LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Le Livre De Mon Ami

Documents Gratuits : Le Livre De Mon Ami. Recherche parmi 240 000+ dissertations

Par   •  18 Janvier 2013  •  882 Mots (4 Pages)  •  549 Vues

Page 1 sur 4

L’analyse d’un extrait tiré d’une œuvre d’Anatole France « Le livre de mon ami »

Anatole France est considéré comme l’un des plus grands de l'époque de la Troisième République, dont il a également été un des plus importants critiques littéraires. Le style de France, souvent qualifié de classique, se caractérise par une ironie amusée, parfois douce et aimable, parfois noire et cruelle, qui exprime son scepticisme foncier à l’égard de la nature humaine, de ses aspirations et de la connaissance, en particulier l’histoire. Ses œuvres comportent donc de nombreux éléments féériques et souvent proches du fantastique.

Si nous examinons le champ lexical de ce texte, il est facile d’identifier immédiatement le thème. Si nous posons la question : ‘de quoi parle-t-on dans ce texte ?’ la réponse vient aussi facilement, il s’agit d’un enfant qui essayait de comprendre pourquoi Mademoiselle Lefort la maîtresse une pension pour des enfants en bas age dont il été l’élève, était triste tout le temps.

Quant à la problématique, on peut établir la liste des questions qui me semblent les plus intéressantes, par exemple :

• D’où venait la tristesse de Mlle Lefort?

• Est-ce que quelqu’un pouvait l’aider?

• En quoi consiste la vue d’observateur?

Pour dégager l’intention dominante de l’auteur il faut déterminer une tonalité. Quant à la tonalité de ce passage on peut nommer le registre réaliste parce qu’il y a beaucoup de details qui nous font croire que le récit est vraisemblable, possible. “Mlle Lefort, m’ayant donné une ardoise avec un crayon, me fit asseoir à côté d’un garςon de mon âge qui avait les yeux vifs et l’air fin.” L’auteur ne se contente pas de montrer le réel pur, il donne uniquement l’illusion du vrai. Il y a aussi des traits d’une tonalité comique qui déforme la réalité à travers des situations vivante, qui provoquent le rire: “Fontanet l’attribuait (la tristesse) au remords et croyait bien se rappeler qu’elle fut subitement imprimée sur les traits de Mlle Lefort, au jour, déjà ancient, où cette personne lui confisqua sans nul droit une toupee de buis et commit presque aussitôt un nouvel attentat; car, pour étouffer les plaints de celui qu’elle avait spolié, elle lui enfonςa le bonnet d’âne sur la tête.”

Le sujet est présenté sous les aspects à la fois évènementiel et pictural, car les actes des personnages se changent assez vite mais quand meme il y a beaucoup de scènes très détaillés, avec la description des sentiments et des pensés du personage principal.

Le schéma naratif comporte une situation initial, le noeud de l’intrigue, le point culminant mais il n’y a pas de situation finale qui sert de dénouement car nous n’avons pas de réponses à nos questions. A mon avis on peut diviser ce texte en trois parties : 1) Le garςon entre dans une pension de Mlle Lefort pour la premiere fois 2) Il remarque que Mlle Lefort est très triste 3) Il se pose un but de comprendre d’où venait sa tristesse.

Le système temporel est basé sur le passé. Les faits se sont produits antérieurement à la lecture, ils sont bloqués. L’auteur installe une grande distance entre

...

Télécharger au format  txt (5.6 Kb)   pdf (74.3 Kb)   docx (10.2 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com