LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Question De Corpus : Un Coeur Simple De Flaubert, Au Bonheur Des Dames De Zola Et Bel Ami De Maupassant

Mémoires Gratuits : Question De Corpus : Un Coeur Simple De Flaubert, Au Bonheur Des Dames De Zola Et Bel Ami De Maupassant. Recherche parmi 241 000+ dissertations

Par   •  22 Janvier 2013  •  675 Mots (3 Pages)  •  15 696 Vues

Page 1 sur 3

La nouvelle réaliste Un cœur simple de Flaubert (1877) et les romans naturalistes Au bonheur des dames (1883) de Zola et Bel-Ami (1885) de Maupassant sont issus du XIXème siècle. Nous étudierons en quoi les personnages des extraits étudiés sont réalistes.

Dans chacun de ces trois extraits, la description est très présente, elle participe à l’élaboration d’un personnage réaliste. Contrairement aux œuvres romantiques où l’on prévalait la beauté, ici, « le vrai » est une notion dominante. La minutie des descriptions en témoigne. En effet, Flaubert dépeint la tenue de Félicité dans ses moindres détails, je cite : « elle portait un mouchoir d’indienne fixé dans le dos par une épingle » (lignes 21-22), de même pour Zola qui n’épargne aucuns détailles en ce qui concerne les blessures de Denise comme l’indique la citation : « la plante s’était couverte d’ampoules, dont la peau arrachée se collait à ses bas » (lignes 14-15) ou encore Maupassant qui s’attache à décrire avec précision la mère de Duroy, la citation suivante le confirme : « vieille rustique aux doigts usés, aux membres déformés » (lignes 7-8). Le point de vue du narrateur est extérieur. L’utilisation de la troisième personne du singulier permet une distanciation entre l’auteur et son œuvre et par conséquent donne une plus grande impression d’objectivité. De cette manière, on retrouve dans Un cœur simple : « elle faisait » (ligne 4). Il y a également : « elle eût » (ligne 1) dans Au bonheur des dames et pour finir, la citation : « la mère Duroy » dans Bel-Ami, rejoint cette idée. Le vocabulaire employé est à la fois précis, concret et adapté ce qui crédibilise les personnages. En effet, les termes « tablier à bavettes » (ligne 24), « brider un cheval » (ligne 5), « battre le beurre » (ligne 6) du texte de Flaubert, « brodequins » (ligne 33), les « fatigues du rayon » (ligne 2) du texte de Zola et enfin du texte de Maupassant « paysans » (ligne 1), « rustique » (ligne 7) et « besognes » (ligne 8) reflètent la condition sociale et renseignent sur les personnages.

Félicité, Denise et la mère de Duroy, respectivement les personnages de Un cœur simple, Au bonheur des dames et Bel-Ami, sont, nous l’avons vu précédemment, décrit avec soin. Par leur caractère quelconque et banal, ils deviennent accessibles à tous et le lecteur peut s’identifier en eux. Il s’agit de personnages qui s’inscrivent dans la vie de tous les jours : une servante, une vendeuse et une mère. Effectivement, Flaubert écrit : « sa servante Félicité » (ligne 2), on devine que Denise est une vendeuse grâce, entre autre, au groupe nominal « paquets de vêtements » (ligne 2) et Maupassant parle de « la mère de Duroy » (ligne 4). Leur activité est tout aussi commune. Félicité s’occupe de toutes les tâches ménagères, je cite : « elle faisait la cuisine, le ménage […] des autres servantes » (lignes 4 à 17). Elle est décrite par Flaubert comme étant « une femme en bois, fonctionnent de manière automatique » (lignes 30-31), cette automatisme est traduit dans le texte par des énumérations : « elle faisait la cuisine, le ménage […] et resta fidèle à sa maitresse » (lignes 4 à 7) qui donne l’impression que cette femme répète les mêmes nombreuses tâches en boucle. La servante est donc un personnage tellement ordinaire qu’elle devient presque une

...

Télécharger au format  txt (4 Kb)   pdf (62.8 Kb)   docx (9.1 Kb)  
Voir 2 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com