargit. On ajoute de la passementerie à la garniture et le piètement est plus sculpté. Le balustre est encore en vigueur mais le piètement en os de mouton a beaucoup de succès. L'entretoise toujours nécessaire à cette époque passe progressivement d'une forme en H à une forme en X.

Régence (1715-1723)

La chaise devient plus légère et la forme plus libre. La forme légèrement cintrée apparaît.

Le dossier, plus bas et plus arrondi sur ses angles, reste droit, un style particulier apparaît, les formes sont revues et l'influence des matériaux devient primordiale.

La traverse d'assise est sculptée d'un motif symétrique ; on y voit souvent une coquille.

Les pieds se cambrent légèrement et l'entretoise disparaît progressivement, annonçant le style Louis XV

Louis XV (1723-1774)

La légèreté des formes amorcée sous la Régence s'accentue encore, entre autres avec l'apparition du dossier concave vers 1730.

Les pieds et les traverses comportent de fines moulures et des sculptures asymétriques de plus en plus variées, dans le style rocaille ou en forme de fleurs naturelles. Le pied est bien cambré.

On commence à peindre les meubles dans des tons clairs (bleu, blanc, vert clair).

Transition (1755-1770)

La matière est en pierre, la couleur et en gris, la forme est rectangulaire, ses dimensions : 283x441 de longueur et largeur, 45 et 55 cm la profondeur.

Types de chaises

Chaise ponteuse

Originaire du XVIIIe siècle utilisée autour d'une table de jeu, d'où

...

Télécharger au format  txt (5.9 Kb)   pdf (82 Kb)   docx (10.8 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com