LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Ma Dissertation , Faut Il Accorder De L'importance Aux Mots ?

Mémoire : Ma Dissertation , Faut Il Accorder De L'importance Aux Mots ?. Recherche parmi 236 000+ dissertations

Par   •  2 Février 2012  •  756 Mots (4 Pages)  •  1 557 Vues

Page 1 sur 4

Dissertation : Faut-il accorder de l'importance aux mots

Mot : Élément de la langue, constitué d'un ou plusieurs phonèmes et susceptible d'une transcription graphique.

Accorder : Consentir à donner, à octroyer à quelqu'un ou quelque chose.

Importance : Caractère de ce qui importe par sa valeur, par son intérêt, par son rôle.

Faut-il accorder de l'importance aux mots ? Cette question revient à s'interroger sur la valeur du mot, son intérêt et son rôle, et elle soulève le problème de sa place dans notre quotidien, En effet, qu'est-ce qui peut nous faire penser que le mot est important, ou bien qu'il ne l'est pas ?

En fait, ce qui fait l'importance d'un mot, c'est le besoin que l'on en a et l'usage que l'on en fait. Ainsi, pour une personne aphasique (l'aphasie est perte de l'élocution due à un trouble fonctionnel) le seul fait de commander une boisson dans un café devient un véritable problème. En effet, ces personnes ont des difficultés à utiliser les mots, et bien que dans leur tête, elles savent exactement ce quelles veulent dire, elles ont de la peine à donner le nom exact de l'objet qu'elles veulent évoquer, Ce mot qu'ils ne peuvent nommer, prend pour ces personnes toute l'importance d'une volonté qui ne peut s'exprimer.

Ainsi, comme Shakespeare qui dit dans Hamlet, « Que lisez-vous Monseigneur ? Des mots, rien que des mot . » nous pouvons penser que la littérature n'est qu'une succession de mots, d'ailleurs Mallarmé affirme que ce n'est pas avec des idées que l'on fait des vers, c'est avec des mots. Lorsque un auteur écrit, il choisit soigneusement chacun de ses mots, c'est d'ailleurs ce qui rend l'exercice de la traduction si périlleuse, En effet, certains mots d'une langue, sont sans équivalents dans une autre, dans ces cas là, toute tentative de traduction devient interprétation et la pensée de l'auteur est forcement trahie.

Un mot est précieux, quand il est utilisé à bon escient et ce n'est pas la quantité de mots qui fait la valeur d'un propos, mais plutôt sa concordance avec le sens du discours. Comme le dit si bien Pythagore : « Ne dis pas peu de choses avec beaucoup de mots, mais dis beaucoup de choses avec peu de mots », C'est alors que le mot prend toute son importance,

Quelle importance accorde t-on aux mots lorsque l'on parle pour ne rien dire ? Ou bien lorsque l'on parle sans maîtriser le sujet de son discours ? On serait tentés de dire : aucun. Boileau affirme : « Ce que l'on conçoit bien s'énonce clairement et les mots pour le dire vous viennent aisément » ce que l'on peut comprendre par le fait que les mots échappent à celui qui a l'esprit confus, c'est d'ailleurs du désordre de l'esprit que naissent les lapsus, quand, dans une phrase un mot vient se substituer à un autre, ce qui pourrait nous faire dire que c'est l'inconscient qui prenant le pas sur le conscient, nous fait dire ce que l'on pense, au lieu de ce que l'on veut affirmer, ce que semble confirmer René Char, quand il dit : « les mots qui

...

Télécharger au format  txt (4.4 Kb)   pdf (68.6 Kb)   docx (9.6 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com