LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Lecture Analytique La Femme Gelée D'Annie Ernaux

Rapports de Stage : Lecture Analytique La Femme Gelée D'Annie Ernaux. Recherche parmi 257 000+ dissertations

Par   •  26 Mai 2015  •  855 Mots (4 Pages)  •  5 949 Vues

Page 1 sur 4

1. Une égalité théorique

1) Une image idéalisée

Le début donne l'image d'un jeune couple uni : présent de narration → restituer un moment du récit.

« nous » et « on » → marquent l'unité.

« Unis, pareils » → montre unité entre ces jeunes et reflète « une image attendrissante du jeune couple moderno-intellectuel ».

« on travaille ensemble » « sérieux et fragiles » → image donnée par Annie Ernaux du couple.

2) Le discours égalitaire

désir du mari pour sa femme qu'elle devienne ce qu'elle souhaite : « il m'encourage, il souhaite que je réussisse au concours de prof »

« discours d'égalité » → ressentiment d'une égalité entre les deux

Ironie : « que je me réalise comme lui » → suppose une supériorité du mari : il l'« encourage » → plus de « discours d'égalité » : suppose que lui a réussi et pas elle

« intellectuellement, il est pour ma liberté » « il a horreur des femmes popotes » → partage des corvées entre eux non respeté.

Antithèse entre ses plans, ses paroles et ses actes : « j'ai oublié d'essuyer la vaisselle » « il établit des plans d'organisation pour les courses, l'aspirateur ».

3) Les premières fêlures

première image du couple extrêmement positive, impression d'harmonie familiale « la cocote minutes chantonne sur le gaz »

image très vite rompu par la « sonnerie stridente » du compte-minute → symbole du temps qui détruit l'image du couple : il deviendra opposé et avec une femme gelée.

« si utile vous verrez » → symbole le problème de la cuisine qui va diviser le couple.

Le « nous » et « on » deviennent alors « je » et « moi » contraste avec la phrase d'avant : longue phrase, accumulation d'évènement

envahissement du quotidien marqué par l'énumération des plats et accumulation des verbes d'action « arrête la flamme » « attend » « ouvre » « passe » → montre la chronophagie des activités culinaires : c'est elle qui agit « moi »

2. Un modèle dicté par la société

1) Les modèles parentaux et sociaux

L'attitude des deux personnages reflète celle de leurs parents :

- Annie parents épiciers : son père « pelait des patates », portait « un tablier »

- son mari, père « si disert, cultivé » et mère « s'occupe de tout dans la maison »

→ parents culturellement et socialement opposés : habitudes qui ne sont pas les mêmes

le mari est comme son père « si disert » : il a le discours et les paroles mais pas les gestes.

Origine sociale différente → crée une opposition entre le jeune couple.

- jugement péjoratif du mari envers le père d'Annie « le genre de ton père pas le mien ! » fait sentir l'opposition de leurs parents « mon modèle à moi n'est pas le bon, il me le fait sentir »

2) L'attitude du mari

refusant le tablier comme son père, le mari cherche des excuses « ma pitchoune j'ai oublié d'essuyer la vaisselle... »

il utilise des surnoms « ma pitchoune » : adoucir la situation et se faire pardonner plus facilement.

Paroles

...

Télécharger au format  txt (6.2 Kb)   pdf (73 Kb)   docx (11 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com