LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Les Utopies Ne Sont Souvent Que Des vérités Prématurées

Mémoires Gratuits : Les Utopies Ne Sont Souvent Que Des vérités Prématurées. Recherche parmi 237 000+ dissertations

Par   •  15 Décembre 2011  •  1 476 Mots (6 Pages)  •  1 205 Vues

Page 1 sur 6

Problématique:

«Les utopies ne sont souvent que des vérités prématurées» remarque Lamartine. Expliquez et discutez cette affirmation en vous appuyant sur le corpus et sur vos lectures personnelles.

Introduction

L'utopie est un genre littéraire qui permet aux auteurs de critiquer la société dans le but de la faire changer, de prévenir les gens d'un potentiel danger, de faire passer des idées... Les utopistes ont été très nombreux, Thomas More en est le principal instigateur. En 1516, c'est lui qui explique les bases de l'utopie dans une œuvre du même nom rédigée en latin, ouvrage qui va servir de modèle aux futures utopies sociales. Selon Lamartine, "les utopies ne sont souvent que des idées prématurées". Nous allons tout d'abord expliquer cette affirmation, puis nous démontrerons que les utopies ne sont pas que cela en ce sens qu’elles peuvent faire avancer la société en offrant un véritable projet de société. Enfin nous dégagerons les valeurs de la société idéale.

Partie 1

Le cadre initial de l'utopie est souvent au départ une insatisfaction du présent: "Un état d'esprit est utopique quand il est en désaccord avec l'état de réalité dans lequel il se produit". Cela explique probablement pourquoi elle se situe en général dans un lieu écarté du reste du monde, invisible, voire insoupçonné. Ce peut être une île comme dans le cas des personnages de Marivaux, un lieu clos, le centre de la Terre, l'espace... Les utopies ne sont souvent que des vérités prématurées en ce sens qu’elles permettent à leurs auteurs de dénoncer des dysfonctionnements de la société. Ainsi Marivaux dans son texte dénonce-t-il la cruauté des maîtres envers leurs valets. Voltaire a également critiqué l’intolérance religieuse, la guerre, l’injustice dans ses contes philosophiques comme Candide.

La société idéale est ainsi décrite dans l’utopie : rêve d’une société où l’individu vit en harmonie avec les forces de la nature comme les bergers des Gangarides. La raison règne au-dessus de l’intolérance, des préjugés, des différences entre humains (maîtres-valets, seigneurs-esclaves). C’est une société heureuse où règnent la sagesse, l’innocence, la raison. Les utopies décrivent les aspects auxquels on souhaiterait adhérer.

Lamartine dans son propos a peut être été influencé par le cadre de l'histoire car la situation où les personnages prennent part est parfois source d'absurdité, comme par exemple la couleur rouge des moutons de l'Eldorado de Candide. Mais pourtant, cet imaginaire est fondamental pour leur auteur. En effet, les libertés d'expression réduites ont obligé certains auteurs à camoufler leurs critiques politiques et à les mettre dans la bouche de personnes revenant de lointains voyages: Lettres persanes de Montesquieu (1721), Les voyages de Gulliver de Jonathan Swift au travers de fictions et de récits de pays lointains pour dénoncer les méfaits de la société et critiquer implicitement les hommes qui la composent. Ainsi dans Emile, Rousseau ne cache pas son opinion : «Riche ou pauvre, puissant ou faible, tout citoyen oisif est un fripon» .

Dans le sens courant, une utopie est le fruit de l'imagination d'un auteur et la volonté d'innover et de changer les mœurs. Pourtant, elle donne bien souvent l'effet inverse de celui attendu. L'utopie est définie comme une vue politique ou sociale ne tenant pas compte de la réalité, une conception ou un projet irréalisable. Mais elle est également un moyen puissant pour s'exprimer et faire passer un message. L’utopie est pensée par Platon et Aristophane, mais c'est Thomas More qui en sera le grand représentant. Copiée et imitée, certaines tentations de s'investir dans ce genre de littérature donne entièrement raison à Lamartine. Ce genre n'est pas aisé, car il ne s'agit pas seulement de publier, mais il faut réussir à obtenir le soutien du peuple qui peut être choqué par certains propos. Les pensées utopiques sont fondées sur une idée de la dignité de la personne humaine, elles reposent sur des sentiments éthiques, sur une idée de la justice et sur le droit personnel à l'épanouissement. C'est pour cela que Voltaire raconte implicitement une société idéale à travers un personnage revenant d'un voyage. Il évite ainsi censure et humiliation. Certaines idées sont ambitieuses dans leur visée, imprécises dans leur contenu et impossibles à réaliser.

Partie 2

En réalité, Lamartine ne peut en aucun cas ignorer les qualités premières de l'utopie qui vise en priorité à améliorer le monde dans lequel on vit. L'utopie a changé plusieurs fois de but au fil des siècles. Au 18è siècle, elle est pour une société

...

Télécharger au format  txt (9.5 Kb)   pdf (108.5 Kb)   docx (11.9 Kb)  
Voir 5 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com