LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Plat De Poissons Frits Francis Ponge

Dissertation : Plat De Poissons Frits Francis Ponge. Recherche parmi 240 000+ dissertations

Par   •  7 Juin 2014  •  975 Mots (4 Pages)  •  7 610 Vues

Page 1 sur 4

LECTURE ANALYTIQUE :

FRANCIS PONGE Plat de poissons frits

INTRODUCTION

Le texte a étudié est un poème de Francis Ponge, auteur de nombreuses œuvres, il nous livre, en 1961, les Pièces, troisième grande partie de son livre Le Grand Recueil. Découvrons ici Plat de poisson frits, un poème en prose qui nous transmet merveilleusement l'unicité du caractère poétique de Ponge, qui a su lever la barrière entre le mot et la chose. L'humour subtil du poème nous garantit d'emblée un riche moment. Nous ne lisons pas simplement la description d'un repas, nous dégustons un succulent plat de poissons aux côtés de l'artiste.

.

Problématique : Comment l’écriture poétique est-elle mise au service de l’évocation d’une ambiance marine ?

Annonce du plan : Nous analyserons dans une première partie le passage d’un objet banal a un objet sublimé, puis dans une seconde partie, l’usage de la prose poétique et enfin la création d’un paysage poétique.

1) Elévation de l'objet

● Un objet sans apprêt

Dans le poème Ponge renouvelle notre regard sur les choses simples

Il utilise un Langage usuel mais travail sur les mots

Il Confère à la banalité une dignité poétique

Pluriel : banalisation + frits : cuisine primaire

« Poisson de mer » = banalité ; « cuit à l'huile » : cuisine très simple

il « s'entrouvre » : instaure dimension mystérieuse qui le sort du quotidien et introduit une attente.

● Singularisation du poisson

Passage pluriel au singulier = poétisation du poisson qui devient moins banal

sort de la banalité Plat = syllepse grammaticale : nom/adj et de sens : un plat, ou plat=banal 

Sonorité frappe le titre : allitération en « p » : sonorités explosives, dures = sort le plat de sa « platitude »

Devient unique par son goût : « caramel de peau de poisson » (oxymore sucré/salé)

Comparaison avec « un jour de soleil »

● Découverte progressive

Gradation dans la découverte du poisson/poème qui mène au paroxysme du plaisir gustatif/lecture.

Poète peine à s'exprimer : altération de la langue qui n'arrive plus à se structurer. Il cherche ses mots, se corrige...

On découvre le poisson au fur et à mesure qu'il « s'entrouvre ».

2) Prose poétique

● Image, principe de composition

Sens rhétorique (figures de style) et au sens visuel (photographie) : révélation progressive des aspects du plat, dans sa description : on avance progressivement.

Photo = copie réel ≠ plat de poisson observé avec subjectivité

Comparaison l.4 à 6 + métaphore l.9

Métaphore filée : grandes épées = arrêtes ; sol = assiette

● Poétisation

Forme sonnet : 1er paragraphe plus long – aspect du poisson et 2nd paragraphe plus court – plaisir de la dégustation + saut de ligne = rupture (renforcée par anaphore)

...

Télécharger au format  txt (6 Kb)   pdf (89.8 Kb)   docx (10.9 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com